Finary

3eme pilier Suisse pour frontaliers - avis et partage d expérience

Bonjour la communauté,

Je suis travailleur frontalier suisse (canton de Genève), et je suis en pleine réflexion sur l ouverture d un 3eme pilier.

Je vais pouvoir prétendre à partir de cette année au statut de quasi résident genevois, jusqu au jour où mes placements en France me rapporteront trop :slight_smile:

Est ce que des personnes sont dans la même situation ? Comment avez vous arbitré votre choix sur ouverture 3A vs 3B ?
Est ce que la solution rente genevoise est intéressante selon vous ?
Concrètement comme je suis déjà en stratégie etf, scpi, opci,… sur mes AV en France, je recherche une solution plutôt soft (peut être a tord).

A première vue, le 3A semble plus contraignant car je dois m’engager à verser une somme annuellement (donc quid du jour où je ne suis plus quasi résident, moins de revenu ou autres…), Le 3B semble plus flexible mais si j’ai compris l’imposition a la sortie va faire très mal côté France …

Merci d’avance à la communauté pour partager vos retours d’expérience sur le 3eme pilier en Suisse :slight_smile:

Loïc

2 « J'aime »

Bonjour Loïc,

(Je ne suis pas du tout expert en la matière, donc ma réponse peut comporter des erreurs)

Pour ma part, je suis dans la meme situation que vous/toi, hormis le fait qu’auparavant, il n’était pas obligatoire d’être considéré « quasi-résident » pour bénéficier des déductions liés au 3e pilier.
Depuis 2020-2021 de mémoire, les avantages du 3e pilier sont limités aux personnes bénéficiant du statut QR, ce qui peut, dans certains cas, être impossible en cas de revenus fonciers en france par ex.

J’ai un pilier de type 3A, simplement par méconnaissance lors de la signature il y a 11 ans, lors de mon début d’emploi à Genève. J’ai souhaité maximiser le fait d’avoir une épargne « bloquée », qui me semblait plus convenable, à la différence du 3B, qui reste disponible.

L’avantage du 3A est la rétribution annuelle, qui dépend de ton effort de contribution. En gros, il vaut mieux verser le maximum possible chaque année pour maximiser ton remboursement.

Pour ce qui est du départ définitif de Suisse, tu peux choisir de retirer ton 3e pilier en prouvant ton départ définitif (mais attention aux pénalités de cloture), ou faire un switch 3a vers 3b, pour te permettre de continuer à verser de manière régulière, et ainsi qu’éviter des frais de cloture qui peuvent être élevés.

J’espère avoir pu t’aider, il s’agit de ma première contribution ici…

1 « J'aime »

Merci pour ta réponse et sur les risques de pénalité en cas de clôture anticipée.

Je me suis lancé aussi sur un 3A, le choix étant en effet assez limité maintenant, j’ai opté pour la sécurité avec les rentes genevoises.