Être FIRE en France

Non @delphinem , je suis en coloc en région. Cela limite fortement les coûts.

Peut-être qu’un des raison @julias, c’est que les impôts sont très élevés en France. Il y a pas exemple une taxes spéciales pour les rentiers (8%, PUMA). Fiscalement, cela risque d’être très lourd à supporter.

La vie de rentier ascète a un coût :slight_smile:

Je ne compte pas arrêter de travailler @Max, mais simplement bosser sur mes projets personnels (notamment un side-business). Cela permet d’ailleurs de quitter son job plus tôt et limite encore plus le risque de dépenser l’ensemble de ses économies.

Etude très intéressante sur le safe withdrawal rate (SWR) de 4%. L’étude analyse l’impact du SWR sur des départs à la retraite entre 1926 et 2010. La conclusion; avec un portefeuille 50% actions/50% obligations, le taux de 4% est largement inférieur au montant qu’une personne pourrait réellement retirer chaque année. En moyenne, on est plutôt aux alentours de 6%.

C’est vraiment fait pour décourager d’investir…

Je viens de me rendre compte qu’en lisant ce sujet, j’avais mal comprit le mouvement F.I.R.E.

Il y a t-il une personne qui pratique cette religion du FIRE et qui souhaite être interviewé ?

Pour que je comprenne cela mieux et pour diffuser cela en même temps ?

Niveau de discussion : noob

Les FIRE sont une espèce rare @CercleDali… Tu devrais jeter un oeil au sub reddit dédié au FIRE.

2 « J'aime »

Je parle du FIRE dans notre dernière édition de Moneytime, à relire ici.

1 « J'aime »

Bien détaillé oui! Mais alors en France, quelle serait la meilleure enveloppe, une assurance vie sans doute, mais chez qui (frais légers + offre de fonds adaptée + rachats 72h )

Frais léger et interface top & complète il y a Degiro, mais comptes titres uniquement. Sinon Boursorama sont assez exhaustifs sur les fonds proposés à travers leur PEA ou AV, avec une interface pratique et des frais réduits.

1 « J'aime »

Oui je vois ce que tu veux dire.
J’ai la chance d’avoir accès à un fonds institutionnels en assurance vie dont les perfs sont très intéressant par rapport au niveau de risque.

Par contre, les purites misent sur le PEA avant l’assurance vie.

Tu me parles de l’AVie en premier, pourquoi ?

Bon point, parce que je vois le PEA comme une poche qu’on ne peut que remplir, j’ai plus de facilité avec les AV, qui ne sont pas limitées (en nombre & montant), ou on peut avoir des clauses adaptées et une sortie cadrée.

Je me trompe surement, mais je trouve ce produit le plus adapté en france, apres on peut etre limité par les supports proposés mais les offres de bourso & fortuneo commencent a proposer des produits qui permettent des allocations interessantes.

Seul le transfert est compliqué pour pas dire impossible, contrairement au pea.

Le PEA est idéal pour les investisseurs prêts à prendre du risque, et donc investir uniquement en actions. Avec une allocation ETF équilibrée, on peut avoir une belle exposition aux marchés actions mondiaux pour 0.3% de frais par an.

L’assurance vie est plus avantageuse dans la mesure où elle permet d’ajouter beaucoup de sous-jacents différents (actions, obligations, SCPI, private equity, matières premières…) et elle n’est pas limitée en montant €. Le transfert d’un assureur à l’autre est effectivement impossible, le projet de loi a été bloqué par les grands assureurs…

Oui, j’étais intéressé par ce que tu allais dire.

Effectivement, en tant que CGP-CIF, aujourd’hui je ne peux pas toujours pas conseiller de PEA à mes clients car il y a un flou juridique à cause de la non-disponibilité de l’enveloppe ou moins intéressante si le client sort sous 5 ans ou en cas de décès du souscripteur, les héritiers peuvent nous embêter.

Cas à part :

Des retraits partiels avant 5 ans, qui n’entraînent pas la clôture du PEA, sont possibles dans certaines situations particulières, comme un licenciement, une invalidité de 2e ou 3e catégorie, ou bien une mise à la retraite anticipée.
En savoir plus : PEA : fonctionnement et fiscalité du Plan d'épargne en actions

Je pourrais être attaqué pour défaut de conseil selon la juriste de la Chambre National de Conseils en Investissement Financier.

Alors que l’assurance-vie permet de faire des rachats sans clore l’enveloppe. Les rachats sont vraiment hyper souple. Certes le nombre de tracker est très limité voir inexistant mais il y a des fonds très intéressant à moindre frais aussi.

La loi n’est pas à jour, c’est clair ! Les grands assureurs avaient peur de la fuite vers les contrats avec des frais plus bas. Compréhensible.

probleme du PEA, sa sortie

sinon pour les transferts ca a l’air de bouger en tout cas pour transferer le contrat en restant chez un meme assureur (passer un contrat générali ING vers NALO c’est long mais faisable).

Oula oui bon point, et par curiosité votre défaut de conseil peut potentiellement vous couter combien ? Il est valable aussi pour un conseiller bancaire ou ils risquent moins ?

Effectivement, intra-assureur ca marche, mais c’est relativement récent.

1 « J'aime »

Ce n’est pas tant les amendes le problème … Car nous avons tous une RCP professionnel.

C’est surtout la suspension ou la suppression du droit d’exercice.

LINXEA Avenir c’est un des meilleurs contrats à l’heure actuelle avec une bonne sélection d’ETF :

L’ETF star c’est le LQQ (NASDAQ-100) pour ceux qui sont prêt à accepter un levier x2.