Avis - Deux appartements, un prĂŞt?

Bonjour à la communauté,

Je suis actuellement en train de finaliser les contours d’un projet immobiliers qui devrait déboucher sur l’acquisition de deux appartements au sein d’un seul et même immeuble. Plusieurs questions restent en suspend à l’heure actuelle, mais celle qui me perturbe le plus touche à l’emprunt immobilier avec la banque : un ou deux prêts ?

L’ acquisition des deux biens faisant partie de la même transaction, dois-je néanmoins cinder les crédits pour les deux biens ? Quels seraient les avantages / inconvénients de dissocier les prêts ou de n’en faire qu’un ?

Merci par avance pour votre aide sur le sujet.

Bien Ă  vous,
Corentin

2 « J'aime »

Bonjour @KorantinT .
Je n’ai pas d’expérience dans ce domaine mais me vient immédiatement cette question : étant entendu qu’un crédit immo est adossé à un bien, penses-tu revendre un des 2 appartements indépendamment de l’autre? (Ou, au contraire, penses tu raisonner systématiquement en global?)
Le fond de ma pensée est que, si tu devais vendre 1 des 2 appartements avant la fin du crédit (pour x ou y raison), que deviendrait le prêt?

1 « J'aime »

Hello,
2 prêts=souvent 2x les frais de dossier et 2 garanties (autonomes donc). En revanche, en cas de garanties hypothécaires cela permet d’en lever qu’une en cas de revente d’un seul bien.
1 seul prĂŞt= 1 x les frais et 1 seule garantie.
Les 2 sont possibles, tout dépend des objectifs et des garanties demandées par la banque (cautionnement ou garantie hypothécaire).

1 « J'aime »

Merci pour ton retour sur les points relatifs au crédits et notamment l’aspect des garanties (qui seront très certainement des cautionnements au vu de l’opération envisagée).

Merci pour ton retour. J’ai le même cheminement que quoi concernant le devenir du prêt en cas de cession d’un des biens. Après un peu plus de réflection sur le sujet et discussions avec d’autres personnes, il me parait plus judicieux d’opter pour deux lignes de crédit distinctes, ce qui sera plus simple à suivre même si cela peut engendrer un coût initial légèrement plus élevée.

1 « J'aime »

hello

ben… comme dit, 2 fois les frais, etc, mais négociable.

par contre, en cas de pépin, si les 2 biens sont financés par un seul crédit, la banque peut appréhender les 2 biens en cas de défaillance sur le crédit.

cela permet d’isoler le risque lié à 1 bien par rapport au rique de l’autre bien.

en cas de revente d’un des 2 biens avant la fin du crédit : quid des frais (« pénalités ») de remboursement partiel anticipé du crédit, ou du bon vouloir de la banque à ouvrir un autre crédit our l’achat d’un 3ème bien (financé avec comme apport le remploi de la vente) ?

2 « J'aime »