BSPCE / Stock Options

Est-ce que vous souhaiteriez pouvoir suivre vos BSPCE sur Finary ? Si oui, quelles sont les informations importantes pour vous ? Utilisez-vous actuellement une plateforme (Equify, Carta…) pour les suivre ?

Je ne suis plus en startup, mais quand j’y étais j’aurais adoré avoir un endroit pour suivre mes BSPCE dans une interface augmentée comme celle de Finary!

Je serais curieux de l’expérience des autres porteurs de BSPCE dans la communauté, mais pour ma part mon expérience fut … vétuste. Un accompagnement même programmatique m’aurait apporté beaucoup.

Tout ce que j’avais comme suivi de mes BSPCE octroyés, c’était ce document papier, rédigé sur un coin de table et perdu au milieu dans mon dossier finance :

Aucune notification lors du vesting annuel (puis trimestriel) des BSPCEs. Pas de montant ajusté de l’action au fur et à mesure des levées de l’entreprise. Rien, j’étais dans le flou artistique pendant 2 ans.

Là où Finary aurait pu m’aider:

  1. Lorsque j’ai rejoint l’entreprise, m’encourager à renseigner mon attribution BSPCE, le prix d’exercice, la valeur actuelle de l’action, et la schedule de vesting, pour qu’ensuite je puisse savoir à un instant T dans Finary:
  • Combien j’ai vestĂ©
  • Combien il me reste Ă  vester
  • Combien me coĂ»terait l’exercice de mes BSPCE si j’exerçais maintenant
  • Combien ça me donnerait en ROI potentiel si j’exerçais maintenant (voire en net, flat tax dĂ©duite)
  1. Me notifier lors de levées de ma boîte pour me faire penser à mettre à jour la valeur de mes actions (je ne sais pas si les employés ont le droit légal de savoir le prix de l’action, mais pour ma part c’était un grand secret de la série A à la série C: l’entreprise ne communiquait pas le prix de l’action lors des levées aux employés porteurs de BSPCE). Me faire savoir mes droits et potentiellement m’encourager à mettre à jour le prix de l’action lorsque vous détectez via Crunchbase (ou autre) que ma start-up a levé, ça m’aurais permi d’être conscient que quelque chose qui ne valait ~rien à la série A commence à la série B / C à être un sujet qui représente une partie non-triviale de mon capital.

  2. M’aider à prévoir mon timing d’exercice: il y a beaucoup de choses à savoir en France: le taux d’imposition différent si on part avant ou après les 3 ans d’entreprise, par exemple. Il faut aussi s’assurer d’avoir les sous pour pouvoir rachter des BSPCE au prix octroyé. Pouvoir simuler son timing de vente pourrait m’aider à comprendre qu’il vaut mieux attendre avant de quitter l’entreprise (que ce soit pour vester plus, payer moins d’impôts, ou m’assurer d’avoir économisé assez pour exercer). Anecdotiquement, un collègue n’avait pas vu venir cette dépense et a dû contracter un prêt conso à l’arrache pour exercer.

Autres idées bonus peut-être moins réalistes:

  1. M’expliquer ce que je peux faire de mes BSPCE (exercés ou non): beaucoup d’employés de mon ex-startup ne savent toujours pas qu’ils peuvent — théoriquement — vendre en secondaire sur Caption.market ou Crowdcube, par exemple. Ils croient que leur actif est illiquide. Leur montrer via API que d’autres l’ont fait avant eux (et à quel prix, voire pour quelle fee) serait être une valeur ajoutée top, pour les aider à diversifier leur patrimoine et ne pas céder aux offres de rachat au rabais des VCs.

  2. (Rêve / Rant) se connecter à mon compte Ameli pour prendre en compte mes arrêts maladie sur ma vesting schedule: comme vous pouvez le voir dans le document ci-dessous, mes BSPCE m’ont été attribués le 25 Sept. 2017 (premier rectangle en vert), et j’ai quitté l’entreprise exactement deux ans après, au 26 Sept. 2019 (second rectangle en vert). Je pensais qu’avec un vesting annuel sur un total de 4 ans, au bout de 2 ans j’aurais 50%. Grave erreur. J’ai appris le jour de mon départ, cque les arrêts maladie interrompent l’horloge de vesting. À cause de ça, ayant déjà posé ma démission, je n’ai pu racheter que 37% de mes BSPCE. La semaine (maximum) d’arrêts maladie pris sur la periode des deux ans et mon absence d’éducation sur leur impact sur mes BSPCE m’ont coûté plus de €150k net d’impôts.

Merci d’avoir lu mon pavé, j’espère pour ceux qui sont porteurs de BSPCE que vous développerez la fonctionalité !

11 « J'aime »

Merci pour ton partage d’experience!!
Je ne savais pas du tout pour le point numero 5, c’est fou ! :exploding_head:

3 « J'aime »

Tout à fait pertinent d’ajouter le suivi des BSPCE sur Finary :slight_smile:
A ce jour j’utilise Equify pour avoir une visu sur le vesting & cie, et un excel pour estimer la potentielle +Value brute et après impôt.
Je rejoins aussi les idées 1 à 4 de @theobloc :raised_hands:

1 « J'aime »

Merci beaucoup pour ton retour d’expérience, c’est très instructif.

Beaucoup de startups proposent des BSPCE aux nouvelles recrues mais en réalité il est très difficile de pouvoir les exercer. C’est souvent le cas lorsque les actions atteignent déjà un prix délirant quand on nous propose des BSPCE alors que la startup a déjà levé en série A ou B, voire C et plus.

Il est presque impossible pour un salarié lambda de pouvoir exercer ses BSPCE s’il n’a pas les fonds propres et c’est bien souvent la raison pour laquelle les exercices de BSPCE se font uniquement au moment des rachats d’entreprises, des IPO ou des grosses levées. Sauf que la proportion de startups qui atteignent ce stade là est infime.

Les BSPCE sont un moyen séduisant de recruter de nouveaux talents et pour négocier le salaire de base au rabais en faisant croire au salarié que l’exercice des BSPCE dans X années lui apportera une jolie prime.

La dernière startup dans laquelle j’ai travaillé m’a proposé de m’offrir des BSPCE. Ils avaient déjà levé en série A lorsque je les ai rejoint. Dès que je leur ai demandé de m’expliquer leur fonctionnement, de comment les exercer, de combien temps il fallait les garder, etc. ça a été le silence radio de leur part.

Hello,

Même feedback que @theobloc pour 1-4 : actuellement je fais le suivi de mes BSPCE vestée sur un fichier Excel dont voici l’entête :

J’ai ajouté mes 2 cliffs aussi et quelques configs pour suivre les plus-values potentielles en fonction de :

  • la valeur actuelle (que j’ai trouvĂ©e sur Caption.market, mais on nous en a communiquĂ© Ă©galement une en interne)
  • mon anciennetĂ© (j’aurais 3 ans dans la boĂ®te quelque part en 2023 comme vous pouvez le voir :wink: )
  • les frais de vente potentiels (j’ai mis les 6% de Caption ici par exemple).

image

Ça me permet de savoir, à un instant T, quel est la valeur virtuelle de mes parts (non-exercées).

1 « J'aime »

Après vérification de mon côté, le point 5 n’est pas systématique : sur ma lettre d’attribution, il est bien mentionné qu’uniquement les arrêts maladies de + de 3 mois sur une période de 12 mois sont pris en compte.

Ce qui est aussi vrai, c’est que la date d’arrêt de vesting est celle où tu déposes ta démission donc potentiellement 3 mois avant la date de départ (selon la durée du préavis).

Hello tout le monde,

L’ajout de cette fonctionnalité sur Finary est clairement intéréssant.

Pour ma part cela reste toujours très opaque. Quand j’ai signé ma promesse d’embauche dans ma boîte actuelle, il m’a été indiqué un package global de BSPCE acquises en 4 ans. A aucun moment je n’ai eu la valeur du prix d’acquisition ni la durée pendant laquelle je peux les acheter. Je n’ai pas non plus signé un quelconque contrat. Aujourd’hui on m’indique que le prix d’acquisition sera basé sur la prochaine valorisation de la société, est-ce normal ? J’aurais plutôt pensé que le prix se serait basé sur l’ancienne valorisation (je suis dans la société depuis 8 mois). Du coup j’ai comme l’impression de ne rien vester actuellement mais n’étant pas expert sur le sujet, je me trompe peut-être.

Petite question en avance de phase : comment est-ce que vous aimeriez que les BSCPE soient comptabilisés dans votre patrimoine ? Est-ce qu’ils doivent être comptabilisés dans le patrimoine brut/net même si ils ne sont pas exercés ?

:wave: @Camille - Sujet au combien important et que j’affectionne tout particulièrement ! J’avais sorti il y a quelques mois un simulateur de BSPCE : Gauthier Casanova on LinkedIn: #BSPCE | 1532 comments

Pour répondre à ta question :arrow_down:
De mon coté je dirai qu’on inclut les BSPCE vestés uniquement dans le patrimoine brut.
Ça sera du patrimoine net uniquement si ils sont exercés.

Par exemple, on m’attribue des BSPCE pour une valeur totale de 100k€ avec cliff de 12 mois et vesting sur 4 ans. Je détiens mes BSPCE depuis :

  • Moins de 12 mois (cliff) = 0€ en patrimoine brut.

  • Depuis 24 mois (50% de vestĂ©) = 50k€ en patrimoine brut (si pas de revalorisation du prix de la part entre temps)

Si je quitte l’entreprise et que la période de cliff est terminée, 2 options :
En cas de période de cliff non terminée, valo à 0€ en patrimoine brut donc pas d’impact.

  • J’exerce mes BSPCE, on passe du patrimoine brut au net.

  • Je n’exerce pas mes BSPCE, on supprime la valo dans le patrimoine brut (ça risque simplement de faire des choses bizarres au niveau des graphiques).

Hâte de voir ça sur Finary :tada:

3 « J'aime »

Merci pour ton retour @gauthier
Effectivement, si ils sont exercés, je suis d’accord qu’on doive les prendre en compte dans le patrimoine net.
Par contre, avant qu’ils ne soient exercés, je me demande si cela ne viendrait pas « fausser » le patrimoine brut.
En tout cas, l’idée de prendre en compte uniquement les BSPCE vestés est très bonne, on va y réfléchir :slight_smile:

1 « J'aime »

D’accord pour dire que je verrai bien mes BSPCE vestés contribuer à mon patrimoine, et ceux que je n’ai pas encore vestés peut-être dans un bucket « patrimoine potentiel », en pointillés / projections indiquant mon futur vesting en histogramme.