Finary 1% Vert: Vraiment utile...?

Il ne s’agit pas de compensation ici mais d’extraction. Vu Ă  quel point nous avons dĂ©passer les limites de la planĂšte, rĂ©duire son impact ne sera pas suffisant. Il faut dans tous les cas rĂ©duire son impact mais aussi essayer d’extraire un maximum de CO2 dĂ©jĂ  Ă©mis. C’est ce que finance Stripe Climate utilisĂ© par Finary.

ComplĂštement d’accord, une fois qu’on se rend (enfin) compte que notre style actuel (prĂ©lever-fabriquer-jeter) a des consĂ©quences non durables Ă  8-10 milliards d’habitants, le seul mode de vie sain pour des entreprises est par ordre de prioritĂ© :

  1. Sobriété (50% du job) : Encourager les entreprises qui suivent les bonnes pratiques pour que leurs clients aient des usages sobres
  2. Minimalisme (40% du job) : Encourager les entreprises qui minimisent leur empreinte au maximum (circulaire, process et technos sans déchets, 
)
  3. Efficacité : Pour ce qui est irremplaçable, consommer moins de fossile
  4. Séquestration : Pour ce qui est inévitablement jeté, séquestrer à la source avant que ça parte en étant beaucoup trop diffus
  5. Capture : Pour tout ce qu’on n’arrive pas Ă  contenir ou qu’on a dĂ©jĂ  jetĂ© jusqu’ici, ramasser les poubelles (mais ultra diffus et Ă©nergivore)

D’oĂč mon humble avis disant que Stripe Climate s’occupe de la derniĂšre prioritĂ© et c’est vraiment dommage, on peut faire beaucoup mieux et tellement plus vite en captant directement Ă  la source. Time for the Planet soutient les 4 premiĂšres.

1 « J'aime »

En tout cas la feuille de route ne comporte aucune thématique de premier rang en lien avec le sujet, à cours, moyen ou long terme

AprĂšs il faudrait fouiller, mais rien que le fait qu’il n’y pas de thĂ©matique dĂ©diĂ©e en dit long sur l’état d’avancement de la « rĂ©flexion » 

Et que penseriez-vous de tous aller voter sur ce thread et d’en faire la promotion ?

Vous le savez, plus vous votez pour une idée, plus nous faisons tout ce qui est possible pour la prioriser. Donc je ne saurai que trop vous encourager à nous pousser dans ce sens :wink:

2 « J'aime »

Merci Camille.
Et Ă  partir de quel volume de vote un sujet est-il pris en compte ?

Disons qu’une centaine de votes ne fait pas de mal :wink:

AprĂšs c’est un sujet trĂšs complexe, ne serait-ce que pour identifier les fonds vraiment Ă©cologiques (cf: cet article Ă©difiant du journal Le Monde), donc ce sera un chantier important.

3 « J'aime »

Merci pour le partage de l’article du Monde, Ă©difiant en effet, mais qui Ă©taient vraiment dupe ?
Bref, pour en revenir aux aspirateurs à CO2 financés par 1% des revenus de Finary

Et si Finary mettait 1% de ses revenus Ă  dĂ©velopper un indicateur d’écoresponsabilitĂ© des portefeuilles clients ? Et des solutions pour que chacun puisse s’amĂ©liorer ?
La vraie rĂ©volution de Finary, au delĂ  de l’agrĂ©gation des donnĂ©es, de l’optimisation des placements, ou de la crĂ©ation de solutions financiĂšres inĂ©dites, sera bien de nous permettre de reprendre la main sur le sens de nos investissements.

2 « J'aime »

Pour ma part, je couvre le sujet de la transition Ă©nergĂ©tique et du Net Zero au sein de ma sociĂ©tĂ©. Nous collaborons avec les grands acteurs du secteur de l’énergie. Je ne peux pas vous donner raison sur ce sujet. L’efficacitĂ© des technologies de capture du carbone peut varier en fonction d’un certain nombre de facteurs, notamment la technologie spĂ©cifique utilisĂ©e, les conditions dans lesquelles elle est dĂ©ployĂ©e et le type d’émissions qu’elle est utilisĂ©e pour capturer. En gĂ©nĂ©ral, cependant, les technologies de captage du carbone sont considĂ©rĂ©es comme efficaces pour rĂ©duire les Ă©missions de gaz Ă  effet de serre et attĂ©nuer l’impact des activitĂ©s industrielles sur l’environnement. Ces technologies deviennent de plus en plus importantes alors que le monde cherche des moyens de rĂ©duire les Ă©missions et de lutter contre le changement climatique. En rĂ©sumĂ©, elles sont les plus efficaces du marchĂ© actuel et on se doit de les utiliser Ă  leur maximum tout en recherchant de nouvelles approches en parallĂšle. Le 1% vert de Finary a donc beaucoup plus de sens que ce que vous puissiez penser.

3 « J'aime »

Merci pour votre retour d’expĂ©rience. Si j’ai tort, j’ai honnĂȘtement vraiment envie de comprendre et aimerais vous demander plus de dĂ©tails pour comprendre oĂč mon raisonnement pĂȘche (et arrĂȘter d’argumenter dans la mauvaise direction)*.

Ainsi, auriez-vous un exemple de mĂ©thode de capture qui pourrait se dĂ©ployer Ă  Ă©chelle significative, avec une efficacitĂ© (kgCO2/€/kWh/an) comparables Ă  la sĂ©questration ou au financement d’entreprises Ă  modĂšles Ă©conomiques sobres ?

Et simplement pour le plaisir de boucler le post : quid du cas spĂ©cifique de ces aspirateurs Ă  CO2 Ă©lectriques/actifs ? Est-ce un mauvais exemple des techniques de captation ou la majoritĂ© des solutions a aussi besoin d’énergie massive ?

Dans tous les cas, la capture est effectivement utile dans l’absolu. Simplement, 1 gigatonne captĂ©e/sĂ©questrĂ©e/Ă©vitĂ©e c’est pareil, mais il me semble que :

  • La 1Ăšre a tendance Ă  endormir les pollueurs qui sont contents de reporter le chĂšque sur leurs prix (« c’est la rĂ©glementation c’est pas nous. Ah et nous on [greenwashing] »). Ou faire comme Air France : laisser le client payer s’il veut.
  • Les 2 autres nous prĂ©parent pour le monde de demain, 1 pierre 2 coups !

* Better be an idiot for a day than a lifetime