DCA Bitcoin, bonne ou mauvaise idée?

Hello tout le monde,

Je fais du DCA Crypto depuis le début de la chute et dans mon DCA j’ai notamment du BTC. De plus en plus je me questionne sur l’intérêt d’y mettre du Bitcoin. En effet avec la crise énergétique n’y a t’il pas de plus en plus de chance que le minage soit interdit? Ou que même cela ne soit pas rentable pour les mineurs de miner? Je sais qu’il est dit que la plus part du minage se fait avec de l’énergie verte, mais je suis pas convaincu. J’hésite donc à continuer le DCA qu’avec ETH et BNB, qu’en pensez vous? Sur quelles crytos investissez vous en DCA?

Merci d’avance pour vos retours !

2 « J'aime »

Toujours pareil : diversifier …
Un peu des trois je dirais
Bitcoin peut prendre une claque des institutions
Pour Eth le mineurs peuvent tenter de le déstabiliser
…

Ce message est provisoirement masqué suite à des signalements de la communauté.

1 « J'aime »

Déja il n’y a pas une solution magique, et oui ont peu faire du DCA en crypto quand les points bas sont atteint (donc DCA manuel), effectivement en automatique c’est au ptit bonheur la chance…

Le DCA crypto existe bien et me fait vachement baisser les paniers moyens d’achats…

je maintiens religieusement mon DCA en crypto, en restant fidèle à mon allocation

BTC en tant que blue chip en fait bien entendu partie :slight_smile:

c’est la partie « fun » de mon portfolio on va dire - on est clairement sur du spéculatif comme le rappelle @fxlrs114

si BTC monte à 250k un jour alors joie, s’il termine à zéro tant pis :man_shrugging:

1 « J'aime »

Il y a infiniment mieux que les cryptos pour le DCA. Faites du DCA sur les indices avec du levier et étudiez le momentum pour savoir comment éviter les grosses baisses (momentum = 5 minutes par mois, et pas besoin d’utiliser des graphiques ou tout ce baratin inutile) et vous pourrez faire du 20-30%/an sur des dizaines d’années et je vous assure à 100% que le bitcoin ne fera jamais ça.

Ce message est provisoirement masqué suite à des signalements de la communauté.

Je suis d’accord avec @fxlrs114 pour le DCA. il faut être vraiment convaincu que le Bitcoin va croitre sur le long terme pour faire du DCA quand il chute… Sinon, ça ressemble plus à moyenner son PRU sur un actif baissier tout en sachant que plus il baisse, plus il a de chance de baisser encore plus.

Cependant, je fais partie de ceux qui sont convaincus de la valeur du BTC. J’ai la même conviction pour XRP. Et ça s’arrête là. Je fais donc du DCA sur ces deux là.

Tout le reste, c’est une toute petite poche pour m’amuser.
Je me méfie particulièrement du merge de l’ETH et je m’attends à des effets de bord non anticipés en cascade. J’ai donc préféré vendre mes positions en ETH avant le merge.

1 « J'aime »

En sois @Sebastien ça reste valable pour tout et ça dépends de ta vision, ta stratégie et si ça détention est court,moyen,long terme ? Sur ce genre actif tu peux très bien DCA 1 ans et revendre quand le produit à bien monter pour injecter ailleurs.

Oui, le merge vas forcement apporter des effets de bords on verra bien ce qui nous est réservé. Je ne suis pas inquiet pour ETH

Quand on fait du DCA sur un indice très diversifié, on parie sur une économie croissante à long terme. Ce qui a été démontré sur toutes les échelles de temps connues. On peut presque considérer que le gain est certain à long terme. Même si le long terme, ça peut être après notre mort.

Généralement j’évite d’utiliser le terme DCA pour le reste, car c’est trompeur pour les gens.
Certains pensent que c’est forcement un pari gagnant. Sur le bitcoin, l’échelle de temps est trop courte.
Dans un siècle, le bitcoin n’existera probablement plus. Alors que l’économie sera toujours croissante sur le long terme.

2 « J'aime »

Merci pour vos retours Ă  tous.

Plutôt d’accord avec toi @adriendarki . J’investis régulièrement dans atom, bnb et eth pour ma part mais je pense de plus en plus à arrêter le btc.

Après ma stratégie n’est pas un DCA très long terme sur les cryptos mais je suis plutôt en attente de multiplier par 3 ou 4 dans 2,3 ans pour revendre.

Oui tout à fait. Apres tu peux très bien DCA. vendre tout racheter après le crash et DCA à nouveau derrière. c’est souvent ma stratégie sur les crypto le cycle est court environ un gros crash tous les 2-3 ans. C’est une stratégique que j’ai mis en place pour certains coins qui de mon point de vue sont intéressants en long terme et en autant évité les pertes inutiles et plus ou moins prévisibles !

Sur des multiples de deux ou trois, ça ne sera clairement pas sur des supply/capitalisation aussi importante que le BTC.

ça c’est du trading. Je suis incapable de faire ça. J’ai essayé. je suis nul.
Je fais partie des 90% qui se plantent sur le long terme.

Le BTC ou l’XRP, je vois ça comme un investissement sur 10-20 ans. Comme si je misais sur deux entreprises. Ce qui est un peu vrai pour XRP d’ailleurs.

1 « J'aime »

Salut . Je suis contrains de dire que penser de la sorte n’arrangera pas le sort de BTC . Il n’y a pas de problème avec l’énergie même il aide au développement de certains pays . En ce qui concerne une interdiction … on s’en fiche . Il s’est passer quoi avec le ban de la chine ? Rien d’incroyable les mineurs on changer de pays . Pourquoi ? Parce que les personnes qui minent sont convaincu a la mort par le BTC et ça proposition de valeur. Il n’arrêterons pas comme ça .

Je suis pro blockchain. Mais @Lucas20 soyons honnête le bitcoin consomme le plus d’énergie par son algorithme de consensus… Est ça c’est une réalité !

Si si certains pays limite le minage dû à la crise énergétique… Après ce n’est pas la source la plus consommatrice je te l’accord, mais dire que le bitcoin n’as pas de problème du à son consensus de preuve de travail. Ça me semble un peu abusé. Après y a le lightning network qui est, une seconde, couché connecter qui consomme beaucoup moins que la couche principal de BTC !

1 « J'aime »

Tu as raison je ne le voyais pas en comparaison avec le POS . Mais voilà tu le sais bien en comparaison avec d’autres industries ce n’est pas un problème . Ils peuvent le ban mais j’ai confiance en la résilience du protocoles.