[CONSEIL] 29 ans - Le début de mon aventure financière

Non, c’est encore un autre sujet que la comparaison des rendements des obligs et celle des SCPI. Ce que je veux dire, c’est que tu peux construire un portefeuille constitué uniquement d’actifs côtés : actions, obligations et les trucs bizarres qu’on a en France (Livrets, Fonds Euros) pour avoir la même espérance de rendement qu’une allocation Actions + SCPI. Sans les problématiques de liquidité.

En pratique, tu auras probablement un poil d’actions en plus dans ton allocation « liquide » pour compenser le rendement espéré un peu inférieur des obligations. Tu auras également un poil plus de volatilité (sauf avec le fonds Euros), mais comme les SCPI ne sont pas valorisées quotidiennement c’est un peu arbitraire.

Mais tu peux potentiellement faire un peu mieux…
Différents chercheurs ont déterminé que les fonds immobiliers (cotés ou non) et les foncières ont des caractéristiques rendement/risque assez similaires à un mix d’actions small cap value et d’obligations.

L’excellent Ben Felix a fait une chouette vidéo d’introduction sur ce sujet si ça t’intéresse.

On peut donc envisager un portefeuille dont la fraction actions a un biais factoriel small cap + value et tu auras globalement la même espérance de résultat à long terme, sans les inconvénients des SCPI (illiquidité, frais d’entrée élevés, fiscalité complexe, risque sectoriel concentré sur l’immobilier). Le souci, c’est qu’il est difficile d’accéder à des ETF potables ayant ce biais en Europe.

1 « J'aime »

Pour les small cap, c’est la seule catégorie en bourse ou je privilégie les fonds actifs par rapport aux ETF, que je loge dans mon PEA-PME

1 « J'aime »

Merci pour le graphique, effectivement, je semble avoir tord.

Mais je ne suis pas sûr de bien comprendre le graphique quand même. Il montre quoi exactement ? Les pertes par rapport à quel moment ? Parce qu’à lire le graphique le World serait en perte de 2000 a 2010 Mais ça ne correspond pas du tout à la performance de l’indice

Bonjour @Alexis_A ,

Je suis a peu près dans la même situation que toi et je me permets de te poser quelques questions complémentaires pour bien comprendre ton approche.

J’ai vu plus haut dans la conversation que tu avais ouvert un PEA Fortuneo. Apparemment il y a de nouveaux tarifs avantageux début mars. Y’a-t-il une raison pour laquelle tu n’as pas souhaité attendre cette nouvelle grille tarifaire ?

Trade Republic a aussi annoncé un PEA en 2024 (mais pas de date de sortie officielle).

Etant chez BoursoBank (compte courant et AV), je me demandais s’il était intéressant de se positionner sur Fortuneo ou un potentiel futur PEA chez TR, ou conserver une certaine simplicité et centraliser sur Bourso.
A part un potentiel héritage, je ne ferai que du DCA en centaines d’euro par mois, donc pas de grands mouvements réguliers. D’où mon intérêt pour les faibles frais.

1 « J'aime »

C’est le graphique de l’abaissement du MSCI World.

Pour le lire : chaque point du graphique mesure la différence entre la valeur de l’indice à cette date et la valeur maximale qu’il a eu par le passé. Lorsque le graphique est à 0, c’est qu’à cette date on est sur un maximum historique. Lorsque le graphe est inférieur à zéro, c’est que le marché a baissé.

Tu vois bien que ça se casse la gueule pendant la bulle internet en 2000 et tu peux constater qu’on n’avait fini de récupérer de cette crise qu’en 2013 (si on tenait compte de l’inflation, la récupération du pouvoir d’achat serait en 2015).

2 « J'aime »

Hello @Thibault47 :wave:

Merci pour tes questions ! Pour répondre à ta première interrogation, je n’ai effectivement pas attendu la nouvelle grille tarifaire de mars pour ouvrir mon PEA chez Fortuneo. La raison est assez simple : je n’étais pas au courant de ces changements à venir au moment de mon inscription.:clown_face: C’est après coup que j’ai pris connaissance de ces informations. Cela dit, j’ai lu quelque part qu’il devrait être possible de changer d’offre au sein de la même banque, donc je garde cette option en tête pour l’avenir, sans pour autant avoir encore pris le temps de me pencher en détail sur la question.

En ce qui concerne ma décision, elle a été guidée par les informations et les ressources disponibles au moment de mon choix. Après avoir consulté diverses sources d’information, Fortuneo m’a semblé être la meilleure option pour mes besoins et objectifs à ce moment-là. Cependant, je suis vraiment ultra novice dans le monde de la finance personnelle pour le moment, comme l’explique ma présentation tout en haut …

La décision de commencer à épargner et investir est en soi un grand pas en avant. Peu importe la route empruntée, l’important est de commencer et d’apprendre au fur et à mesure. Chaque expérience, même les erreurs, font partie du voyage et contribuent à notre développement personnel et financier. Alors peut-être que j’aurais des frais supplémentaires… Il n’empêche que ma situation ne pourra qu’être meilleure : il y a 3 mois, je ne m’étais jamais posé la question de mettre un euro de côté.

Au plaisir d’échanger davantage !

1 « J'aime »

Attention, tout changement d’option sera facturé 60 euros par Fortunéo (sauf si vous arrivez à négocier la gratuité, mais faut être un « gros » client…).

1 « J'aime »

Salut tout le monde, c’est encore moi, bibi ! :disguised_face:

Je me lance aujourd’hui dans une nouvelle réflexion qui, je pense, pourrait intéresser plus d’un ici, surtout pour ceux qui, comme moi, jonglent entre l’entrepreneuriat et la gestion personnelle de leurs finances. Avec ma compagne, on dirige notre entreprise et on se débrouille plutôt bien. Une belle agence de communication, on est 4 maintenant et la croissance est au top ! On mise beaucoup sur la santé financière de notre société, ce qui nous amène à nous verser des salaires modestes pour l’instant, histoire de réinvestir un maximum dans notre activité. C’est un choix réfléchi, mais ça soulève pas mal de questions côté épargne personnelle.

On sait déjà que l’entreprise peut contribuer à un Plan d’Épargne Retraite, mais je me creuse la tête pour trouver d’autres mécanismes astucieux qui pourraient nous permettre de continuer à épargner intelligemment tout en maintenant nos salaires à un niveau bas. L’idée, c’est de trouver un équilibre qui nous permette de profiter de notre situation actuelle sans pour autant négliger notre avenir financier personnel.

Est-ce que vous auriez des pistes ou des conseils à partager sur ce sujet ? Peut-être des stratégies d’épargne via l’entreprise qui nous auraient échappé ? Ou des dispositifs peu connus mais super avantageux pour des entrepreneurs comme nous qui veulent optimiser leur épargne sans forcément augmenter leur rémunération directe ?

On est super preneurs de vos retours et expériences. Ça fait toujours chaud au cœur de voir à quel point cette communauté est prête à s’entraider et à partager ses connaissances. J’attends vos suggestions avec impatience et, bien sûr, je ne manquerai pas de vous tenir au courant de nos avancées sur ce sujet.

Merci d’avance pour votre aide et vos précieux conseils !

Salut,

Moi je lis beaucoup et je regarde les vidéos de Zone Bourse et Finary sur YouTube.

En livre, j’ai bien aimé :

  • La bourse pour les nuls,
  • Investir dans les parkings, Alexandre Lacharme
  • L’Effet Snowball, Yoann Lopez

Bien à toi

1 « J'aime »

J’imagine que tu parles plutôt d’un PEE/PERECOL ? c’est un système très avantageux oui et assez facile à mettre en place dans une petite structure.

Sinon, tu as bien raison d’investir dans ta propre entreprise mais n’oublie pas de sécuriser un peu ton propre patrimoine (et un peu de cotisations retraites), que ça soit via rémunération (y compris pee/perecol) ou via revenus du capital (dividendes) - il n’y a pas non plus énormément d’autres solutions.

Une PME ça reste une entité très fragile et un retournement est vite arrivé, un grand compte qui te lâche, une règlementation qui change, un nouveau concurrent qui disrupte ton marché. Pour une société de service comme la tienne, la valeur de celle-ci tiens dans le fichier client et surtout les personnes à l’intérieure, la cession à terme est évidemment possible et une option mais les sociétés de service sont quand même moins facile à vendre car très dirigeant(s)-dépendantes. Ne t’oublie pas en chemin en trouvant le juste équilibre entre rémunération + revenus du capital + réinvestissement dans le business.