SCPI - 7.30% des utilisateurs Finary?

Peut ĂȘtre que tout les utilisateurs n’ont pas liĂ© leur compte contenant les SCPI ?

Bonjour
Pour ma part, j’ai mis des billes sur Remake via Spirit 2 Linxea.
Concernant les autres SCPI Ă  0 frais d’entrĂ©e, quelqu’un sait si Iroko, Novaxia Neo ou Upeka sont dispos en Av ou prĂ©voient de l’ĂȘtre prochainement ?
Merci pour vos retours !

idem pour remake et d’autres sur linxea spirit 2

Selon un article Moneyvox (que je ne retrouve plus), Iroko Zen serait sur le point d’ĂȘtre proposĂ©e par Suravenir (donc probablement Linxea Avenir).

1 « J'aime »

Iroko dispo sur le nouveau PER placement-direct, je viens de voir. Mais bon, pas encore en av je constate

1 « J'aime »

normalement on raisonne en classes d’actifs (donc immo en gĂ©nĂ©ral, pas juste SCPI) quand on construit un portefeuille

sinon pour les SCPI puisque c’est le sujet

  • rendement pas ouf une fois les frais et la fiscalitĂ© passĂ©s - crĂ©ation de valeur pas en phase avec le risque encouru
  • marketing « c’est sans risque », « c’est du tangible » etc. - ça peut pourtant baisser et mĂȘme prendre de grosses taules parfois (annĂ©es 90)
  • illiquiditĂ©
  • pourir sa prĂ©cieuse capacitĂ© de crĂ©dit si on choisit un mauvais projet

bref en phase d’accumulation de capital je vois pas du tout l’intĂ©rĂȘt - Ă©ventuellement en nue-prop pour aller chercher une revalo long terme ?

en phase de rente je suppose qu’il doit y avoir des aspects plus intĂ©ressants par contre


On peut ne pas vouloir de SCPI car on se trouve trop exposĂ© Ă  l’immobilier avec 1 ou 2 biens physiques. De plus les prix de l’immobilier sont dĂ©connectĂ©s des salaires aprĂšs des annĂ©es d’augmentation et cela pourrait dĂ©crocher comme dans les annĂ©es 90. Les SCPI me paraissent risquĂ© en ce moment.

Rares sont les SCPI d’habitation
 Et pour le « dĂ©crochage », cotĂ© SCPI, c’est pas certain, car c’est gĂ©rĂ© dynamiquement, et pour les professionnels, ce qui compte, c’est le cashflow. Alors les SCPI qui ont investit avec effet de levier du crĂ©dit pour « booster » artificiellement le rendement vont peut-ĂȘtre ĂȘtre touchĂ©es, mais celles sans effet de levier devraient s’adapter.
Le marchĂ© du rĂ©sidentiel est complĂštement diffĂ©rent: les gens s’endettent jusqu’au cou, et lĂ , la remontĂ©e des taux va finir par faire revenir sur terre les prix. Disons une baisse de 20%, dans la situation actuelle de plein emploi serait logique (c’est juste le passage de 1% de taux de crĂ©dit, Ă  4% qui fait mĂ©caniquement baisser la capacitĂ© d’emprunt, pour un remboursement identique).
Maintenant, si la situation Ă©conomique se dĂ©grade, en plus de ces 20% de baisse (qui ne fait que maintenir le taux de remboursement de prĂȘt, ajustĂ© des taux qui ont augmentĂ©s), il peut y avoir un atterrissage, comme dans les annĂ©es 90, et lĂ , il faut s’attendre Ă  -50% (c’est ce qui s’est passĂ© dans les annĂ©es 90), et donc voir le prix de l’immobilier Ă  Paris redescendre vers 4k€ Ă  5k€, contre encore prĂšs de 10k€/m2 actuellement.

Pour les SCPI, tu as de l’hĂŽtellerie, des bureaux, des commerces, de la santĂ©, du stockage
 Bref ! Ce n’est absolument pas un marchĂ© uniforme, et bien loin de la situation de l’immobilier d’habitation.

1 « J'aime »

Il est probable que la majorité des utilisateurs de Finary sont en TMI 30% , donc posséde leur RP.
Ce qui les Ă©loigne de facto des SCPI ,au profit des actions .
Pour ceux qui n’ont pas leur RP , le fonctionnement des SCPI est complexe Ă  comprendre, souvent chargĂ©s en frais , illiquide ; bref public non averti s’abstenir.
Trouver des SCPI résidentielles est une gageure , ce sont les + resistantes sur LT
Le crowdfunding offre des rendements double par rapport aux SCPI, avec le risque induit certes
Les SCPI se font aussi concurrencer par les fonds obligataires datés , plus « simple » à vendre au grand public

1 « J'aime »

Personnellement j’ai 0% immobilier dans mon patrimoine que ce soit en rĂ©el ou en papier

L’immobilier rĂ©elle est extrĂȘmement complexe, chronophage, les frais sont dĂ©lirants (notaire, foncier
)

Pour les SCPI c’est trop compliquĂ©, trop de frais, pas assez liquide, trop lent Ă  dĂ©marrer (dĂ©lais de jouissance
). Les compositions des SCPI sont extrĂȘmement obscures et c’est souvent du tertiaire.

Les choix d’enveloppe sont complexes rien que sur Linxea il y 4 AV diffĂ©rentes, avec des conditions plus qu’étranges sur les % de versement de loyer, les pĂ©nalitĂ©s de revente, et les frais sur fond euros.

En face on a marchĂ© action qui est devenu peu cher en frais, extrĂȘmement tangible avec beaucoup d’info pour les grosses entreprises, facile Ă  comprendre avec les ETF et trĂšs liquide. Et l’inflation joue en faveur de leur croissance.

Les placements sécurisés sont à 3%, les oblig entre 3 et 6%. Le timing est également contre immobilier sur ce point.

5 « J'aime »

Pour ma part:

  • Pas encore eu le temps de m’y pencher sĂ©rieusement (diffĂ©rence avec REIT, avantages, risques). Pour le moment je regarde l’obligataire qui rĂ©munĂšre bien. Si correction immo je me pencherai sur les SCPI.
  • ExposĂ© avec RealT - quasi SCPI ?
  • Les autres membres de ma famille sont 100% en immobilier (et AV obscures).
  • Pas encore de RP mais compte en acquĂ©rir Ă  horizon 2 ans.