Quid de la fin du monde et de nos actions?

Hello tout le monde,

Au fait, c’est bien beau la finance, l’économie, la croissance
 Sur le long terme
!
Mais quid des guerres en cours, Ă  venir ?
Quid de la raréfaction des ressources ?
Quid du réchauffement climatique ?

Parce que à tout moment ça peut nous péter entre les pattes !
Et Ă  ce moment on fera quoi de nos actions ? :sweat_smile:

Les actions, et le reste? C’est guùre mieux.
Je pense que malgrĂ© tout, les « actions » auront toujours de la valeur. Des « entreprises » auront toujours des problĂšmes Ă  rĂ©soudre. Pour l’instant ce ne sont pas les États qui nous sauvent de ces pĂ©rils.
L’histoire nous montre que les entreprises ont Ă©voluĂ©, de nouvelles ont Ă©mergĂ©. Dans un monde incertain voir dĂ©croissant, je prĂ©fĂšre investir la plus grande partie de mon Ă©pargne excĂ©dentaire (dont je n’ai pas besoin Ă  un horizon assez lointain), en actions.

1 « J'aime »

Il y a toujours eu des guerres et il y en aura toujours, c’est le sens de l’histoire. Les actions Ă©taient lĂ  en 14/18 et aussi en 39/45, mĂȘme lorsque qu’il y a eu Hiroshima les actions faisaient leur job.

En temps de guerre certaines actions montent fortement d’autres chutent fortement. Et comme on dit sur le long terme la bourse monte toujours.

Et franchement si on en arrive là j’aurais autre chose à penser qu’à mon argent ou mes actions. Ce sera certainement le dernier de mes soucis.:sweat_smile:
En tant qu’investisseur passif mieux vaut rester investi n’est-ce pas et ne pas cĂ©der Ă  la panique en vendant. :smirk:

2 « J'aime »

Sujet interessant. Pour la guerre ici, tu peux stocker :

  • des oeuvres d’art, genre statuette fine en argent => conservation de la valeur
  • des bouteilles d’alcool fort => ça peut dĂ©sinfecter les plaies et se boire.

Sinon, je dirais que la meilleure rĂ©ponse c’est la diversification : immobilier, terrain, des actions, des cryptos 
 et de l’or bien sur :wink:

mais pas d’illusions : l’or n’est pas assez liquide pour des Ă©changes, tu ne vas pas payer un petit truc avec un NapolĂ©on. D’oĂč l’intĂ©rĂȘt des bouteilles d’alcool.

Si le monde va mal, il y a quand meme toujours des entreprises, aprĂšs, si c’est vraiment Mad Max, on aura d’autres sujets de prĂ©occupations :

  1. eau potable
  2. soins médicaux

le sujet est vaste :wink:

2 « J'aime »

La vraie question je pense, par rapport au rĂ©chauffement climatique, c’est quid de la dĂ©croissance « forcĂ©e Â» des entreprises mondiales pour (tenter ?) d’atteindre les objectifs de l’Accord de Paris ?

Les bourses mondiales ont-elles un avenir durable (à +8%/an) compte tenu de ce défi ? Vous avez 4 heures !

1 « J'aime »

Je vous invite à regarder les fonds de l’Assurance-vie Goodvest. Les fonds respectent les accord de paris (+ 2 ° C) avec un rendement moyen de 8 %.

La bourse monte toujours . Oui, mais crise de 1929 il a fallu attendre + de 30 ans pour retrouver des cours potables., soit plus d’une gĂ©nĂ©ration.
Etes-vous prĂȘt a attendre tout ce temps pour retrouver tout ou partie de vos fonds, si aucune de ces sociĂ©tĂ©s n’a fondu le plomb entre temps ?

Guerre, inflation, hyperflation :
Voyez en Turquie : inflation +51% en 2023, Argentine +120%, Venezuella 360%, Liban : 200%,

Vous pensez que ca ne peut pas nous arriver ? eux aussi le pensaient


En ces temps sombres, il faut diversifier :
-10% en bourse,
-10% en immobilier,
Ces 2 investissements seront « gelĂ©s Â» pendant des annĂ©es voir des dĂ©cennies, en cas de choc (hyperinflation, guerre) car vous ne voudrez pas vendre 1/100Ăšme de son prix pour l’immo, ni ne retirerait vos actions pour les mĂȘmes raisons.

Pour vivre et gagnez lors de ces « chocs Â»:
-20% en stock alimentaire-eau-alcool
, pour soi et pour troc
-20% en stock textile-produits d’entretien, savons, desinfectants,
, mĂȘmes raisons
-20% en cash, ca sera le moment d’acheter cash des biens (immo ?) au 1/100ùme de leur valeur d’autrefois que vous revendrez coef *10 dùs la sortie de crise.
-20% or Napoleon-Maple Leaf
 pour acheter au rabais des biens ou services + chers

1 « J'aime »

Ce qui me questionne personnellement c’est en cas de conflit majeur mondial, pour ne pas dire de 3e


On pense que ce n’est pas possible, qu’on ne rĂ©pĂ©tera pas les memes erreurs etc. Mais le fait est, que ce ne sont pas les peuples qui dirigent. Les actions gĂ©opolitiques qui sont menĂ©es, on en entend tous les jours, et de plus en plus, peuvent avoir de rĂ©els impact sur nos vies.

Quelqu’un a une connaissance historique des marchĂ©s en 14-18 et 39-45 ? Y avait-il des gouvernements qui saisissaient des entreprises, des comptes, des investissements, des terres ?

Pour ceux qui investissent en PEA ou CTO, est il possible que l’état français saisisse les comptes pour l’effort de guerre ?

Difficile de se prĂ©parer a ça, mais j’aimerais avoir votre avis.

Je crois qu’il y a deux sujets :

Investir selon ses valeurs : Goodvest semble pas mal, aprùs perso j’investi sur l’ETF Monde ESG (pas parfait), Aurubis et Neoen en accord avec mes valeurs

mais le sujet ici est plus : si tout s’effondre (voir le livre de Pablo Servigne et Raphael Stevens : Comment tout peut s’effondrer : petit manuel de collapsologie Ă  l’usage des gĂ©nĂ©rations prĂ©sentes

Et dans ce cas, on ne parle plus vraiment de bourse : on parle d’une nouvelle sociĂ©tĂ© qui doit se reconstruire sur de nouvelles bases, et donc les exemples de l’Argentine, du Liban sont pertinents, voir plus loin dans le passĂ© CUBA quand l’Union SoviĂ©tique c’est effondrĂ©e.

Saisie des piĂšces d’or aux USA : meme pas lors d’une guerre, mais en effet un consĂ©quence du crash de '29 :

L’Executive Order 6102 est un ordre exĂ©cutif signĂ© le 5 avril 1933 par le prĂ©sident des États-Unis Franklin D. Roosevelt dans le cadre de sa politique de New Deal. En pleine Grande DĂ©pression, le gouvernement exigea ainsi par cette loi la remise d’une grande partie de l’or dĂ©tenu par des particuliers. Ce dĂ©cret s’inscrit dans le prolongement de l’Emergency Banking Relief Act.

La Gold Reserve Act signée le 30 janvier 1934 renforce encore cette prérogative.

Loi et consĂ©quences(Voir la source de Executive Order 6102 — WikipĂ©dia)]

Le dĂ©cret prĂ©sidentiel exĂ©cutif dispose que chaque citoyen doit remettre Ă  la RĂ©serve fĂ©dĂ©rale, piĂšces d’or, lingots d’or, et certificats ou titres rattachĂ©s Ă  de l’or Ă  compter du 5 avril et jusqu’au 5 mai 1933 : au-delĂ  de cette date, la dĂ©tention de tels effets est passible de pĂ©nalitĂ©s, pouvant aller jusqu’à 10 ans de prison et une amende de 10 000 dollars (soit douze fois le salaire annuel moyen)1. Ces peines ont Ă©tĂ© appliquĂ©es, mais Ă  de rares et notables occasions.

Executive Order 6102 — WikipĂ©dia (wikipedia.org)

1 « J'aime »

Lois comparables dans d’autres pays(Executive Order 6102 — WikipĂ©dia) | (Voir la source de Executive Order 6102 — WikipĂ©dia)]

Dans l’Italie fasciste, le 18 dĂ©cembre 1935, est organisĂ©e la collecte auprĂšs de tous les citoyens de l’or dĂ©tenu Ă  titre privĂ©. AppelĂ©e Giornata della Fede, date oro alla Patria (« Jour de la foi, donnez l’or Ă  la Patrie »), cette opĂ©ration s’appuie sur un dĂ©cret exĂ©cutif.

En France, le 1er octobre 1936, le gouvernement français interdit le commerce de l’or et les propriĂ©taires de plus de 200 grammes d’or sont obligĂ©s de les cĂ©der au prix d’achat Ă  la Banque de France ; seules 87 tonnes sont rĂ©cupĂ©rĂ©es et un dĂ©cret du 17 fĂ©vrier 1937 assimile la dĂ©tention d’or Ă  de la contrebande6. Mais dĂšs le 9 mars 1937 la dĂ©tention et le commerce de l’or redevenaient libres7.

En Australie, la partie IV de la Banking Act 1959 permet au gouvernement du Commonwealth de saisir l’or de citoyens privĂ©s en Ă©change de la monnaie-papier oĂč le Gouverneur gĂ©nĂ©ral d’Australie « est convaincu qu’il est opportun de le faire, pour la protection de la monnaie ou du crĂ©dit public du Commonwealth ». Le 30 janvier 1976, le fonctionnement de cette partie a Ă©tĂ© suspendu.

2 « J'aime »

Quid des guerres ???
Ben
 euh
 armement :-p

+89% en YTD
–>

3 « J'aime »

C’est une façon de voir les choses. Je pense qu’on parlait plutĂŽt de « mon pays est en guerre Â». AprĂšs, la fuite semble la meilleure option, et dans ce cas, les passeurs vont souvent dĂ©pouiller un max les gens. Je pense notamment au livre « entre 2 mondes Â» d’Olivier Norek sur la jungle de Calais et comment les personnages y arrivent.

AprĂšs, faut-il penser Ă  cela ? Je ne sais pas, ça plombe assez. Se prĂ©parer Ă  ce qui s’est passĂ© au Liban ? Les jeunes n’ont plus d’avenir la-bas manifestement, il faut partir. Si vous voulez bien dĂ©primer, lisez « Exodes Â» de Jean-Marc Ligny (c’est de la sf d’anticipation sur le changement climatique).

Bref, investir dans sa production alimentaire, se former Ă  la permaculture, dĂ©velopper un peu sa rĂ©silience, ça Ă  du sens pour moi, mais si ça part en « couille Â», je pense qu’on fera comme partout (la GrĂšce par exemple) : du TROC.

3 « J'aime »

« Je ne sais pas comment sera la troisiĂšme guerre mondiale, mais ce dont je suis sĂ»r, cÂŽest que la quatriĂšme guerre mondiale se rĂ©soudra Ă  coups de bĂątons et de silex. Â»
Albert Einstein

5 « J'aime »

J en suis aussi :+1:

1 « J'aime »

3 « J'aime »