Finary

ETF & assurance vie

Hello,

Je pose ici un sujet partiellement débattu mais j’espère que ce thread rassemblera toutes les informations sur les ETFs.

J’ai plusieurs contrats d’assurance vie aux perf moyennes. Je veux les ré-orienter sur des ETF.

Voici les questions que je me pose et qui j’espère serviront à d’autres :

  1. Peut-on loger des ETF dans une assurance vie ? Si oui, cela est possible dans les contrats de banque classique type BNPP & co ou juste chez les banques plus modernes type Bourso, Linxea &autres ?

  2. Quelle est la gestion des ETF vis Ă  vis des dividedes ?

  3. Quelle répartition recommandez vous pour une exposition gloable ? 30% US, 30% Europe & 30% Asie + 10% autres ?

  4. Quels sont les ETFs que vous recommandez ? (dire s’ils sont éligibles au PEA et/ou à l’assurance vie) ?

Merci par avance pour vos réponses :slight_smile:

Hello,

Oui c’est possible de loger des ETF dans une assurance-vie, pour savoir quels ETF sont logeables dans le contrat il faut se référer à la liste des supports d’investissements. Les banques traditionnelles proposent très peu de contrats avec des ETF, tu en trouveras effectivement davantage dans les contrats en ligne (exemple : 11 dans le contrat Fortuneo, 81 dans le contrat Linxea Avenir).

Pour le second point, les ETF n’ont pas tous la même politique au sujet des dividendes, c’est souvent indiqué dans le nom (Acc → Capitalisation, Dist → Distribution). Sinon, c’est indiqué dans le DICI.

Si tu souhaites une exposition globale, rien de plus simple qu’un ETF Monde, ou bien un mix d’ETFs S&P500, Euro Stoxx 50, Asie et Emerging Markets.

Cela dépend pas mal du contrat d’AV.
L’information sur les supports disponibles doit se trouver quelque part sur les sites concernés.
Sinon, voici une ressource pratique pour aider Ă  trouver cette info :
https://www.quantalys.com/contrat/recherche
En y recherchant tes contrats tu devrais y trouver les supports disponibles, en filtrant en plus sur des sociétés de gestion telles que Lyxor, Amundi ou iShares tu devrais vite avoir une idée des ETF proposés.
Le libellé contient souvent l’indice reproduit et le mot-clef acc ou dis le mode de distribution des dividendes.
J’en ai sur les AV Linxea Spirit ou Boursorama Vie par exemple, dispo en MP si tu veux savoir quelque chose sur ces contrats.

1 « J'aime »

Pourquoi ne pas commencer par remplir ton PEA ? Contrairement aux AV, il y a 0 frais d’enveloppe, de nombreux ETF disponibles et l’avantage fiscal est obtenu plus rapidement.

2 « J'aime »

Peut-être parce que l’AV permet aussi d’accéder à des fonds € plus sécurisés/sécurisants?
L’idéal serait une AV avec un bon rendement, même à 100% fond €, et un PEA pour chercher de la plus value sur des ETF?

Bonjour,

1/ Oui on peut investir en ETF en AV. Mais sur les bonnes AV avec bon choix d’ETF (et 0 frais sur versement et 0,50 ou 0,60 % de frais de gestion annuels sur UC et non 1 %…)
Les banques traditionnelles sont larguées.
Il faut se tourner vers les banques en ligne, ou encore mieux les courtiers en ligne spécialisé en AV (Linxea, Placement Direct…)

2/ ETF capitalisant ou distribuant, dans tous les cas on obtient bien les dividendes. Mais généralement on préfère capitalisant pour capitaliser un max.

3-4/ La simplicité : 100 % ETF World.

2 « J'aime »

Tu me corriges si je dis une bêtise, mais j’ai l’impression que pour une approche en DCA sur de l’ETF c’est plus « simple » et juste sur une AV qu’un PEA.
Sur une AV je vois comment programmer X € mensuels qui seront des parts d’ETF selon la répartition de mon versement programmé.
Sur un PEA, je ne vois pas comment faire cela.

Hello,

Déjà merci pour toutes les réponses.

C’est bcp plus clair sur la partie dividendes des ETF, merci !

Concernant utilisé l’enveloppe de l’assurane vie vs l’enveloppe du PEA. Voici mon raisonnement. Déjà l’un n’empeche pas l’autre. Ce qui me fait vouloir utiliser plutot l’enveloppe de l’assurance vie ce sont simplement les montants que j’ai à investir. L’enveloppe du PEA est plus restreinte que celle de l’assurance vie.

Et perso, je garde plutot le PEA quand je fais des aller-retours en bourse en fonction des opportunités que je vois.

Parcontre je me rends compte que mes contrats d’assurance vie BNPP sont un peu pourris et rempli de frais. Jamais je ne pourrai mettre des ETF dedans malheureusement.

Du coup il va falloir que je me penche sur les fermer ou sur le méchanisme des rachats partiels.

Hello, sur les ETF par le PEA, je suis en train de tester de faire une allocation similaire Ă  mon AV Yomoni P10.

Je suis chez Bourse Direct, j’ai un virement mensuel qui part alimenter le compte espèce, et dès que j’ai assez dessus, j’achète le prochain ETF correspondant grosso-modo à l’allocation Yomoni.

Il faut un peu creuser pour trouver des ETFs similaires et éligibles PEA, mais dans l’ensemble ça me semble un bon compromis et ça gagne pas mal en frais.

Hello

A toi de voir si tu fermes (rachat total) ou si tu fais simplement des rachats partiels.
Il faut savoir que l’on peut fermer un contrat d’assurance vie à tout moment (par rachat total) et on peut détenir plusieurs contrats d’assurance vie. Donc on peut très bien commencer à épargner sur un autre contrat plus performant. Généralement, on va procéder en plusieurs étapes :

  1. Ne plus alimenter le contrat décevant, pour ne plus subir de frais sur versement et pour stopper l’hémorragie.

  2. Si le contrat est en moins-value (fort probable sur une mauvaise assurance vie), même s’il a moins de 8 ans il n’y aura pas d’impôt si on retire des sommes par rachat partiel. Et si le contrat a plus de 8 ans et en plus-value, on peut faire des rachats partiels annuels sous le seuil de taxation de la plus-value (4 600 € de plus-value exonérée par an ou 9 200 € si en couple marié ou pacsé). En pratique, il y a un minimum à conserver dessus pour que le contrat ne se ferme pas (minimum indiqué dans les conditions générales de vente du contrat). Dans tous les cas, on va épargner plus utilement ailleurs, par exemple sur une meilleure assurance vie avec un bon choix d’ETF, sans frais sur versement et faibles frais de gestion annuels (0,50-0,60 %).

  3. Enfin, si vraiment on préfère se débarrasser de cette assurance vie décevante car c’est devenu une charge mentale et qu’on ne croit plus en ce contrat, alors on peut procéder à un rachat total. Ainsi, le contrat sera fermé et on récupèrera tout le capital (à consommer ou à placer mieux ailleurs).

Je suis d’accord avec tous les points sauf le dernier. J’ai l’impression qu’il n’y a quasi jamais intérêt à faire un rachat total d’une assurance vie.

La loi pacte permet déjà de faire des transferts intra-assureurs. On peut espérer qu’un jour le législateur autorisera les transferts inter-assureurs.

Sauf à avoir besoin du montant minimum à laisser pour garder le contrat ouvert, je conseille personnellement de ne jamais clôturer un contrat d’assurance vie.

1 « J'aime »

Cher tous,
J’ai un souci.
Je dois emprunter une somme auprès de ma banque pour un prêt immobilier.
Cette dernière me fait du chantage.
Ok pour le prêt mais je dois poser 50K +500€/mois dans leurs assurances vies que je ne veux pas ou 100K sans prélèvement automatique.
Est-ce légal de mettre en place de prélèvement automatique chaque mois en plus du nantissement?
J’ai vu que je ne peux pas sortir mon argent tant que le prêt n’est pas entièrement soldé.
Je vous avoue que ça me dégoûte de me sentir violé.
J’ai en parallèle fait appel à un courtier, j’espère trouver une solution bis.

Merci de vos retours,