Patrimoine conséquent (~3M) surexposé a une seule action

Bonjour,

Cadre dirigeant depuis 20 ans dans une grande entreprise française, j’ai obtenu au fil des années des actions gratuites et stock options sans jamais y toucher. Aujourd’hui j’ai des enfants et je commence (sur le tard) à m’interresser un peu au sujet, et a me rendre compte que j’ai un patrimoine conséquent mais que je suis « ultra » risqué, car sur une seule action (mon entreprise).

Bref mon patrimoine pour simplifier, c’est 2M en actions de mon entreprise, 500k€ dans un actif immobilier en location (sans prêt, acheté cash à une époque ou je croyais que l’endettement c’est mal), 100k dans une AV, et 400k en liquidités (pas taper).

Ça fait un mois que je réfléchis au sujet (et que je me « forme » sur youtube, forums, et en jouant avec trading view), et je suis à la croisée des chemins.

Je peux remplir un PEA d’ETF diversifiés en lump sum de 150k€, prendre une autres assurance vie de 150 k€ pour préparer l’avenir, emprunter pour acheter des SCPI avec effet de levier (je n’ai pas d’emprunt) ou acheter ma résidence principale.

Une fois que j’aurais fait cela, j’aurais réduit (un peu) mon exposition aux actions de mon entreprise, mais je veux de toute façon en garder un montant conséquent (disons 1M) pour des raisons professionnelles.

Je pense donc devoir me diversifier dans des actifs décorrélés des actions de mon entreprise, c’est a dire (si j’ai bien suivi) les matières premières, crypto, fonds d’obligation, fonds monétaires.

J’envisage donc de passer à une répartition comme suit :
1M - Actions de mon entreprise
500k - Marché action (world diversifié)
750k - Immobilier (uniquement capital propre, hors dette)
500k - Diversifications fonds décorellés action (crypto, obligations, monétaire)
250k - risque (crowdfunding, private equity, …)

En fait ma vrai question maintenant : j’ai des appels du pieds de la BNP (banque privée) qui veulent gérer mon argent. je n’aime pas (du tout) les frais bancaires, de manière assez irrationnelle parfois, mais j’hésite quand même : vu la répartition que j’envisage, et vu mon niveau débutant (mais j’apprend vite :slight_smile: ), n’ai-je pas intérêt a laisser des professionnels gérer cela, quitte à perdre quelque pourcents dans la bataille?

Merci pour vos conseils avisés !

1 « J'aime »

Vous avez intérêt à ne pas aller à la banque privée de la BNP, ils vont essayer de vous vendre leur pseudo expertise qui consiste à place des produits maison « pourris » ( regardez les rendements de leurs AV et autres SCPI ).

Vous pouvez quand même les challenger en demandant un crédit de 2Me pour acheter des SCPI non-BNP de type Corum, ou un crédit lombard pour acheter du CW8, vous verrez qu’ils en sont incapables.

5 « J'aime »

Bonjour,

Le fait que tu sois sur Finary, que tu prends les choses en main et que tu demandes des conseils sur le Forum, j’aurais tendance à te dire que non pour le moment. Ton plan d’attaque est déjà bien rodé. Je suis sûr que si tu ajoutes les infos du Forum/YT et les conseils d’autre membre, tu arriverais à du similaire, voire mieux qu’une banque privée qui va t’inciter à prendre leurs produits overpricés et sous performants.

C’est le débat classique et il n’y a que toi qui dira si c’est mieux ou non. Personnellement, j’aurais fait moitié fonds monétaire, moitié World. Puis DCA des 75k de fonds monétaire vers World sur une période donnée.

Très bonne enveloppe. Tu pourras aussi l’utiliser en collatéral pour crédit Lombard, si jamais tu as besoin de liquidité un jour d’ailleurs. As-tu pensé au PER aussi si tu es à un TMI de 41 ou 45%. Parce que les PV des placements au-dessus de 150k sur les assurances-vie sont taxées à la flat tax (après l’abattement). Donc ça devient moins intéressant selon moi. Tu peux aussi aller sur du CTO aussi. Surtout si tu veux des obligations, tu as plus de choix dessus. Il y a même les AV Lux, mais je ne m’y connais pas assez pour dire quoi que ce soit.

C’est une possibilité ! Je ne m’y connais pas assez, mais il y a beaucoup de contenu ici. Pourquoi ne souhaites-tu pas acheter ta résidence principale ?

Je trouve que c’est assez gros, surtout que ton action d’entreprise est déjà considérée comme « Risqué » pour moi. J’aurais tendance à avoir une bonne partie en obligations pour réduire le risque de ton portefeuille total. Pareil pour crowdfunding, bien diversifier sur les projets et idéalement même passer via PEA/PME pour réduire l’impôt.

Merci pour ta réponse ça me conforte.

Le PER j’en ai un mais contrairement à ce que mon patrimoine semble indiquer pour l’instant je ne suis pas à 41% en TMI (les enfants ça fait baisser la TMI :slight_smile: ), donc c’est moins intéressant.

Ma résidence principale j’hésite car j’habite Paris, et les prix sont astronomiques par rapport à un loyer, j’ai l’impression que je fais mieux de placer 1M en actions pour me payer un loyer plutôt que d’acheter une RP à 1M à Paris.
Mais en vrai si je trouve un logement qui me plait je l’achète, je n’ai pas encore trouvé.

Effectivement le risque supplémentaire n’est peut être pas nécessaire, je ferai dans un second temps (ça permet quand même de donner du sens à son argent de prendre du risque sur des projets sympas)

J’ai rendez vous avec la banque privée BNP demain je vais voir si je peux capter des conseils gratuits :slight_smile:

Merci à toi!

2 « J'aime »

bonjour je suis à la BNP en banque privée, et satisfait car ou j’ai des des frais mais je fais vraiment ce que je veux. Levée une dette de 1M pour de l’immo locatif possible (avec 250k en banque seulement). Suivit PEA et compte titre en gestion active avec société portzamparc (de belle perf depuis 1 an 1/2 que j’y suis). AV très diversifié avec tout ce que je veux, une que en ETF gérer par de l’IA, une décorréler bourse avec private equity, obligation, produit structuré, monétaire… Le lombard se fait simplement. Et même pour investir a effet de levier, pour exemple récent j’ai pris une avance lombard pour un fond de private equity sur compte titre. Et les barrières à l’entrée était de 25.000 pas 100.000. J’ai des rdv avec fiscalistes et autre spécialiste gratuitement pour faire au mieux…chacun son avis moi ca me va et cette grande banque a de bon produit.
Un conseil prends rdv dans 3 banque privée car avec tes sommes certaines comme caisse épargne sont gratuite en frais de gestion! mais l’important c’est de voir la diversité de ce qui propose, le nombre de client par portefeuille (disponibilité), et le feeling avec conseiller. Ils te feront normalement tous après l’entretien un bilan détaillé avec proposition.

Discussion intéressante.
@P115 Quel est votre âge ?

Je serais à votre place j’irais peut-être voir un CGP indépendant à l’honoraire avec votre patrimoine, peut être qu’il y a des pistes intéressantes à voir en fonction de votre objectif, âge, ect et après ça en plus de l’apprentissage sur le sujet il y aurais moyen de faire quelque chose de très intéressant !

Sinon me concernant selon votre allocation je trouve que c’est une bonne idée mise à part que le poids de l’action de votre entreprise me paraît encore fort conséquent mais si c’est vraiment ce que vous voulez alors je n’y vois pas d’inconvénient.

Bonjour,

Intéressant ! Est-ce qu’il y a des frais sur la performance (vs un benchmark) ou seulement sur l’investissement ?

Le marché à fait + de 40 % depuis un an et demi. Par curiosité, est-ce que portzamparc a fait autant, voire mieux ?

Étant dans le domaine, je suis très sceptique des gestions avec les « IA » ou « robot advisor » en mots clés. Je n’en ai pas encore trouvé une qui sur-performe le marché. Quelle est la performance de celle-ci ?

C’est un gros avantage. Cependant, sur Boursobank, ça se fait en quelques clics aussi. Sans doute pas avec le même levier, mais c’est très simple.

1 « J'aime »

43 ans @EdGe !

Merci encore pour vos conseils !

Pour la RP, je ne connais pas le marché parisien mais si ton analyse est juste, une alternative serait peut-être d’acheter un bien dans une région qui t’intéresserait pour la retraite et d’y faire de la location courte durée avec conciergerie afin de dégager de la rentabilité sans trop se mouiller.
Une fois à la retraite tu y emménages. Ca te permet de te sécuriser un toit pour l’avenir en cas de pépin.

Pour le reste, je rejoins des conseils qui ont déjà été donnés : commences par construire ta propre stratégie, puis challenge là en allant voir plusieurs banques privées mais aussi un (ou plusieurs?) CGPI payé aux honoraires. Ce dernier pourra peut-être même te conseiller sur les professionnels de confiance si jamais tu souhaites déléguer. Vu le patrimoine, débourser quelques centaines d’euros pour du conseil désintéressé tu n’y perds pas grand chose.

Bon je précise quand même : j’ai un patrimoine au moins 20 fois plus gros que le tiens donc je ne parle pas par expérience. Mais en tant que novice c’est de cette manière que je procèderais.

2 « J'aime »

en private equity il y a de la surperformance toujours. Portzamparc c’est un pourcentage sur l’encourt.
Sur la surperformance de marché car oui ils ont pour but de battre le marché. mais début 2023 personne ne pouvait garantir une telle perf donc leur approche n’a pas été un lump sum. mais j’apprécie la diversification, la recherche d’équilibre de valeur que je ne connaissait pas, de savoir couper les pertes avant qu’elle ne continu plein de notion que seul je ferais plein d’erreur et je ne le vivrai pas forcément bien.
Leur système ETF est peut être moins optimum que de prendre un simple CW8. (ca doit dépendre des cycles aussi).

Après pour moi, j’essaye de me rapprocher un mini family office et donc je joue le jeu à fond avec peu d’interlocuteur car trop m’éparpiller me fait ensuite me poser trop de question.
Et la proximité de mes interlocuteur, rapidité de réponses et qualité d’échange prime pour le moment dans ma décision d’accepter d’avoir surement 1000 euros de plus de frais que certains/an. Mais je me dit que les autres le paye soit en frais caché, soit en un travail plus important à réalisé pour l’investisseur. Car je pense que rien n’est gratuit dans ce bas monde

1 « J'aime »

Petit compte rendu de mon rendez vous en banque privée.

J’ai été assez convaincu par la conseillère, que j’ai trouvé assez pertinente, pédagogue, et relativement transparente. Bon c’était un rendez vous commercial, disons qu’elle a été bonne.

le tarif c’est 1000 euros par an, plus 0,4% des encours gérés en banque privée. C’est cher, sauf si la performance le justifie.

Elle n’a pas l’air de pousser a la vente les produits BNP : elle m’a clairement dit que sur certains sujets, il valait mieux aller à la concurrence, par exemple sur les SCPI, BNP sera pertinent sur l’emprunt mais pas sur la SCPI elle-même, et qu’elle me conseillerait en ce sens. Idem sur certains fonds qui surperforment ceux de la bnp.

On a parlé ETF, produits structurés, frais, … D’ailleurs elle dit être elle-même chez boursorama pour chercher le minimum de frais.

Bref j’ai été plutôt séduit (un point pour sa formation au commerce), je reste prudent mais j’ai bien envie d’essayer. D’autant que rien ne m’oblige a mettre tout mes oeufs chez BNP, je peux voir ce que je mets chez eux comme une diversification de plus.

Bref, je dois encore y réfléchir mais commencer par mettre 15% de mon patrimoine en banque privée, et voir comment l’avenir se déroule pour augmenter ou diminuer, me parait envisageable. D’autant que pour 1000 euros (si j’ai bien compris), j’ai aussi accès a des conseillers (fiscaux, transmission, …) et peut être des conditions de prêt plus intéressantes.

Je dors la dessus, mais la balance penche pour la grosse banque :slight_smile: . Et puis je tiendrais le forum au courant de mes joies et de mes peines

PS : elle m’a parlé de fonds gérés par IA, je ne pense pas aller dessus, mais j’ai passé un agréablement moment à l’écouter, elle maitrise son sujet.

1 « J'aime »

c’est cher, oui et non, en soit 0,4 c’est pas le bout du monde, mais c’est surtout qu’il faut rajouter les frais à l’intérieur des produits que vous allez choisir ensemble. Et c’est là que ça ne va plus du tout. Pourquoi ajouter 0,4 alors qu’on peut avoir les produits en direct aujourd’hui ? Tout est devenu tellement accessible (à part peut-être le private equity et ce ne sera bientôt plus le cas).

En fait, soit toutes ces questions ne nous intéressent pas, et dans ce cas il faut effectivement s’en remettre aux banques, c’est eux qui gèrent, advienne que pourra. Soit ces questions nous intéressent et nous gérons nous mêmes, notamment par curiosité intellectuelle : advienne que pourra, mais sans tous ces frais.

j’ai longtemps confié aux banques, pour maintenant constater que je peux faire tout ce qu’ils ont fait en direct. tout.

Boursorama ? minimum de frais ? ouille, leur CTO est tellement cher comparé aux autres, on ne doit pas parler de la même chose.

2 « J'aime »

Je commence un peu à regarder de ce côté là, j’ai l’impression que pour avoir accès aux bons gérants qui ont pignon sur rue style KKR, EQT, CVC… ce n’est pas trop les trucs que tu trouves dans des contrats d’assurance vie en ligne.
C’est la principale plus value que je trouve aux banques privées, ça et éventuellement l’accès à des ingénieurs patrimoniaux, mais sur ce point, j’aime autant avoir mon fiscaliste perso, comme ça je confronte un peu les discours, point de vue pour me faire ma propre idée.

Le problème du CGP c’est qu’il ne se rémunère pas seulement sur le mandat mais aussi et plutôt avec la rétrocession d’une partie des frais sur les produits vendus (apporteur d’affaire).
Du coup les frais s’envolent.

Même avec un CGP étant payé à l’honoraire ?
Car j’avais cru comprendre qu’il n’y avais que les CGP « a consultation gratuite » qui justement eux conseil des produits sur lesquelles ils sont en affiliation avec le gérant.

Mais qu’avec les CGP étant payé seulement (je crois) à l’heure il n’y avait pas de « conflit d’intérêts »

Disons que ce n’est pas le business model habituel de la plupart des CGPs, maintenant je me dis que pour la gestion de grosses fortunes ca doit être viable et exister.

1 « J'aime »

Je ne me prononcerai pas sur le reste mais je suis également pour l’achat de la résidence principale que je considère comme le premier investissement.
Je considère que dans l’absolu, être propriétaire du toit que l’on a sur la tête c’est un peu comme l’or physique si demain tout devait s’écrouler.

De même que d’un point de vue budget et finance cela permet de compenser, au moins pour partie, la perte de revenu liée au taux de remplacement de la pension qui va de 75 à 50% lorsque l’on prend sa retraite.

1 « J'aime »

Vous restez tout de même exposé à plus de 30% de votre patrimoine sur une action unique, 10-15% ne serait-il pas préférable?

Sinon pour faire un retour d’expérience sur les banques privées, j’en ai expérimentée 4 (+ 1 car je suis prospecté en ce moment même).

contexte : je suis entrepreneur, donc beaucoup de sujet transverse patrimoine perso / pro.

Banque 1 (2014 - 2021, je suis sorti définitivement l’année dernière) : très grand groupe FR (le 4e il me semble), à l’époque je ne voulais pas m’occuper de mes finances, donc gestion sous mandat, PEA + AV.
PEA : lump sum de 150 K en 2014, > 30 000 € de frais entre l’ouverture et le transfert (2021), performance totale 5 000 €… le gestionnaire passait son temps à acheter et à vendre pour faire des trades, dont des trucs vraiment pas bien sentis (etf short du cac 40), vraiment pas de vision long terme. Pendant ce temps le CAC à du faire au minimum + 20%, dividendes non-réinvestis.
AV : des fonds maisons bien chers, performance nulle.
Je me suis barré quand j’ai sollicité la banque pour un crédit sur de l’immo pro (les futurs locaux de ma boite), elle a refusée le crédit car le bilan de la boite n’était pas bon, soit, MAIS y compris si je nantissais mes avoirs en garantie (un lombard grosso-modo) qui représentaient + de 100 % du bien. Au passage, j’étais également client côté pro, je n’ai même pas réussi à avoir un meeting à 3.
A noté, et je crois que c’est assez typique dans les gros établissements (attention @P115) : 3 banquiers en 7 ans, ça c’est un truc assez frustrant, tu viens car tu as établi un bon contact de confiance avec quelqu’un qui a été un très bon interlocuteur et 6 mois après il est muté… le suivant tiens 2-3 ans, et ensuite un autre… ça bouge moins qu’en banque de détail ou pro mais quand même…

Banque 2 (2012 - 2024) : grosse banque UK, cible plutôt UHNWI (bcp de produits accessible à partir de 5 M€ d’encours) sur un rocher princier fort connu pour son grand prix auto, j’y étais pour des raisons historiques familiales. Un CTO en gestion sous mandat (ils ne font pas d’AV), assez cher mais plutôt classique (1.5% /an), franchement assez bien, ça sous performait légèrement le marché (forcément vu les frais), 90% d’etf diversifié (action + oblig + etc or…), à l’intérieur, un tout petit peu de fonds actifs, mais la perf était très honorable. Ce qui m’a fait partir, que des fonds « Dist » dans le CTO donc une fiscalité subie assez désagréable, et ils ne pouvaient pas changer la gestion « juste pour moi » pour passer en « Acc » et éviter le frottement fiscal, pas vraiment le service attendu d’une banque privée - même si j’entends bien que j’étais un tout petit client pour eux.

Banque 3 (depuis 2020) : Pure player de la banque privée au nom d’une grande famille. Pas grand chose à dire, rentré avec une AV Lux + lombard pour l’achat immo (cf. banque 1).Gestion sous Mandat en raison du nantissement (je me tâte à passer en libre - c’est faisable -, pour l’instant j’attend d’avoir suffisamment de recul, un « proof of concept » sur ma propre compétence en gestion), les tarifs du mandat sont plutôt réglo. J’explore justement avec eux la possibilité des prendre des positions en Private Equity

Banque 4 (depuis 2021) : Un autre pure player, franco-français filiale d’un groupe inter. Sur l’aspect purement privé, rien de spécial, c’est un peu cher (droits de garde sur le PEA - 0.95%/an pour l’AV en gestion « conseillée », qui est moins chère que la gestion libre 1%) mais les interlocuteurs sont pertinents et je n’ai pas l’impression qu’on me force à prendre des produits chers, d’ailleurs j’en ai pas (av 100% etf + quelques titres vifs). J’y suis et j’y reste pour une particularité très importante, ils sont très spécialisés dans mon métier et peuvent être éventuellement un point d’entrée sur des dossiers de M&A (j’ai vérifié), y compris en gré à gré sans fee d’intermédiation (pour des petits trucs), franchement ça vaut le coup de payer 0.3% annuel sur mon AV et 200 € trimestriel sur un compte courant corporate.

A noter : un truc qui manque souvent aux banques privées, notamment plus petites, « boutique » « pure player » : des plateformes numériques de qualités! Souvent « ça fonctionne » mais c’est spartiate ou l’UX est très maladroite, ou il manque des données… Quand; on a testé des bonnes néo-banques / courtiers, ça frustre un peu.

2 « J'aime »