21 ans 35K Handicap

Bonjour,

À 21 ans, voici la répartition de mon patrimoine :

  • 10 000 € sur un Livret d’Épargne Populaire (LEP)
  • 15 974 € sur un Plan d’Épargne Logement (PEL)
  • 4 493 € sur un Livret A
  • 2 615 € sur un compte bancaire
  • 2 506 € sur un Plan d’Épargne en Actions (PEA) avec principalement des ETFs SP500 en capitalisation.

En tant que travailleur handicapé exerçant dans un cadre ordinaire, je suis éligible à une retraite à partir de 55 ans et bénéficiaire de l’Allocation aux Adultes Handicapés (AAH) à vie. Actuellement, mes revenus se composent d’un salaire de 1 450 € et de 300 € d’AAH, auxquels s’ajoute une Aide Personnalisée au Logement de 250€ (APL).

Mon objectif est le suivant :

  • De 21 Ă  55 ans : Faire croĂ®tre significativement mon patrimoine sans toucher aux revenus, afin de ne pas impacter l’AAH et l’APL.
  • Ă€ partir de 55 ans : Cumuler ma retraite estimĂ©e Ă  1 300 € avec des revenus passifs ciblĂ©s Ă  1 500 €.

Question : En dehors du PEA, qui permet de capitaliser sans impact sur le calcul de l’APL et de l’AAH par la CAF, avez-vous des suggestions d’investissements (SCPI, Compte Titres Ordinaire (CTO), immobilier locatif, etc.) qui ne seraient pas pris en compte par la CAF ?

J’ai entendu dire que les ETFs en capitalisation sur un Compte Titre Ordinaire et les parts de SCPI en nue-propriété ne seraient pas pris en compte. Est-ce exact ?

Je tiens à souligner que je ne souhaite pas toucher de revenus passifs avant l’âge de 55 ans.

L’AAH est attribuée en fonction des revenus et pas du statut handicapé ?

Je ne connais pas bien le sujet je comprends d’une ou deux lectures sur le net que tout ce qui arrive sur ta feuille d’impôts sera pris en compte. Un etf ou un autre opc capitalisant (sur le pea ou en cto ou en assurance vie) ne déclenche pas de revenus (sauf la plus-value au moment du rachat), ça semble ok, tout comme les SCPI en NP (aucun revenu, c’est l’usufruitier qui touche). La scpi en PP distribuera des revenus fonciers qui seront pris en compte.

Intéressé pour en savoir davantage…

Pour bénéficier de l’AAH, on doit justifier son handicap à la MDPH. La durée de l’allocation dépend du degré de ton handicap.

Ensuite l’allocation aux adultes handicapés (AAH) est octroyée en corrélation avec les revenus :

En l’absence d’activité professionnelle, l’octroi de l’AAH s’effectue à son taux intégral, évalué à 971 euros.

Si on exerce une activité rémunérée, il est possible de cumuler le salaire avec l’AAH, bien que cette dernière soit sujet à une réduction proportionnelle en fonction du montant de salaire.

1 « J'aime »

Et il y a un niveau de revenus à partir duquel tu ne perçois plus rien ?

Il me semble que c’est à partir de 1817€ de salaire net imposable que tu ne perçois plus d’AAH. Le problème quand on a ce montant, c’est qu’on perçoit très peu voire pas du tout d’APL. Il faut savoir que la CAF ne prend pas compte l’AAH puisque c’est un revenu non imposable.

Ce qui fait quand on gagne un SMIC par exemple, on se retrouve à gagner plus que si on gagne 1800€ de salaire. C’est vraiment dommage.

Ah les effets de seuil à la française …

C’est quand même dommage d’effectuer ce genre de calcul et de ne pas se dire qu’on pourrait tout simplement voir pour trouver un travail plus rémunérateur. Ce qui est la meilleure façon d’augmenter son patrimoine.

Je suis entièrement d’accord avec toi, en général.

Dans le cas particulier du handicap, il y a des cas où tu ne peux tout simplement pas changer de travail pour augmenter tes revenus. Dans ce cas il est logique de réfléchir à l’optimisation de ses placements…comme nous le faisons par ailleurs avec les enveloppes, les seuils, les niches etc

1 « J'aime »

Bonjour

Le plus simple serait en premier lieu de savoir sur quels actifs tu aimerais investir et combien
Si c’est juste via ETF , Action ton Pea devrait suffire , a moins d’épargner plus de 350 euros mensuellement tu auras du mal a le remplir.
Maintenant si tu veux investir sur d’autre classe d’actif , il faut savoir lesquels.

Première piste , si tu as un TMI de 11% ce qui peut être possible dans ton cas , tu peux avoir un petit avantage avec un PER , avec 1300 euros de retraite tu devrais baisser ton TMI.
Faudra épargner a la marge ,surement pas grand chose , a calculer a l’année en fonction des revenus , des frais de l’enveloppe etc pour voir si tu es gagnant .
DĂ©veloppe un peu plus ton projet et ce sera plus simple de te proposer certaines choses.

Bonjour Patrick20,

Depuis cinq mois, je consacre l’AAH et l’APL à un ETF S&P500 sur un PEA.

Ma question porte spécifiquement sur la possibilité d’investir dans une classe d’actifs autre que le PEA, sans que cela n’ait d’incidence sur le calcul de l’AAH et de l’APL.

Suite à la réponse de FBoy, je suis en réflexion quant à l’ouverture d’un CTO pour investir exclusivement dans un ETF S&P500 capitalisant, tout en réservant le PEA à un ETF Euro Stoxx 600. Je me dis que ce serait une bonne idée d’investir à crédit dans des SCPI en nue-propriété une fois que ma situation sera plus stable, avec un CDI, etc…

Je partage ton point de vue : trouver un emploi mieux rémunéré et mieux adapté à ton handicap serait idéal. En ce moment, je débute ma carrière professionnelle, donc mon salaire n’est pas encore très élevé.

Je ne me plains pas, car je suis conscient que tout le monde souhaiterait bénéficier des aides en plus du salaire.

Pour les SCPIs ,c est un peu tôt je pense , faire du nu propriété 34 ans avant l’échéance.
De plus le démembrement a crédit si réalisable implique que tu assume entièrement le cout du dit crédit .
Pour le reste a toi de voir , mais je privilégierais néanmoins le PEA et opterais pour le compte titre qu’une fois le PEA impossible a alimenter
Les arbitrages de portefeuilles dans le PEA ne viendront pas alourdir ta fiscalité , les frais sur ETF sont plus important en PEA , mais les frais de courtage sont réglementés et sont généralement plus faible qu’en CTO.

Bonnes fĂŞtes

Qu’est ce que ça veut dire ??

Investir maintenant en SCPI revient a faire du démembrement sur 34 ans pour ne pas impacter les aides

Ca va être difficile de trouver du démembrement sur cette durée de toute façon. Mais ça n’empêche pas (si c’est la solution retenue ou une partie de la solution) de faire un démembrement sur 8/10/12 ans, de faire un bilan lors de la réunion de l’usf et de la np et de décider de recommencer ou de partir sur une autre solution.