React Vincent Strauss (Finary talk) notamment sur les obligations, inflation, taux d'interet

Voici une reformulation plus concise et structurée de votre message :

Après avoir écouté le dernier Finary Talk avec Vincent Strauss, j’ai quelques difficultés à comprendre certains points, en particulier concernant la macroéconomie et l’impact des politiques sur divers facteurs économiques.

Points clés de Vincent Strauss :

  1. La dette américaine est si élevée qu’elle ne peut être gérée qu’en maintenant l’inflation et des taux d’intérêt élevés.
  2. Il déconseille l’investissement dans les obligations.

Mes réflexions et questions :

  1. Impact sur l’investissement : Avec des taux d’intérêt élevés, la liquidité devient coûteuse. Cela suggère-t-il que les actions sont préférables pour protéger son capital ?
  2. Contradiction apparente : Pourquoi déconseiller les obligations alors qu’elles suivent les taux d’intérêt et sont moins volatiles que les actions ?
  3. Mon biais potentiel : Je favorise les obligations d’État américaines à taux fixe, qui offrent une protection en cas de baisse des taux. Est-ce une approche erronée ?
  4. Timing du marché : Comment aborder l’investissement en actions dans un contexte où le timing semble crucial, surtout avec des ratios capitalisation/EBITDA moins favorables ?

Pourriez-vous clarifier ces points et Ă©valuer mon raisonnement ?

Merci!

1 « J'aime »