Finary

Reportage ARTE Regards - Retraite à 40 ans?

A regarder en replay ici.

Teaser:

Émission du 16/08/2021

Se serrer la ceinture à chaque instant pour faire un maximum d’économies et pouvoir prendre sa retraite de manière anticipée, tel est le credo du mouvement Fire (pour « Financial independence, retire early », soit « indépendance financière, retraite précoce »). Mais est-ce vraiment un modèle à suivre ?

Je serais intéressé sur le retour de la communauté au vu de ce reportage, qui parcours le quotidien d’un couple en Allemagne, avec 2 enfants en bas âge en pleine période d’épargne et d’économies, et d’une retraitée de l’industrie de la publicité, en Allemagne, 54 ans, qui n’a plus besoin de salaire pour vivre.

Je trouve la question bien posée dans le reportage: faut-il se priver maintenant, pour l’indépendance financière plus tard ?

Très intéressant et nuancé. Ils ont pris des profils plutôt modérés dans leur approche du mouvement FIRE.

Globalement ce qui en est ressorti dans la communauté FIRE c’est que pour une fois le reportage était correct (sans trop de préjugés) mais que malheureusement les profils suivis n’étaient pas les bons.

TLDR :

  • Le couple avec les 2 enfants n’avaient pas du tout la même vision des choses, globalement le maris qui souhaite faire son FIRE en étant très frugale et la femme très loin de cet état d’esprit, à la fin on y voit un achat aberrant et on comprend que ca risque de ne pas fonctionner pour eux
  • La femme (propriétaire et sans enfant) qui travaillait dans la communication à faire un FIRE sans même le chercher, elle avait des revenues très élevés et investissait de façon classique sans se priver, elle s’est simplement rendu compte que ses investissements finançaient son train de vie

Bonjour @TheoBernard97, oui vous faites un bon résumé des 2 profils présentés dans ce reportage.

Concernant le couple avec 2 enfants, ça pose quand même la question philosophique du « trade off »: améliorer son quotidien maintenant avec un investissement d’aménagement de la chambre des enfants (qui leur permet de continuer à vivre à 4 dans leur appartement de 70m2), avec l’impact que l’indépendance financière sera repoussée de vraisemblablement quelques mois.

Devoir sortir quelques profits en bourse pour investir dans l’amélioration de son quotidien n’est pas, à mon avis, la fin du monde.

Si le FIRE est au prix d’une vie d’ascète au quotidien, ce n’est quand même pas top. Plus tard, les enfants seront partis, et on regrettera ces moments là (voyages avec les enfants, amélioration du quotidien).

1 « J'aime »

Le problème dans la situation du couple ce n’est pas qu’ils améliorent la situation, ils se trouvent trop à l’étroit c’est compréhensible (même si un 70m² me semble tout à fait classique, surtout que les 2 enfants sont dans la même chambre donc un T3)

Le problème dans leur choix est que (si je me souviens bien) :
Ils sont locataires et souhaitent déménager dans plus ou moins 1 an et dépensent 10.000€ dans des meubles sur mesure (qu’ils ne pourront donc pas utiliser dans leur futur habitation)

Pour être plus précis, le reportage dit, que grâce à l’aménagement de la chambre de 10 000€, ils pourront vivre encore ici pendant 4 ans et faire des économies sur le loyer (sous entendu qu’ils n’on pas besoin de déménager dans un appartement plus grand et plus cher). San compter qu’ils pourront sans doute revendre leur appartement un peu plus cher à une famille avec enfants s’il y a le meuble intégré.

Donc c’est, en quelle que sorte, un calcul de ROI basique il me semble. Qui ne remet en rien en cause une approche FIRE.