ETF dans un PEA vs CTO

Bonjour Ă  tous.
Une question me taraude sur un changement de stratégie d’enveloppe avec l’annonce du changement du MSCI World lyxor capitalisant d’Amundi vers un distribuant.

Le PEA nous permet d’échapper à l’impôt sur le revenu. Cependant il reste toujours les 12% de prélèvement sociaux à payer. De plus, les frais d’ETF pour un PEA sont en général plus élevé : LU1681043599 est 0,38% quand IE000BI8OT95 est à 0,18% sur CTO. A cela il faut que j’ajoute 1,99€ de frais de transactions sur mon PEA Boursorama pour mon DCA mensuel.

D’un autre côté possibilité d’aller sur un CTO avec des ETFs à frais plus bas. Ainsi que la possibilité d’avoir des frais de transactions plus bas (je suis d’ailleurs preneur si vous avez des conseils). Mais une imposition à 30% au global in fine.
Il y a des MSCI World a 0% de frais de courtage chez Boursorama :
https://bourse.boursobank.com/bourse/trackers/cours/1rAIWDA/

Ma question est donc la suivante : le PEA est il toujours intéressant quand on fini par accumuler les frais de transactions avec les frais plus élevés sur les ETF par rapport à un CTO avec des frais plus bas mais une imposition plus élevée ? Des études existent-elles sur le sujet ?

J aurai quand même tendance à dire que le pea est plus avantageux apres 5 ans de détention. A voir sur le tres long terme toutefois

Sur du long terme (15/20 ans), tu peux considérer que l’avantage fiscal du PEA entraîne une sur performance annualisée de l’ordre de 0,4% annualisés par rapport au CTO.

En pratique, ce sera probablement encore un peu mieux car les ETF World PEA ont eu des meilleures performances que l’indice moins les frais (sur les 10 dernières années).

La donne change un peu si tu rajoutes du levier en CTO.

2 « J'aime »

Hello,

Question intéressante j’ai essayé de faire l’exercice du coup ^^

Sur le PEA ce sont les prélèvements sociaux qui sont de 17.20% et que l’on doit payer (les 12.8% sont la partie IR de la flat tax).

J’aurais tendance intuitivement à dire que plus la durée d’investissement augmente et plus le rendement annualisé du MSCI World augmente, plus les intérêts composés prennent une part importante et donc plus l’avantage du PEA est important comme on est moins imposé dessus.

Si l’on considère un investissement unique (on pourrait simuler un DCA, mais on est sur le même principe).

Il faut rĂ©soudre ((1+r)^n-1)*0.128+1=(1+x)^n pour obtenir le rendement annualisĂ© de la « surperformance Â» du PEA vs CTO si l’on considère les ETF Ă  peu près Ă©quivalents (moins de frais mais mieux notĂ© comme dit Vincent. CF https://www.justetf.com/fr/how-to/msci-world-etfs.html).

  • n est la durĂ©e de l’investissement
  • r le rendement annualisĂ© attendu du MSCI World.
  • x est le rendement annualisĂ© de la superformance

On obtient les résultats suivants :

  • Sur 15 ans avec 6% de performance, on trouve x ~ 0.011 soit 1.1% de superformance
  • Sur 30 ans avec 8% de performance, on trouve x ~ 0.026 soit 2.6% de surperformance

Donc le PEA est plus avantageux.

3 « J'aime »

J’ai sorti une petite table qui compare la surperformance du PEA par rapport au CTO en fonction du rendement du placement et de la durée d’investissement.

L’ETF sur PEA retenu est le CW8, dont j’ai calculé l’écart avec l’indice depuis sa création (0,24% de retard annualisés = frais réellement supportés par l’investisseur) et je compare avec les frais des gros ETF MSCI World hors PEA (0,12%).

Ca donne ça :

En gros, moins le rendement des actions est Ă©levĂ© et plus la durĂ©e de dĂ©tention est Ă©levĂ©e, moins l’avantage du PEA sur le CTO est marquĂ©, mais il reste fichtrement intĂ©ressant. Le cas « classique Â» Ă  mon sens est une dĂ©tention sur 20 ans avec un rendement moyen entre 6 et 7%. Soit ~0,4% Ă  0,5% de surperformance annualisĂ©e, ce qui est très significatif car les deux options ont globalement le mĂŞme risque.

Après, il faut aussi mentionner qu’on peut assez facilement investir avec levier sur CTO, ce qui est plus galère en PEA.

4 « J'aime »