Chaines finances : MĂ©fiez-vous!

Bonjour Ă  tous,

Ce thread est pour mettre en garde la communautĂ© vis Ă  vis de vidĂ©os trĂšs approximatives qui traite d’options. C’est un domaine oĂč il faut faire trĂšs attention, et quand on ne maitrise pas, on n’en parle pas, mĂȘme Ă  titre Ă©ducatif.

Il est louable de dire ce que l’on fait, et de montrer son portefeuille, et Ă  ce titre, Victor est extrĂȘmement transparent, mais cela n’empĂȘche qu’il pourrait induire un public non averti en erreur.

Il est – Ă  mon sens – par contre scandaleux de dire : « Et si vous voulez en savoir plus sur ma façon de faire, je montre un portefeuille dĂ©diĂ© sur Patreon: Allez-y, payez moi 3€/mois : ça vous coĂ»te un cafĂ©, et vous pourrez suivre mes errements dans l’entreprenariat et l’investissement ».
Comme si c’était une chance, << contre le prix d’un cafĂ© >>, d’avoir le privilĂšge de dĂ©couvrir ses erreurs
 Au passage, en Normandie, le cafĂ© semble bien cher ! 
 Par ailleurs, se placer indirectement en « professeur », sans en avoir la lĂ©gitimitĂ© ne me semble pas correct.

Je comprends qu’il veuille rentabiliser, comme il rentabilise aussi d’ailleurs en faisant la promo de son courtier, et de « Realty Income » (comme beaucoup d’autres chaines au passage, sans dire qu’il touche une commission) : Ne soyez pas naĂŻf: Tout ça lui rapporte de l’argent, comme pour tous les Youtubers qui font de l’affiliation pour des produits X, Y, Z. Il n’est pas le seul, et n’a fait que copier ce qui existe dĂ©jĂ  !
Cela ne retire pas bien entendu, sa lĂ©gitimitĂ© sur ses 2 autres chaines de rhĂ©torique, son vrai mĂ©tier, oĂč il montre de rĂ©elles compĂ©tences.

Je vous invite donc Ă  visionner cette vidĂ©o. Vous trouverez dessous mes commentaires sur ce qui est exprimĂ© pour la partie option de ce qui est faux ou trompeur. C’est vraiment dommage, car Ă  part ces erreurs de gestion de risque, sa façon d’investir est tout Ă  fait respectable, mĂȘme si chacun fait Ă©videment ce qu’il veut. En tous cas, il pourrait inspirer des gens Ă  ranimer un peu notre bon vieux MONEP sur lequel il n’y a plus beaucoup d’échanges au profit d’autres places de marché 

J’ai calculé mon risque: c’est flippant ! - YouTube

Voici donc 2 sujets majeurs sur lesquels je souhaitais vous entretenir ici:

  • Erreur sur la taille des lots.
    Le lot Air Liquide d’échĂ©ance au 15 dĂ©cembre 2023 sur le MONEP de cours 163.64€ (et l’autre option de cours 181.82€), n’est pas d’une taille de 100, mais une taille de 110. En effet, lorsqu’il y a attribution d’une action gratuite aprĂšs l’émission de l’option, celle-ci est ajustĂ©e. Ici, Air Liquide avait « offert » une action pour 10 aux actionnaires, aussi la paritĂ© et le cours ont Ă©tĂ© ajustĂ©s en consĂ©quence.
    Quand il dit qu’il est engagĂ© sur 180 actions avec ses 2 contrats (en tenant compte des 20 actions qu’il a en portefeuille), c’est faux. Son exposition au risque est de 200 [220-20]. Il ne s’est mĂȘme pas rendu compte que lors de la vente, ça ne collait pas avec la somme encaissĂ©e [il a vendu son Call 163.64€ Ă©chĂ©ance dĂ©cembre Ă  09:01:57 le 27/10 pour 2.70€, et achetĂ© son Call 191.92€ Ă  09:07:36 le 27/10 pour 0,09€]
    MĂȘme erreur sur les lots sur Total, qui sont de 102, et non de 100 pour les strikes et Ă©chĂ©ances sĂ©lectionnĂ©es.
    ==> La premiĂšre chose Ă  faire quand on traite un produit, est de se renseigner sur ses caractĂ©ristiques. Il ne l’a visiblement pas fait, et donc ne saisit pas les engagements qu’il prend.
    ==> Pour certaines options, les lots sont de 500 piùces ! Que se passerait-il s’il s’engageait sur de telles options, puisqu’il fait tout au petit bonheur, à l’aveugle ?

  • Tromperie sur l’exposition au risque
    Le risque de perte prĂ©sentĂ© (de l’ordre de 9000€ dans la vidĂ©o) est exact. Par contre, il est engagĂ© sur une somme trĂšs consĂ©quente, et fait un gros levier, mĂȘme sur son portefeuille Ă  79k€. Il n’en parle pas, car il n’en est probablement mĂȘme pas conscient ! Tout ce qu’il retient, c’est qu’il encaisse des primes.

Voici donc son engagement réel sur ses positions options short détenues sur le MONEP :

  • AI C 163.64 DĂ©c 2023 : 110 actions * 2 = 36.0000€
  • CS1 C 28.50 DĂ©c 2023 : 100 actions = 2.850€
  • CS1 C 29.00 Mars 2024 : 100 actions = 2.900€
  • ML1 C 30.00 Juin 2024 : 100 actions *3 = 9.000€
  • ST1 C 46.00 Juin 2024 : 100 actions * 4 = 18.400€
  • TO1 C 65.00 Juin 2024 : 102 actions * 2 = 13.260€
  • TO1 C 66.00 DĂ©c 2023 : 102 actions * 2 = 13.464€

Soit un engagement sur 95.874€, donc plus que la valeur totale de son portefeuille ! En clair, il a un levier d’un peu plus de 2


Alors bien sur, pour certaines positions, il a un collatĂ©ral, et pour d’autre, il a mis une limite Ă  sa perte en achetant un Call de mĂȘme Ă©chĂ©ance, de prime plus Ă©levĂ©e (d’oĂč son calcul de perte max de 9000€ – Il ne compte pas le manque Ă  gagner pour ses positions couvertes), mais tout de mĂȘme, sa gestion du risque est trĂšs approximative et trompeuse pour un non averti.

Pour information, son compte doit ĂȘtre un compte « Margin », car son engagement dĂ©passe son capital, ce qui ne serait pas possible avec un compte standard. Il ne se rend d’ailleurs probablement pas compte qu’il a des appels de marges, car – pour l’instant – sa situation globale couvre largement ses engagements, et donc son courtier ne lui demande pas de compte.
Il faut savoir en effet, que lorsqu’on dĂ©tient des positions Short, l’appel de marge est calculĂ© tous les jours Ă  la clĂŽture, en fonction des variations de cours, du temps restant Ă  l’échĂ©ance, de la volatilitĂ©, et d’autres paramĂštres spĂ©cifique Ă  chaque courtier (2 courtiers diffĂ©rents ne demanderont pas la mĂȘme marge pour les mĂȘmes options dĂ©tenues, et les variations peuvent ĂȘtre TRES importantes de l’un Ă  l’autre)

VoilĂ  donc pour mes mises en garde sur ce que vous pourriez visionner sur Youtube.
J’ai dĂ©tectĂ© Ă©galement quelques autres chaines francophones parlant d’options, tout aussi approximatives sur l’approche de ce marchĂ© spĂ©cialisĂ©, qui nĂ©cessite au prĂ©alable de se former, de comprendre ce que l’on fait, et des impacts sur ses avoirs.

J’espùre vous avoir ouvert les yeux d’une part, et d’autre part vous avoir appris quelque chose sur le monde des options.

20 « J'aime »

Bonjour JeanRadon,

Merci pour ton analyse et ton temps pour donner ton avis.
Je me permets de rĂ©pondre sur le sujet pour savoir si il Ă©tait possible d’avoir des sources d’informations dont tu aurais connaissance afin de complĂ©ter cette approche des options (et apprendre de nouvelles choses qui ne seraient pas expliquĂ©s dans ces vidĂ©os)

Merci d’avance à toi !
Bonne journée à tous :slight_smile:

Bonsoir,

Les vidĂ©os de Victor Ferry sont plutĂŽt sur son expĂ©rience des options telles qu’il les voit. Il faut bien comprendre qu’il voit les options comme une maniĂšre d’avoir un rendement supplĂ©mentaire. C’est une façon de voir, en effet. AprĂšs, c’est au petit bonheur, et que je te roule une position, et que je prend une position ici ou là
 Mais quelle rĂ©elle rĂ©flexion derriĂšre ? Aucune analyse du coĂ»t, de la valeur intrinsĂšque d’une option, des grecs. Bref ! C’est tout au doigt mouillĂ©.

Trouvé sur Youtube pour les options :

  • Pour l’aspect pratique, les 2 vidĂ©os de Bourse Direct ci-dessous me semblent correctes; cependant il n’y a pas les bases techniques ici ; j’ai parcouru, et on ne parle pas des grecs, ni de la volatilitĂ© implicite/historique, ni des stratĂ©gies combinĂ©es (Butterfly, etc
), du moins en lecture rapide. En tous cas, l’intervenant semble avoir rĂ©ellement pratiquĂ© le marchĂ©.

Je n’ai pas trouvĂ© la 3iĂšme partie (ils ne l’ont peut-ĂȘtre pas enregistrĂ©e ?). C’est assez curieux d’ailleurs que ce courtier s’avance sur les options, alors qu’il n’offre pas accĂšs au marchĂ© options, ni futures !!!

  • Pour la thĂ©orie, avec un cas pratique pour montrer l’utilisation du modĂšle de Black ScholĂšs. En deuxiĂšme vidĂ©o, un cas pratique pour la volatilitĂ© implicite :

Tu as aussi les vidĂ©os d’Olivier Levyne :

https://www.youtube.com/@olivierlevyne567/videos

Voilà qui te feras déjà pas mal de bases sur le sujet.

1 « J'aime »

JeanRadon,

Merci beaucoup pour ton retour et tes liens !

C’est en effet, ce que je trouve manquant dans les vidĂ©os de Victor Fery.
J’ai appris l’existence des options grĂące Ă  ces vidĂ©os, et je trouve que son contenu n’évoque pas (ou peut ĂȘtre trĂšs peu, je n’ai pas regardĂ© toutes ces vidĂ©os) la rĂ©flexion et l’analyse du risque derriĂšre chaque action de vente ou de roulement.

Hors de mon cĂŽtĂ©, il est hors de question que j’engage le moindre euro personnel sans connaitre l’ensemble des facteurs Ă  analyser et sans mĂ©thodologie plus robuste (surtout dans un cas oĂč une erreur peut engager plus que ce qu’il y a simplement sur notre compte titre 
)

Je prendrais grand soin à comprendre tout le contenu que tu nous as partagé :slight_smile:

PS : Ă©tant chez Bourse Direct, j’ai la possibilitĂ© de dĂ©bloquer l’accĂšs aux Options et Futurs sur mon CTO sur demande au service client.
Cependant, ils imposent un minimum de 10 000 euros sur le compte.

Bonsoir, c’est trĂšs intĂ©ressant ça ! Peux-tu me donner les tarifs qu’ils appliquent ?
Le seul courtier français proposant les options est Saxo, et leurs tarifs sont abusifs, car ils te facturent la dĂ©tention d’options short
 En clair, si tu vends un Call (ou un Put), tu payes les frais de transactions (jusque lĂ , c’est normal), mais ensuite, TOUS LES JOURS, ils te font payer le fait de dĂ©tenir le produit, jusqu’à l’échĂ©ance. Et ça, c’est scandaleux (c’est les seuls Ă  le faire).
Auparavant, il y avait Boursorama (via leur filiale Fimatex), mais ils ont arrĂȘtĂ© depuis longtemps maintenant. IL y a aussi BNP, mais c’est uniquement par tĂ©lĂ©phone: on n’est pas autonome chez eux.
Je suis du coup chez un courtier étranger, mais je cherche à avoir un second courtier Français par sécurité, et pour la facilité de déclaration aux impÎts.

Merci d’avance !

Bonjour,

Mon CTO n’est pas encore ouvert pour les options (pas assez de capital), donc je n’ai pas encore le moyen de vĂ©rifier cela en direct.

Voici le document de la tarification pour les options et futures :

Si je comprends bien la grille de tarification, les ordres sont « achetĂ©s » en dĂ©but de contrat pour une durĂ©e de 1 an, et si ces ordres ne sont pas consommĂ©s, ils sont facturĂ©s en fin d’annĂ©e et non reconduit l’annĂ©e suivante.

Merci pour les liens .

Effectivement attention, il fait de l’entertainment et fait son business (et le produit c’est son audience).

Avec du recul, il Ă©tait divertissant mais je me suis effectivement dĂ©sabonnĂ© dĂšs qu’il a commencĂ© Ă  raconter n’importe quoi sur les options avec le « bonus » de patreon et de etoro (retro commission du copy trading)
 mais il est certes trĂšs transparent qu’il ponctionne l’argent de ses fidĂšles abonnĂ©s. Ceci dit, c’est une relation parasocial assez toxique quelque soit la transparence.
Idem sur les dĂ©rives , les crypto c’est de l’arnaque mais un petit partenariat realt et « ça va, c’est de l’immobilier » (non).

Ce n’est malheureusement pas le seul influenceur qui met en avant les options aux novices via des « challenges » et change de stratĂ©gie dĂšs que ça ne capte plus assez d’attention (« moins de fun »).

A dĂ©faut d’ĂȘtre prĂȘt Ă  me former/lancer, je conseille cette video thĂ©orique interessante :

Salut,
Il y’a quelques vidĂ©os qui traitent des options couvertes.
Cela peut ĂȘtre intĂ©ressant pour amener un peu plus de rendement sur un portefeuille. En gros, vous avez 100 actions A, vous vendez un call Ă  un prix exercice souhaitĂ© pour une date donnĂ©e. En rĂ©munĂ©ration de cet engagement vous touchez une prime. Si l’option est exercĂ© vous vendez vos titres au prix d’exercice, si l’option n’est pas exercĂ© vous gardez vos titres ainsi que la prime. Vous pouvez faire l’inverse lorsque vous souhaitez achetez 100 actions, en vendant un put, vous vous engagez Ă  acheter un titre Ă  un prix d’exercice Ă  une date donnĂ©e. Dans ce cas vous recevez une prime en rĂ©munĂ©ration de votre engagement.
Un des problĂšmes c’est que psychologiquement desfois ça fait mal, car vous limitez vos gains au prix d’exercice, ça fait mal dans le cas de marchĂ© fortement haussier.
Si des personnes souhaitent un retour d’expĂ©rience, hĂ©sitez pas Ă  demander.
Le petit hic, c’est qu’il faut des lignes de minimum 100 actions, car une option a toujours un sous-jacent de 100 actions.

Tout de bon
JC

Bonjour @jc11 ,

Ce que je reproche aux chaines « finances » qui parlent d’option, c’est, – outre les imprĂ©cisions – , leur absence quasi totale de gestion de risque sur ces positions. Cela peut pousser aussi des particuliers Ă  prendre des positions qu’ils ne maitrisent pas. Si une stratĂ©gie sans levier n’est finalement pas plus risquĂ©e qu’une position en titre, l’utilisation du levier doit ĂȘtre maniĂ©e avec prĂ©caution. GĂ©nĂ©ralement ces acteurs n’ont vĂ©cu aucune crise financiĂšre, ni celle de 2007, encore moins celle de 2000, et ils n’ont aucune idĂ©e de ce qui se passe quand la volatilitĂ© explose Ă  100% ou plus: c’est un vĂ©ritable massacre, car les market maker se retirent du carnet d’ordre, et vous pouvez alors vous retrouver sorti du marchĂ© de façon forcĂ©e en cas de dĂ©faut de couverture, Ă  des prix absurdes.

Commentaires :

  • Attention, car la quotitĂ© d’un lot n’est pas systĂ©matiquement de 100, cf mon premier post. D’ailleurs, sur le MONEP, vous avez aussi des options europĂ©ennes [exercice possible uniquement Ă  l’échĂ©ance] sur les Ă©chĂ©ances trimestrielles standards 3/6/9/12 (je ne me souviens plus s’il y en a sur les Ă©chĂ©ances mensuelles), et dont la quotitĂ© est gĂ©nĂ©ralement de 10.
  • Cette stratĂ©gie d’encaissement de prime optimise une position quand on envisage une stabilitĂ© ou une baisse de l’action. Par contre, elle limite le gain en cas de hausse.
  • Cette stratĂ©gie est Ă©quivalente Ă  vendre un put. En effet, Action + Vente CALL = Vente PUT. Aussi, vous pourriez avoir une position exclusivement en option (sans action) pour appliquer cette stratĂ©gie.

Commentaires :

  • Idem sur la quotité  Il faut regarder la description du produit pour s’en assurer. Stellantis par exemple a une quotitĂ© de 500 actuellement, et non de 100

  • Cette stratĂ©gie est dangereuse aussi. Imaginez que vous ayez vendu un put sur Worldline juste avant la chute
 Vous vous engagez alors Ă  acheter une action aprĂšs la chute de 60% !!! Si l’objectif avait Ă©tĂ© simplement d’optimiser le cash en encaissant rĂ©guliĂšrement une prime, c’est un peu ratĂ©, et vous vous retrouvez avec une action sure les bras qui vous a plombĂ© votre portefeuille.

En dehors de ces 2 stratĂ©gies, il en existe beaucoup d’autres, combinant diverses options, et dont voici un aperçu :

Vrai dans le cas général, mais faux sur certaines actions, qui ont été splittées (Michelin par exemple, avait jusque peu, des options avec des quotités de 300), ou qui ont distribué des actions gratuites (cela fait varier à la fois la quotité, et le strike)

Quand on voit des prĂ©sentations sur youtube, il manque toujours les infos sur les appels de marge requises correspondantes
 (ça varie suivant les courtiers au passage; certains ont leurs mĂ©thodes interne, d’autres utilisent les marges de la chambre de compensation, le systĂšme SPAN – je vous laisse faire vos recherches sur le sujet si ça vous interresse).
Peu, voire aucun de ces apprentis sorciers n’ont aussi de notion sur l’impact du dividende sur le prix des options lorsqu’il y a un dĂ©tachement
 Ils le dĂ©couvriront quand ça leur arrivera en pratique, mais c’est dommage de donner une information trompeuse ou Ă  minima tronquĂ©e au public.

1 « J'aime »

Salut,

Merci @JeanRadon pour les prĂ©cisions. J’avoue j’évite les ventes de put. Pour les options et en rĂšgle gĂ©nĂ©rale j’évite les produits oĂč il y a appel de marge.

Je vais devoir relire une bonne dizaine de fois le passage action + vente call = vente put (en termes financiers ça joue, mais psychologiquement non)et merci pour le doc sur les stratĂ©gies d’options.

Tout de bon.

Jc

Bonjour, comme tout influenceur Victor ferry vit de son influence donc de ces partenariats. Son vrai savoir faire c’est la marketing digital pas spĂ©cialement les finances. Personnellement avec mon Ă©pouse nous tradons les options et uniquement les options. Le sujet est impossible Ă  aborder calmement en France, c’est avant tout une affaire amĂ©ricaine. Nous avons une approche hyper simpliste qui dĂ©frise pas mal de monde (parce que les options c’est complexe :-)). Et nous faisons surtout l’inverse de ce qu’il faudrait faire. Nous conseillons toujours de commencer par la stratĂ©gie la plus risquĂ©e et la plus folle, a savoir la vente de PUT avec son fameux risque illimitĂ© (qui est complĂštement une fake news au passage). Une vente de PUT (cash secured) c’est un ordre conditionnel d’achat rĂ©munĂ©rĂ© (c’est tout). En plus vendre un PUT c’est moins risquĂ© que d’acheter en direct. en ce qui concerne worldline, c’est un problĂšme de worldline les options n’ont rien Ă  faire dans l’histoire.

1 « J'aime »