Alstom : achat ou fuite?

Bonjour à tous, compte tenu de l’énorme chute d’Alstom, je me posais la question de la pertinence d’acheter dès maintenant des actions, ne voyant pas l’action baisser encore plus.

J’aimerais votre avis sur la question.

Merci d’avance et bon business à tous

Salut,

C’est toujours conseillé de ne pas ramasser un couteau qui tombe. Donc attendre un peu que l’action arrête sa descente aux enfers. Vaut mieux louper le point bas des cours plutôt que de s’embarquer avec une action qui peut encore baisser de 50%

Tout de bon
Jc

3 « J'aime »

Si ça fait comme orpea

Voici les question à te poser avant d’acheter, ou renforcer sur une action, ici Alstom :

  • A part la chute du cours, qu’est-ce qui te pousserait Ă  acheter l’action ?
  • A ton avis, la chute de plus de 30% est-elle justifiĂ©e ou pas ? Quelle est ton analyse ?
  • Quel avenir/Ă©volution envisages-tu pour le business de la sociĂ©tĂ© ? Florissant ?
  • Quelle confiance portes-tu au management ? Est-il fiable ?

Ce sont les questions que je me pose avant d’investir, bien avant de regarder « techniquement » s’il y a un support, une risque de chute supplémentaire (à partir de quoi d’ailleurs ?), ou toute considération graphique, qui s’est souvent révélée très aléatoire et décevante.

Je t’invite à te renseigner donc. Pour information, la société a informé le 5 octobre dernier, que le Free Cash Flow au premier semestre est ressorti à -1,15 Milliards €, et s’attend pour l’exercice entier à un FCF entre -500 millions € et -750 millions €, alors que la précédente communication indiquait attendre un FCF « significativement positif ».

Chacun pourra comprendre l’information, et agir en conséquence. La chute de +30% n’est donc probablement pas une anomalie de marché, malheureusement.

1 « J'aime »

Le portefeuille 2023 par excellence : Téléperformance, Alstom, Euroapi, Ubisoft, Orpea
:v: :joy:

3 « J'aime »

Merci beaucoup pour cet avis plus que précis, et merci à tous pour votre contribution.

Etant complètement débutant c’est hyper important pour moi d’avoir vos retours.

Le renseignement est la clé et à priori tu sais où chercher.

S’informer est primordial quand on investit en actions, mais cela n’évite pas toujours de mauvaises surprises ! D’où la diversification, absolument indispensable, sur une dizaine de titres au moins, afin de réduire l’impact d’une trop mauvaise nouvelle. Avoir trop d’actions (disons une centaine) est plutôt contre-productif, car si tu investis en direct, c’est que tu as des convictions fortes sur les titres sélectionnés. Et il faut avoir le temps de les suivre… Or est-ce avoir de fortes convictions que d’investir 1% dans chacune ? A mon avis, non… L’idéal est probablement autour de 20 à 25 titres (soit entre 4% et 5% pour chaque titre) afin de ne pas trop souffrir d’une chute, tout en profitant quand même significativement d’une hausse par rapport à un investisseur qui préfère acheter le marché (j’appelle ça « la botte de foin » – C’est ce qu’on fait quand on a pas d’idée, ni d’avis: on achète un ETF).

[quote=« M113, post:5, topic:9662, full:true »]
Le portefeuille 2023 par excellence : Téléperformance, Alstom, Euroapi, Ubisoft, Orpea
:v: :joy:
[/quote]C’est facile à postériori bien sûr de se gausser. A chacun ses choix, et l’acheteur d’actions Apple, Amazon, ou Microsoft me semble aussi respectable que celui d’une des sociétés que tu cites, et qui toutes ont eu un parcours chahuté cette année, à raison ou pas (à toi de te faire ton avis), car toutes ces actions ne sont pas semblables. Au passage, tu aurais pu ajouter Atos dans ta liste de vainqueurs de l’année… Et perso, j’apprécie beaucoup plus les personnes qui s’orientent vers des sociétés, plutôt que celles qui vont dans la botte de foin, car il y a une vraie démarche d’investissement, et de choix pour les premières.

Blague à part, c’était pour illustrer que le stock picking est compliqué. A priori, toutes les boîtes que j’ai cité n’étaient pas prédestinées à chuter de cette façon. En ce moment dès qu’il y a un profit warning, les sociétés se font dézinguer par le marché. Avec la saison des résultats qui va arriver et où les attentes des analystes sont très fortes, cela risque de faire des dégâts.

On est complètement en ligne ! Le marché dans son ensemble, est globalement très surévalué. La moindre surprise négative se payera probablement assez cher… Je me demande même si des résultats simplement en ligne vont permettre à certaines actions de se maintenir. On va bien voir ! La saison des résultats du T3 arrive à grands pas, permettra d’avoir une vision plus fiable sur l’année, et d’envisager les perspectives pour 2024.
PS: Pour Orpéa, il y avait quand même de l’eau dans le gaz…