Création de Holding et rému du gérant

Bonjour à tous,

J’ai pour l’instant une SARL dont je suis le gérant majoritaire, statut TNS donc.
Je me rémunère tous les mois en tant que gérant et il me semble que les charges sociales du TNS sont les moins élevées (~45%) par rapport à une rému en tant que président de SASU (~65%)

J’envisage la création d’une holding patrimoniale, en SASU très probablement. Suivra probablement à court termes la création d’une autre filiale, SCI à l’IS, pour des invests immo.

Je m’interroge sur l’intégration de ma SARL à cette holding :

option 1 - je fais un apport de 100% des parts de ma SARL à la holding

  • :x: je perd le status TNS
  • :white_check_mark: je peux remonter 100% des bénéfices vers la holding
  • :thinking: comment me rémunérer mensuellement ? avec des management fees ?

option 2 - je fais un apport de 49% des parts de ma SARL à la holding

  • :white_check_mark: je garde le status TNS
  • :white_check_mark: je garde la rému mensuelle via la SARL
  • :x: je ne remonte que 49% des dividendes vers la holding
  • :x: je perçois à titre perso 51% de dividendes sur lesquels j’aurais de l’IR

Avez-vous des avis sur la question ?

Merci

Je sais pas si ça t’aider mais regarde la chaîne de Dougs compta sur youtube ils expliquaient assez bien ce système. Sinon si tu cèdes 100% des parts de ta SARL à ta holding tu n’as plus aucune parts dans ta SARL et ta holding devient détentrice de 100% des parts et tu te rémunères uniquement via dividendes (imposés à 30% PFU) via ta holding et un SMIC via ta SARL ou SASU (à voir). Cela te conviendrait pas ?

Édit : moi actuellement j’ai juste une SASU et je me verse le SMIC toute l’année et quand c’est la période des dividendes je me fais plaisir, alors certes c’est une fois par an mais avec une gestion du budget rigoureuse toute l’année c’est largement faisable.

Édit 2 : je suis pas conseiller financier mais cela correspond à ma stratégie de ne rien cotiser pour assurer ma retraite tout seul, il y a certainement plus optimisé, mais la simplicité de gestion ca a aussi ses avantages. Si tu trouves quelque chose cela peut être intéressant de le poster ici :wink:

1 « J'aime »

Salut Julien,

Je suis exactement dans la même situation que toi, j’ai pris rendez-vous à la fin du mois avec un avocat fiscaliste pour définir le schéma idéal.
Je te tiendrai informé à l’issue des discussions si cela t’intéresse

3 « J'aime »

Merci Benjamin.

J’attendrai tes retours avec impatience !

De mon côté, je pensais faire un rendez-vous avec Dougs pour avoir leur avis sur le sujet

J’ai déjà eu un rdv avec Dougs, pas très satisfait du niveau de réponses apportées (mais sur Dougs ça peut être assez aléatoire en fonction de l’interlocuteur sur qui tu tombe)

1 « J'aime »

Humm, je m’y attendais un peu…

Salut Julien,
Si tu as quasi 100% des parts de ta SARL (?), pourquoi envisager la création de la Holding ? Sachant que le statut TNS est je trouve bien intéressant. Si c’est juste pour remonter les Dividendes afin de bien séparer tes investissements « pro » et « perso » pourquoi ta Holding ne serait pas une EURL ? Comme ça, tu conserves toujours le statut TNS sans problème. Ta Holding facture ta SARL pour les prestations que tu fais au sein de la SARL + fait remonter les dividendes.

2 « J'aime »

Merci pour ton commentaire @V755 !

J’ai envie de créer une holding car j’ai le fort sentiment que ça viendra ouvrir le champ des possibles, avec comme l’un des premiers objectifs, comme tu l’as cité, les remontées de dividendes pour ensuite les redescendre dans une autre filiale du groupe

La holding SASU est un schéma tellement répandu il me semble que je n’avais pas envisagé une autre forme juridique ! Ton idée de holding EURL marque un point !

La holding SASU me semblait être un bon moyen d’augmenter ma rému cpdt. Garder une rému TNS avec la SARL et utiliser la SASU pour me verser des dividendes moins chargés…

@Benjamin penses-tu que l’idée de @V755 pourrait convenir dans ton cas ?

Fondamentalement je trouve dommage d’avoir deux fois la même forme de société, car en couplant l’EURL et la SASU cela permet possiblement de profiter de l’avantage des deux : rémunérations avec cotisations plus basses sur l’EURL, et traitement des dividendes avantageux en SASU (quand on se verse en perso).
Je verrai ce que l’avocat en pense…!

1 « J'aime »

Si on a déjà une EURL (donc seul actionnaire), je ne vois effectivement aucun intérêt d’avoir une autre EURL… Je partais juste du constat qu’avec une SARL (et donc probablement un 2eme actionnaire minoritaire ou des objectifs d’en faire entrer à l’avenir), rien n’interdit d’avoir une holding en EURL si on veut vraiment s’assurer de rester en TNS. Et puis au bout de X années, rien n’interdit de transformer l’EURL en SAS et ne plus se verser de salaire, mais juste des dividendes.
Je trouve que le régime du TNS est très très avantageux, plutôt que de sortir des dividendes taxés à 30% minimum sur lequel y a aucun droit à la retraite.

1 « J'aime »

J’ai une SARL, Mais l’autre actionnaire est très minoritaire. Et mon objectif est de pouvoir racheter ses parts. Si j’avais d’ores et déjà une EURL, cela me conviendrait très bien.

Donc créer de nouveau une EURL avec la holding n’est effectivement pas très pertinent au final.

Au final, est-ce que la holding en EURL, et une conversion de la SARL en SAS(U), ne serait pas le bon montage ?

La holding facturerait mensuellement des management fees à la filiale opérationnelle, et je percevrai ma rému en tant que gérant majo TNS de la holding.

Il me semble que c’est cela que tu suggérais dans ton dernier message @V755

Une SASU en société opérationnelle et une holding en EURL est en effet le montage souvent pris en example car il offre beaucoup de possibilités (dont les « management fees »).

Je suis également en train de monter ma holding (EURL en société opérationnelle et holding SASU) et bien que j’avais lu pas mal sur la théorie, en pratique, et comme c’est souvent évoqué dans les podcasts / vidéos, quand la société opérationnelle existe deja lors de la création de la holding, il y a des subtilités qui rendent la chose un peu ennuyante.

De mon coté, il a fallu évaluer le prix de mon EURL, je pensais que cela serait près de 0 (je suis consultant) mais en fait, c’est près de 100k, donc 3% de ça à payer (en plus de +1000 euros pour le commissaire aux apports). De ton coté, il y a le 2e associé qui va compliquer la chose. L’ordre dans lequel tu fais les choses est important et il y a peut être des choses à faire pour faire baisser le « prix » de ta SARL (je regrette de ne pas l’avoir fait donc je le mentionne ici).

3 « J'aime »

Merci pour ton retour @Lau29

J’ai fait une première estimation rapide de ma société opérationnelle avec mon comptable, on est entre 50k et 100k. Je suis également consultant. Un peu dans ton cas donc…

Pour le second associé, l’idée est de faire une cessions de ses parts à la holding, qui lui devrait alors du compte courant d’associé. Aussi en rapport avec la valo de la société opérationnelle donc.

1 « J'aime »

Pour info: quand tu crée ta holding, il ne faut pas que 100% du capital de la holding soit composé d’apports en nature car si c’est le cas, beaucoup de banques (Qonto, Propulse, etc) ne voudront pas te suivre. D’après mes recherches, Shine est ok avec ce cas maintenant mais ne n’était pas le cas il y a quelques mois.

Pour palier à ce problème j’ai du faire modifier les statuts de ma holding (rajouter un euro symbolique d’apport en numéraire) pour pouvoir ouvrir mon compte chez Qonto (mon EURL étant chez Qonto, je trouvais ça plus pratique d’être dans la meme banque, bien que Shine me parait tres bien et pro).

Mon comptable n’était pas au courant et cela m’a créé beaucoup de problèmes / recherches / cheveux blancs.

Merci @Lau29 pour cette précision. Ça me sera bien utile👍

Pourquoi ne pas avoir un holding en EURL/SARL et transformer ta société fille en SAS/SASU dont ta holding sera présidente avec convention de management fees ?

Tu restes TNS (via ta holding)
Tu peux remonter tes flux de rémunération de la société opérationnelle vers la holding
Tu bénéficies du régime mère / fille pour ce qui st des dividendes de ta société opérationnelle

Certes, ça ne sera pas intéressant de te verser des dividendes via la holding, mais si c’est une société patrimoniale, c’est que tu veux réinvestir tes flux. Et puis, le jour venu (et si la flat tax existesencore), tu pourras transformer ta holding en SASU pour te sortir des dividendes massifs.

1 « J'aime »

Plus j’y pense, et plus ce schema me semble fonctionner en effet :+1:

A votre avis, est-il préférable de

  • créer la holding EURL, puis de transformer la SARL en SASU dans un second temps
  • ou bien de tout faire d’un coup ?

Hello !
Je suis dans le même cas que vous, je me pose aussi la question de créer une holding.
La raison principale est de pouvoir y investir, plutôt que de se payer pour investir en perso, mais aussi pour prendre acte et pouvoir y remonter un jour le montant d’une future vente de ma société - permet à priori d’éviter beaucoup d’impôt sur la vente.

Actuellement, ma société est en SARL. C’était une SAS les 2 premières années, que l’on a transformé principalement pour l’aspect charge salariale.
Je pense plutôt partir sur une holding en SAS.

Je me trompe peut être, mais le scénario « Société SAS / Holding SARL » semble générer plus d’impôts. Car pour se payer via la holding, il faut y remonter les dividendes, après impôts. Et si on ne se rémunère pas via la société en SAS, le résultat sera plus fort, donc plus imposé…non ?

Bonne question, on voit souvent l’example société d’exploitation SASU et holding EURL dans les examples, je ne sais pas pourquoi, peut être pour mentionner les management fees? Ou alors parce que les SASU sont plus courantes?

Je n’ai pas la réponse à ta question. Mais pour société d’exploitation EURL avec une holding SASU, le fonctionnement est le suivant:
Tu te paies le salaire que tu désires (sur lequel tu paies l’URSSAF) puis à la fin de l’exercise, tu paies l’IS sur les bénéfices du coté EURL puis tu peux « remonter » le reste dans ta holding qui elle doit payer l’IS sur 5% du total remonté. C’est à dire que si tu « remontes » 100k, tu dois payer 100k x 5% x 15% = 750euros.
Curieux de voir les chiffres pour une SASU en société d’exploitation.

EDIT: avec plus de chiffres :
Example de CA de 210k; 10k de charges, il reste 200k.
Rémunération à 4k / mois, soit 48k / an → cotisations 22.5k, total: ~70k (https://mon-entreprise.urssaf.fr/simulateurs/eurl)
130k de bénéfices, donc 28250 euros d’IS (21.73%) = 101750 euros.
Ce sur quoi la holding paie l’IS: 763 euros. La holding peut donc investir 101k.
(La holding doit payer les charges donc plutôt peut être environ 98k).
Ce n’est donc pas l’arme fatale. Il faut avoir beaucoup de loyers ou dividendes dans la holding (ou une SCI en plus) pour que le jeu en vaille la chandelle (ou alors vente en vue, transmission, etc).