Stratégie 2023 : Débutant avec 100K de liquidité

Hello à tous,

Et bonne année 2023 ! :ok_hand:

Je suis débutant et même si ça fait plusieurs semaines que je lis les post sur finary j’ai besoin de vos avis sur ma stratégie d’investissement 2023 :slightly_smiling_face:

→ Ma situation :

35 ans - en cdi - Paris.
Je viens d’hériter d’un appartement.

Je ne suis pas propriétaire de ma RP (ce n’est pas un objectif pour le moment) et je n’ai aucun emprunt, je ne suis pas marié et par ailleurs, j’arrive à épargner env 1000euros/mois.

A date, j’ai une répartition assez “classique” :

  • Un PEL ouvert en 2015 (à 2,5%) avec 55K.
  • Un Livret A avec 20K : Je vois ça comme une épargne de précaution pour le moment.
  • Une assurance vie pilotée Yomoni avec 500 euros dessus → ouverte il y 6 mois pour “prendre date”
  • et pour finir toutes mes économies : env 100K qui “dorment” sur mon compte courant.

J’aimerais trouver la bonne répartition pour créer un complément de revenus à court termes (5 ans) tout en allouant suffisamment à la création d’un patrimoine à horizon 30 ans

Pour l’instant j’avais pensé à ça :

Court/Moyen termes :

Immobilier :

  1. Louer l’appartement hérité → Pour y arriver, je dois faire des travaux de rénovation estimés à 35K. Il faut donc que conserve de la liquidité pour faire un apport suffisant en vue d’obtenir un crédit.

  2. Faire un investissement locatif (budget à prévoir entre 100K et 150K) : Là aussi je dois conserver suffisamment de liquidité pour l’apport (je dirais env 30k). Il faut que je me renseigne car la période actuelle est très particulière pour l’immo mais le but serait de faire du LMNP.

Long Terme (+25/30 ans):

Assurance Vie :

  • Ouvrir une deuxième assurance vie (probablement avec Lixea) et placer env 10K sur 1 ou 2 ETF (SP500 et/ou MSCI WORLD) le temps de mieux comprendre les mécanismes. Puis programmer un versement de 150 euros par mois en DCA.

PEA:

  • Ouvrir un PEA → Idem que l’AV. Prendre date, placer 10K en ETF, programmer un versement de 150e/mois en DCA. Le temps de mieux comprendre.

Avec cette répartition il me restera env 40K → 120k de capital - (40k pour des apports crédits + 10k sur une AV + 10k sur un PEA)

Que me conseillez-vous de faire avec ? J’imagine qu’il peut être interessant de ré-allouer la somme du livret A sur d’autres enveloppes ?

Par ailleurs, si je veux conserver de la liquidité en vue d’un crédit, pensez-vous qu’il faille mettre cette somme sur des livrets type livret A? J’ai vu que le livret A allait peut être passer à 3% en février.

Merci à tous pour vos retours !

Hello,

à mes yeux il manque une donnée importante c’est la valorisation du bien hérité - s’il vaut 1m c’est pas du tout la même sauce que s’il vaut 50k

Ouvrir une deuxième assurance vie (probablement avec Lixea) et placer env 10K sur 1 ou 2 ETF (SP500 et/ou MSCI WORLD)

Bonne idée d’ouvrir avec le versement minimum pour prendre date, par contre il est préférable de positionner les actions/ETF sur le PEA : moins de frais récurrents et meilleure fiscalité en sortie

Par ailleurs, si je veux conserver de la liquidité en vue d’un crédit, pensez-vous qu’il faille mettre cette somme sur des livrets type livret A?

pour le cash à court terme il n’y a pas 36 solutions en effet : épargne réglementée, fonds€, éventuellement compte à terme

Merci Crabounet pour ta réponse :slight_smile:
Le bien hérité vaut 180K donc on est loin des 1M.

Du coup sur une AV tu ne recommandes pas de se positionner sur des ETF dans le cas où j’ai un PEA en parallèle ? tu utiliserais l’AV juste pour les fonds euros ?

Merci encore !

2 « J'aime »

Bonsoir,

Je pense que pour répondre valablement il faudrait connaître VOS objectifs de vie.
Parler produit pour parler produit, ça me parait compliqué.

Du coup sur une AV tu ne recommandes pas de se positionner sur des ETF dans le cas où j’ai un PEA en parallèle ?

tout à fait pour les raisons indiquées plus haut

tu utiliserais l’AV juste pour les fonds euros ?

tout à fait, ou bien SCPI par exemple - bref des classes d’actifs inaccessibles en PEA

L’AV permet aussi de programmer des versements automatiques, ce qui n’est pas le cas du PEA - si vraiment on ne veut rien faire du tout ça peut être un point d’intérêt

L’AV est incontournable aussi dans des problématiques spécifiques comme la succession par exemple, mais ici ce n’est pas le sujet

Le bien hérité vaut 180K

je ne suis pas compétent en immo locatif, je laisse d’autres contributeurs donner leur avis :slight_smile:

l’avantage de l’immobilier sur les autres classes d’actif c’est qu’il donne accès au crédit et donc au levier - faire de l’immo uniquement avec son cash est moins pertinent

mais ici tu es dans un cas particulier puisque tu as déjà le bien qui est payé :slight_smile:

si tu n’es pas chaud pour les travaux j’ai presque envie de proposer un autre scénario : vendre le bien et de positionner le produit de la vente sur ton PEA

tu perds la rente mais en contrepartie tu te mets sur orbite pour ton objectif long terme : 150 000 € à 8 % l’an (rendement annualisé des actions depuis 1900, brut d’inflation) deviennent plus d’1 000 000 € en 25 ans et plus d’1 500 000 € en 30 ans

tu y perds aussi ta diversification en immobilier mais comme tu évoques un projet d’investissement à crédit ce ne serait que temporaire

my two cents :blush: et bien entendu Ceci n’est pas un conseil en investissement et les performances passées ne préjugent pas des performances futures

Hello,
De ce que je comprends de ton objectif est de te constituer un patrimoine et il semble que tu sois sur la bonne voie en pensant diversification.
Sur l’appartement hérité, regarde si c’est un bien de qualité qui pourra continuer à se valoriser dans le temps (emplacement, commodités, qualité de la copro, rendement locatif actuel) qui pourrait justifier de faire des travaux et le conserver a la location. Dans le cas contraire, préférer s’en séparer rapidement pour ne pas trainer un boulet, et réinvestir en diversifiant (immobilier, actions, AV)
Comme tu es encore jeune, bénéficie du levier de crédit comme tu le proposes en faisant des achats immobilier (pour LMNP ou SCPI) en utilisant un peu d’apport pour avoir un meilleur taux de crédit.
Investi progressivement sur le PEA via des ETF et utilise les enveloppes fiscales avantageuses (PEA, AV).
Garde des liquidités rémunérées (livret A, LDD, CSL) pour investir en bourse progressivement et avoir un tampon de liquidités qui te permettra de démarrer un nouveau projet. Au fur et à mesure diversifie sur les secteurs, géographies, cycle et produits que tu comprends et avec lesquels tu te sens confortable. Puisque tu semble avoir peu de contraintes familiales et une bonne situation, n’oublies pas de te faire plaisir sur tu as des passions (voyages, activités, déco, moto/voiture/trotinette, amis) pour te créer des souvenirs. Bonne route

1 « J'aime »

la vente d’un bien déja payé me semble beaucoup pertinent. Pour exemple: j’ai vendu ma RP récupéré 300.000. Avec en gros 100.000 AV, 100.000 PEA, 10.000 PER, 10.000 SCPI. Lever 300.000 pour nouvelle RP sur 25 ans. Acheter 2 IDR pour 900.000 euros de crédit. Grace à cette culbute je pense que j’ai peux etre gagner 20 ans sur ma situation…ca peux changer la vie

2 « J'aime »

Premièrement, merci à tous pour vos lumières. :bulb:

@Crabounet
proposer un autre scénario : vendre le bien et de positionner le produit de la vente sur ton PEA
tu perds la rente mais en contrepartie tu te mets sur orbite pour ton objectif long terme : 150 000 € à 8 % l’an (rendement annualisé des actions depuis 1900, brut d’inflation) deviennent plus d’1 000 000 € en 25 ans et plus d’1 500 000 € en 30 ans

Effectivement, d’un côté la stratégie de la revente est tentante, mais de l’autre le bien est déjà payé. Par ailleurs, si je le revends j’ai peur de devoir le « brader » du fait de son état et de la conjoncture actuelle :frowning:

Par contre, si je le rénove et que je le reloue, je peux espérer en dégager env 800e de loyer/mois/HC.

Donc 30 000 euros de travaux pour une rente de 9600 euros/brut par an, je me dis que c’est quand même intéressant. Si des experts de l’immo passent pas là, très curieux d’avoir votre retour :slight_smile:

Puis, étant débutant, mettre 150K d’un coup sur un PEA me semble risqué (même si le rendement annualisé des actions depuis 1900 est à 8%).

@Fabian
Sur l’appartement hérité, regarde si c’est un bien de qualité qui pourra continuer à se valoriser dans le temps (emplacement, commodités, qualité de la copro, rendement locatif actuel) qui pourrait justifier de faire des travaux et le conserver a la location.

Oui, au delà des travaux à faire, c’est un bien qui me parait intéressant. Lumineux, sans vis-à-vis, proche centre-ville, copropriété au top… le seul point noir est le voisin de palier extrêmement bruyant qui pourrait augmenter les périodes de vacances locatives.

@Fabian
Investi progressivement sur le PEA via des ETF et utilise les enveloppes fiscales avantageuses (PEA, AV).

De la même manière que @Crabounet est-ce que tu éviterais d’acheter des ETF à la fois via une AV et un PEA ?

@Fabian
Puisque tu semble avoir peu de contraintes familiales et une bonne situation, n’oublies pas de te faire plaisir sur tu as des passions (voyages, activités, déco, moto/voiture/trotinette, amis) pour te créer des souvenirs. Bonne route.

Tu as raison de préciser cela. À trop vouloir préparer demain, on peut avoir tendance à oublier aujourd’hui. Mais j’ai une épargne dédiée pour profiter :wink:

merci encore à tous !

2 « J'aime »

Perso je fais les deux pour plusieurs raisons, meme si les frais sont un peu plus eleves via l’AV:

  • Le PEA permet de mettre des ordre d’achat ou vente a cours limite ce qui n’est pas possible avec l’AV. Cela permet une gestion plus fine des achat/vente et surtout de ne pas avoir a surveiller le cours tous les jours pour placer un ordre au bon moment
  • La limite de 150K du PEA est un facteur limitant et je bascule aussi sur l’AV
  • il y a souvent plus de choix dans le PEA sur les ETF que dans l’AV, donc je panache en fonction des ETF disponibles et de mon horizon de trading de certains ETF (comme des ETF avec effet de levier)
  • l’AV est possible pour les enfants mineurs, ce qui n’est pas le cas du PEA

J’arrive après la bataille, mais concernant le bien immo, vu ton profil qu tu décris, je ferais comme ça:

  • mise en vente (il est déjà payé, tu n’est pas à la rue et n’est pas dans le besoin → tu n’es pas dans l’urgence de le brader spécialement).
  • placement de la vente en SCPI, tu restes ainsi dans la philosophie de la location.

Pour les SCPI, au lieu de les prendre en direct, je passerais par une nouvelle AV (type Spirit 2), les loyers iront automatiquement vers le fond euro le temps que tu comprenne mieux. Une fois le cas, via les arbitrages tu pourras les déplacer vers des ETF / UC.