[Analyse] Ces ingénieurs misent sur le Blast Club pour leur retraite

Bonjour Ă  tous,

Cette semaine, nous avons reçu le portefeuille d’un jeune couple d’ingénieurs. Nous sommes sur un profil de débutants dont le patrimoine est encore à développer.

:man_office_worker: Profil : 2 ingénieurs mariés de 23 ans avec 4500€ de revenu net après impôt mensuel
:dart: Objectif : Retraite anticipée à 50 voire 40 ans si les investissements dans le Blast Club fonctionnent
:bar_chart: Patrimoine : 34 000 €

Ils investissent 50% de leurs revenus pour leur objectif de retraite anticipée dont 1/3 dans le private equity via le Blast Club ! Bon ou mauvais choix ? Mounir donne son avis en vidéo.

La vidéo :arrow_down:

Que pensez-vous de ce patrimoine et la stratégie ?

:arrow_right: Si vous voulez aussi qu’on commente votre patrimoine, soumettez votre lien de partage ici

3 « J'aime »

Hello,

VC pro ici dans un fonds de place.
Mounir a tout dit.

La performance médiane des fonds de VC professionnels est autour de 7% avec un gros écart type (premier quartile quasiment en négatif et troisième quartile autour de 20% de TRI, soit en fait la médiane des fonds de LBO…). Quoi qu’on en dise, ces performances ne révèlent pas tellement la relative qualité des équipes de gestion françaises mais l’extrême difficulté de faire de la performance sur cette classe d’actifs. Pour plein de raisons mais c’est un sujet ad hoc (liquidité limitée, exits franco-française ou franco-européenne restant à des montants trop faibles ne permettant pas de profiter pleinement de la power law du VC, …).

Malgré cette performance limitée, l’écosystème est aujourd’hui bien structuré et les belles boites early stage arrivent à trouver du financement professionnel. Pour faire simple, jamais une boite « sexy » ne se retrouvera sur ce genre de plateforme. C’est quasiment une sélection adverse, et un aveu d’échec de levée face à des VC classiques.

Bref, soyez très prudent. Le VC c’est pas un jeu, c’est un métier et même quand il est bien fait par des gens ayant un track important et un réseau très développé pour préempter les plus beaux deals français les performances ne dépassent que rarement un bon ETF world. Ne vous faites pas berner, les VC gagnent de l’argent grâce à leur carried (des parts de fonds avec un énorme effet de levier sur les plus value), pas grâce au multiple « per se » de leur investissement.

19 « J'aime »

Xavier Delmas vient de sortir une vidéo sur le private equity. Très instrictif

1 « J'aime »

Confier sa retraite à ce beau parleur d’Anthony Bourdon il faut être fou :rofl:

3 « J'aime »

Mounir qui choisit ce profil type la même semaine que la vidéo de Xavier Delmas sur le private equity :grimacing::face_with_peeking_eye::ok_hand:t3:

2 « J'aime »

Très bon timing ! :smile:

Ce mec pue clairement l’arnaque à plein nez !!

Quand on sait que la réussite en start up est rare, et donc que les projets qui vont explosés sont vraiment difficiles à dénicher…

Et là, il ya blast club, avec des frais exorbitant, ou seuls les membres vont sans doute devenir perdant dans l’affaire…

1 « J'aime »

Le truc c’est que les premières performances ne seront connues que dans plusieurs années et pendant ce temps les différents frais tombent. Je suppose qu’ils commenceront par revendre leur part dans la boite qui aura le mieux marchée afin s’en servir comme preuve de légitimité, mais pour juger réellement de la qualité du Blast Club, il s’agira de regarder le rendement net de frais de l’ensemble des sociétés proposées et le comparer avec un MSCI World sur la même période.

2 « J'aime »

:point_up: Commentaire top Ă  Ă©pingler !
Il y a tout lĂ  dedans

1 « J'aime »

Blast a déjà été co-lead ou suiveur avec des VC.
La vérité est que Blast menace directement de gros VC. Au lieu de n’apporter que du capital et du stress aux entrepreneurs. Blast apporte aujourd’hui une communauté de 3500 personnes (en quelques mois) dont de nombreux C-level de tout horizon. Un réseau d’une puissance folle, aligné qui apporte le capital mais aussi le réseau. C’est un changement de paradigme. Il s’agit de la première initiative mais surement pas de la dernière.

Concernant la surexposition des ingénieurs, c’est évident. Ils ont dépassé la recommandation ne pas s’exposer à plus de 5-10% de leur patrimoine, c’est une prise de risque importante. Cependant, à leur jeune âge, ce n’est pas non plus déconnant. Ils peuvent se le permettre au moins à court terme. Surtout que leur rémunération sera bien supérieure dans 2 ou 3 ans. Surtout s’ils changent d’entreprises régulièrement. Ils vont aussi très probablement rencontrer de nombreuses personnes dans le Blast Club. Ce qui pourrait sait-on jamais booster leur carrière. C’est un choix audacieux visiblement basé sur une mécompréhension de ce qu’ils faisaient. Mais au final, ce sera peut être un mal pour un bien.

Enfin, j’espère qu’on aura la suite de leurs aventures. J’adore le concept de suivre les évolutions des prises de décision.

3 « J'aime »

"La vérité est que Blast menace directement de gros VC. "

:hot_face: :hot_face:

L’atterissage va être dûr, tu planes très haut là.

Il ne faudra pas dire que vous n’étiez pas prévenu :+1:

3 « J'aime »

Restons respectueux de chaque avis les amis.

1 « J'aime »

parisien j’entends. J’ai des noms en tête d’ailleurs.

En tout cas, je ne connais personne de sérieux, qui appartiendrait à un VC parisien, qui viendrait, ici, se permettre de dénigrer un concurrent en devenir qui a déjà une capacité d’investissement de plusieurs centaines de millions d’euros par an.
Je suis donc curieux de savoir quel est ce VC mystérieux que tu viens représenter ici ? Un VC si exceptionnel qu’il aurait accès à tous les projets « sexy » tellement sa notoriété et sa capacité d’investissement dépasse l’entendement.

1 « J'aime »

?
J’avoue que je n’ai pas creusé mais cela m’étonne. Il n’y a pas déjà des exemples de réussite ?
Uniquement du vent et du rĂŞve actuellement ?

Le Blast Club n’est ouvert que depuis quelques mois. La hype repose sur le fait que son fondateur est charismatique et bénéficie d’une forte notoriété suite à sa participation à l’émission « Qui veut être mon associé? ».

« Uniquement du vent et du rêve actuellement ? » >> Pas forcément, il y aura probablement des réussites et des échecs. Seul l’avenir dira si en moyenne les investisseurs particuliers auront fait une bonne affaire. Une chose est sure, lui est entrain d’en faire une.

Alors non, l’émission a même été un frein pour une partie des membres, les plus gros investisseurs notamment. Personnellement, cela a été mon cas. Je n’ai jamais vu l’émission encore mais quand j’ai découvert le personnage dans des extraits télé sur Youtube, j’ai été très refroidi dans un premier temps. Mais en creusant et en me renseignant auprès d’autres investisseurs professionnels, j’ai plutôt été convaincu par le concept de Blast que je juge aujourd’hui carrément révolutionnaire.

1 « J'aime »

quand la seule garantie que tu as, c’est la foi dans un gourou … moi j’appelle cela du vent.

Comme tu dis, le vendeur de pelles gagne toujours Ă  la fin !

2 « J'aime »

le gagnant a 100% du projet, c’est clairement lui. La hype fait vendre, c’est fou …le fomo …

Il n’y a pas du tout d’effet gourou dans le club.
Anthony et Eric investissent dans chaque deal proposé. c’est pas un vendeur de pelles qui ferait ça.
Le vendeur de pelles en l’occurrence c’est Caption.

Quel hype ? Quel fomo ? Je ne lis que du dénigrement sur les forums d’investissement. Des gens qui jugent sans même avoir regardé vraiment de quoi il s’agissait.
Bien sûr que c’est un business très rentable pour lui. Cela ne veut pas dire pour autant que ce n’est pas un bon investissement de diversification pour les membres aussi. Tu crois qu’un fonds VC n’est pas ultra rentable ? Il l’est bien plus encore. C’est d’ailleurs pour ça que certains se pensent intuables aujourd’hui. Mais ils se trompent, car tous ces fonds dépendent d’une chose: La liquidité qui rentre. Et chez certains ça rentre beaucoup moins qu’avant.

1 « J'aime »