Stratégie d'investissement "Black Swan" - 29 ans / 105k€

Bonjour à tous,

Je sollicite la communauté Finary afin d’avoir des feedbacks pour m’aider à mettre en place une stratégie « Black Swan » inspirée des ouvrages de Nassim Taleb et d’Universia Investment ($20 milliard AUM), le hedge fund géré par Marc Spitznagel (Spitz), spécialisé dans le hedging contre les événements rares de long tail qui met en application la thèse de Taleb et qui surperforme le S&P 500 de 3% minimum tous les ans depuis 2007 (en particulier pendant le covid)

Mon context personnel financier (plutôt aggressif :sweat_smile:)

  • salarié 29 ans, salaire annuel brut de 115k€ (+ un peu de freelance)
  • j’ai commencé à épargné il y a 2,5 ans ans quand j’ai fini de rembourser mon prêt étudiant
  • pas de RP, j’en acheterai une dans 3 ans quand les taux reviendront à 3%
  • patrimoine financier de 100k€
    • 20k livret A
    • 30k PEA ETF S&P 500
    • 20k fonds obligataire daté High Yield sur une Assurance Vie - 8%
    • 32k € crypto (45% BTC ledger, 45%, ETH placé à 10% en DeFi, farming CRV, farming LQTY)

Mon context intellectuel

  • je suis un fan absolu de Taleb, son livre Antifragile en particulier a changé ma vie il y 5 ans, depuis j’ai tout lu plusieurs fois de lui
  • je viens de finir de lire Safe Haven de Spitznagel et je me rends compte que je suis bête d’avoir un profile si aggressif
  • je pense que la bulle de crédit monumentale va pêter fort dans un style du krach de 1929 mais je ne sais pas quand (1 ans ? 5 ans ? 10 ans ? 20 ans ?)
  • je ne crois pas du tout que les S&P 500 va continuer à faire 8% annuel net sur les 30 prochaines années

Je cherche donc à investir dans des « Safe Haven » des havres de paix qui sont des actifs qui offrent un payoff quand tout tombe très fort. Ça peut être de l’or, des stocks, des crypto ou des produits dérivés qui sauveront le portefeuille lorsque le marché va s’effondrer (désolé d’être le Cassandre de service)

Ce bouquin est vraiment exceptionnel, il explique parfaitement la logique, le pourquoi et la thèse d’investissement. Le problème c’est qu’il ne va pas du tout dans les détails d’implémentation de sa stratégie pour le retail.

Je me demande donc si certain d’entre vous ont lu ce livre et ont déjà essayé de mette en place des stratégies simples qui suivent ses idées?

Si vous ne connaissez pas, je recommande évidement de lire le livre ou bien de commencer par cet article introductif.

Les leviers de que je vois

  • acheter de l’or => pb il est en ATH :confused:
  • acheter des puts / short sur le S&P => est-ce vraiment viable pour un investisseur retail comme moi
  • … je ne sais pas… HELP

Qu’en pensez-vous amis des internets?

PS: je sais que Taleb a retourné sa veste sur BTC depuis sa publication du Black Paper, sur ce sujet je suis en désaccord avec ses hypothèses et son analyse.

PS2: j’adore Finary

Réflexion intéressante, je pense tout l’inverse :wink: je crois en la capacité de l’être humain à créer de la valeur dans le futur et à la profonde résilience dont il a fait preuve pour se relever des crises et des défis qui se sont présentés depuis des décennies. Être défensif / short c’est ne plus avoir confiance et parier contre soi-même !

Tu peux te placer sur des fonds que l’on appelle « performance absolue / absolute return » qui prennent des positions long/short en fonction des événements de marché.

Ce fonds a sorti presque 15% en 2022 (FR0010174144)

3 « J'aime »

Quelques réflexions (ceci n’étant en rien un conseil financier, juste des réflexions) :

  1. ce que décrit Spitznagel, qui est devenu célèbre grâce aux gains de son fonds pendant la période Covid, rentre dans l’ensemble des « barbell strategy and safety first portfolio » . Séduisant intellectuellement mais très difficile à implémenter en vrai. Notamment car 1) cela s’appuie souvent sur l’achat d’options « long put » très « out of the money » - avec une gestion du timing très « touchy », 2) il faut jouer très longtemps en « perdant » pour espérer qu’un jour un "black swan " fasse gagner beaucoup d’argent, 3) la nature humaine fait que c’est très difficile de tenir des stratégies perdantes dans la durée sans sortir, 4) ces stratégies occasionnent beaucoup de frais (note : les performances affichées par les fonds sont souvent avant frais prélevés aux investisseurs :)).

  2. bon nombre de hedge funds « pitchent » sur ce type d’idées, en variant le vocabulaire, et sans décrire leur façon de l’implémenter, car c’est un moyen pour eux d’attirer des investisseurs sur le mode : « vos actifs sont beaucoup plus risqués que vous le croyez, si vous me confiez une partie de vos fonds, je vais réduire le risque de votre portefeuille ce qui rendra acceptables les 2/20% de frais que je prendrai ». Et lorsqu’un hedge fund a une très bonne année, parce qu’un de ses paris a été gagnant (talent ou chance ?), il fait beaucoup de pub, et attire énormément d’argent. Malheureusement pour les investisseurs, pas mal d’études ont montré que les investisseurs qui « chassent » les rendements des hedge funds (entrer après une forte performance) ont ensuite une performance inférieure aux benchmarks (eg, HFRX) …

  1. en prenant un peu de recul par rapport à Spitznagel, l’étape 1 c’est d’abord d’avoir des objectifs clairs et une allocation d’actifs cohérente avec ses objectifs. Et il me semble que le premier objectif de la gestion d’un portefeuille individuel ne doit pas être d’atteindre un certain rendement en acceptant une certaine volatilité, mais de permettre de financer ses projets futurs, et d’assurer qu’on aura les cash flows en face de ses besoins au moment opportun. Une fois cela en place (le « liability matching portfolio »), on peut réfléchir à prendre plus de risques avec une partie de son portefeuille qu’on est prêt à perdre / peut se permettre de perdre en grande partie (le « risk portfolio »). Dans ton cas, il me semble que le premier objectif nécessite un peu de réflexion, et que si ton objectif est d’acheter une RP dans 3 ans, il faut t’interroger sur ton allocation d’actifs (qui est aujourd’hui à 80 % « risk portfolio », et seulement 20% « safe »). Et effectivement déterminer quelle part / montant de ton portefeuille doit être « safe » (livrets, fonds euro, etc), et quelle part en « risk portfolio ».

  2. Ensuite, si tu as vraiment envie de faire des paris sur le futur plutôt que d’avoir un classique mix d’ETF actions suivant des indices, tu peux délimiter clairement une part de ton « risk portfolio », la réserver à des stratégies personnelles (type blackswan) en t’assurant que tu as bien structuré cela de sorte que la perte max ne peut jamais dépasser le montant limite que tu t’es fixé (approche dite « core - satellite »). Et gagner progressivement de l’expérience avec. J’ai procédé ainsi pendant de nombreuses années, je me suis bien amusé, mais la réalité est que je n’ai pas fait mieux, et même sensiblement moins bien, que le MSCI world sur les 20 dernières années🙂 (dit autrement, j’aurais gagné plus en mettant en place un versement mensuel automatique de 75% en actions, 25% oblig/euro de mon épargne et en n’y touchant plus jamais… même si mon portefeuille aurait été plus volatile)

PS 1 : je précise, car cela introduit forcément des biais dans mes commentaires, que je suis moi-même investisseur en hedge funds, fais du levier, ai une approche « core-satellite » et ai connu des hauts et des bas avec ces approches…
PS 2 : acheter des puts / calls sur le S&P 500 ? très très touchy ! Je ne pense pas que ce soit pour l’investisseur particulier (j’ai pratiqué moi-même dans le passé, y compris pendant la crise de 2008, bilan globalement négatif)

7 « J'aime »

Dans ton premier message de novembre 2023, tu indiquais avoir 32 ans. Cependant, dans ce post, tu mentionnes avoir 29 ans. C’est étrange :stuck_out_tongue_winking_eye:

Que tu aies 29 ou 32 ans (peu importe), ton salaire et ton patrimoine semblent indiquer que tu es plutôt en début de carrière et en phase d’accumulation. Dans cette étape, il peut être plus avantageux de prendre des risques et de croire en l’avenir, bien que chaque individu décide de sa propre stratégie.

L’actif considéré comme un « safe heaven » par excellence reste la terre, notamment agricole, mais de préférence éloignée des côtes.

2 « J'aime »

Merci pour ce partage de qualité !

@danielz yes bien vu pour l’incohérence, mea culpa
Pour toutes ces données personnelles type âge, salaire et autre, je préfère introduire un petit bruit de 10%, ça me rassure et ça change pas grand chose sur la donnée

29 ans, 32 ans, peu importe, imagine une loi normale centrée sur 31 ans avec écart type 1 an :sweat_smile:

2 « J'aime »

pas de RP, j’en acheterai une dans 3 ans quand les taux reviendront à 3%

Si tu es en capacité d’acheter maintenant pourquoi attendre ? Tu pourras toujours renégocier / faire racheter ton crédit dans 3 ans si les taux descendent au taux que tu auras souscris.

Attendre c’est permettre aux autres d’acheter les pépites qu’il y a actuellement sur le marché, c’est permettre aux taux de continuer à monter (on n’est jamais à l’abris d’une autre actualité internationale qui ferait reprendre l’inflation…) et aux prix de l’immo de remonter. Et c’est aussi dépenser énormément en loyers (je ne suis pas sûr qu’un crédit aux taux actuels te coûtera autant en intérêts qu’un loyer, qui est une perte sèche)…

1 « J'aime »

Aucune raison de t’excuser ! Nul n’est tenu, sur ce forum, de divulguer son vrai âge.

1 « J'aime »

Moi par exemple, j’ai 129 ans et je souhaite me lancer en crypto depuis mon EPHAD.

Bonne journée les jeunes,

8 « J'aime »

Bon alors pour quelqu’un d’anti-fragile je vois déja deux black swan possible qui pésent 60% de ton
portefeuille.

30% de ton portefeuille sur un PEA avec un ETF synthétique, je suis un grand fan de Xavier Delmas qui est dubitatif a ce sujet. Tu es propriétaire des valeurs du swap et non de l’indice subtile nuance.

Ensuite 32% en crypto alors concernant la crypto pour ma part (çela n’engage que moi) le train est déja passé entre 2012 et disons pour étre gentil 2018. Bref attendez plûtot l’ETF de BlackRock certe çela fera monter le prix des actif mais pourquoi éviter le stock picking sur des multinationnales centenaire et se lancer dans des crypto « monnaie » qui n’ont que 20 ans d’existence grand max.

Concernant la RP tu pourras toujours re-négocier ton taux ou faire racheter ton prêt par une autre banque, qaund tu le souhaite a condition d’avoir déja bien négocié la clause de rachat de crédit (oui lisez les petits caractéres). Le levier du crédit plus la vente d’une RP nette d’impot « SI » plus value il y a.
Est un bon moyen de se faire un beau bas de laine comme dirait Mémé.

Bref comme dit Marc Fiorentino tu recherches un placement placébo qui t’aidera a bien dormir. Au cas ou un jour tout se péte la geule. Alors dans un monde a la mad max sache que seul l’or physique et les balles de calibres 12 auront de la valeur…

TonyB résume trés bien le fait de tenir ce type de potisition a contre courant est trés difficile a tenir.
Je t’engage donc a lire les bouquins de finance comportementale pour etayer ses propos. J’ai lu ces livres et j’ai écouté des podcasts de mise en garde et, même comme ça je tombe dans ce genre de travers…

Au fait en lisant le résumé de ton livre (safe haven) perso j’achéte direct la compagnie d’assurance.
Merci de m’avoir rassuré sur le fait qu’il faut investir dans les compagnies d’assurance, ne vous leurrez pas sur Buffet il a vraiment explosé en achetant une compagnie d’assurance dans son intégralité.
(il a aussi beaucoup de talent et hérité du porfofolio de ses aieux, mais j’aime faire des raccourcis de bas étage ou de bout de comptoir …)

Je vais donc te citer en vrac des placements placébo : L’or Physique, certaine Rolex, des voitures de luxe et de collection, Une RP, un fond euros, le Francs Suisse, L’or Papier et aussi l’argent, ainsi que certaines matière premières.

2 « J'aime »

Merci pour ton retour @Roca très instructif :slight_smile:

Oui, je suis bien conscient de la fragilité de mon portefeuille, c’est ce qui a motivé l’écriture même de mon message.

Sur le PEA, je n’ai pas tout regardé de Delmas mais il me semblait qu’au delà de l’aspect synthétique, il critiquait surtout les promesses faites par les influenceurs sur l’hypothèse de 8% annuel sur le long terme du S&P500 cher à la communauté FIRE.

Sur la crypto, c’est une conviction forte, beaucoup d’encre a coulé sur le sujet mais je vais essayer de résumer ma position :

  • Bitcoin: de l’or en mieux qui vaut 1/10ème de la marketcap de l’or + des choses très intéressante sur l’énergie et la monnaie (je suis clairement autrichien en économie)
  • Ethereum / Sol et qq autres blockchains publiques décentralisées: une infrastructure financière qui coute 100 fois moins cher qui les infra vétustes et redondantes du financier et à valeur ajoutée supérieure. Quand on fait une transaction financière pour acheter un stock, il y 8 acteurs impliqués, c’est trop, on peut LARGEMENT tailler dans le gras.

Effectivement, je cherche le placébo de Fiorentino. Sans aller jusqu’à un monde à la mad max, je crois à une forte crise.

Concernant la finance comportementale, j’ai commencé Misbehaving de Richard Thaler mais j’ai beaucoup de mal, c’est vraiment des mecs dans leur tour d’ivoire qui re découvrent à 40 ans ce que n’importe quel trader sur le terrain sans diplôme apprend après 2 mois de pratique dans le vrai monde.
Si néanmoins, tu as des bonnes reco je suis preneur et prêt à changer d’avis.

Merci @TonyB :pray:

Ça fait plaisir de lire une réponse d’aussi bonne qualité.

Reco de livre sur la finance comportementale: système 1 système 2 de Kahneman.

Je prétend que de mon point de vue (je suis un français moyen) l’or physique est un meilleur placement que la crypto pas l’or papier que je considère comme moins tangible.

Et quand je parle de crypto je parle uniquement du bitcoin le reste… Et ne vous inquiétez pas question crypto, un ETF finira par sortir et il sera le penchant de la gestion passive question crypto.

En fait sur les ETF synthétique je me base aussi sur ce passage du film The big Short

Qui concerne les subprimes mais le principe est là.
C’est le même principe et je le répète vous êtes propriétaire du panier de valeur du swap. Alors faites tout de même attention.

1 « J'aime »