Dividendes exceptionnels SCPI Corum Origin et XL

Bonjour,

J’ai acheté en fin d’année 2021 des SCPI Corum XL. J’ai reçu aujourd’hui un virement sur mon compte bancaire de la part de Corum pour « dividendes exceptionnels - Plus-value suite à la vente d’immeubles ».

Je découvre le monde des SCPI et je me questionne:

1/ Ce type de versement est-il « habituel » pour une SCPI ? ou spécifique à Corum ?

2/ Le montant de ce dividende reçu est-il imposable ou l’imposition est-elle prélevée à la source ?

3/ Ce dividende est comptabilisé dans Finary car le virement est reçu sur mon compte bancaire mais j’apprécierais de pouvoir l’intégrer comme une plus-value sur mes SCPI. Est-ce possible ?

Merci Ă  vous !

1 « J'aime »

Moi je ne sais pas mais le sujet m’intéresse :+1:

1 « J'aime »

J’ai des SCPI Corum depuis 2 ans environ. J’ai touché des dividendes exceptionnels 3 à 4 fois, mais sur des montants plutôt modestes ramené au prix de la part (mais c’est normal, il s’agit de +value sur des cessions d’immeubles représentant une faible part de l’actif). Là, c’était un montant plus élevé.
S’agissant de la fiscalité, j’ai fouillé dans mes SMS et j’en ai retrouvé où il était indiqué dividendes bruts. Sur celui-ci ce n’est pas précisé, le plus simple serait de passer un coup de fil. Moi, compte tenu du montant anecdotique, je ne vais pas creuser :wink:

J’ai d’autres SCPI mais n’ai jamais rien reçu ce qui est parfaitement normal aussi (SCPI de defisc ou SCPI jeunes, donc n’ayant pas encore eu le temps de concrétiser des +values). Je ne sais pas si des SCPI traditionnelles et anciennes procèdent de cette façon.

Généralement les SCPI gardent ces plus-value et les redistribuent plusieurs mois après à des moments plus opportuns. C’est à dire pour gonfler “artificiellement” leur taux de rendement.

Je me rappelle que dans un webinaire CORUM expliquait pourquoi ils ne procédait pas de la même façon. De ce que je me souviens, il distribue toujours la plus value dans le mois qui suit la vente par soucis de “justice” :

Ils partent du principe que les associés leur font confiance en leur confiant de l’argent qu’ils essaient de faire fructifier grâce à l’immobilier. Si tu achètes des parts en janvier 2021, ils utilisent ton argent et celui des autres associés à ce moment pour acheter un bien et le gérer. En juillet 2021 ils le revendent en faisant une plus value. S’ils bloquent cet argent et le redistribuent en janvier 2022 alors tu “perds” de l’argent car il y a plus d’associés en janvier 2022 qu’en juillet 2021. La plus value étant divisé par le nombre de parts, tu reçoit moins d’euros par Part en 2022 quand 2021.
Pour eux ce serait injuste car ceux qui auraient investit en décembre 2021 toucheraient la même somme d’argent que ceux qui ont investit en juin 2021, pour autant ces derniers ont permis l’achat revente de bien immobilier alors que les premiers non.

Autre argument qu’ils avançaient en faveur de cette méthode: ils n’ont pas besoin de gonfler leur stats ils ont déjà des bons taux de rendement.

Si je ne suis pas clair je peux me reexpliquer.

4 « J'aime »

Très clair.
Ces plus values distribuées (dans le cas de Corum) rentrent bien dans le taux de rendement que les SCPI publient ?

1 « J'aime »

2/ c’est brut

1 « J'aime »

Il rentre dans le taux de rendement uniquement lorsqu’il est distribué. Si la SCPI pratique ce que l’on appelle le « report à nouveau », elle peut garder cet argent de côté (et donc il ne rentre pas dans le taux de rendement) et le redistribué lorsque son résultat n’est pas très bon.

Par exemple, pour X raison, elle fait 2% de rendement grâce à son résultat sur l’année 2021. Cependant, son objectif annoncé est de 4% de rendement, elle décide alors de redistribuer les plus-values de vente d’immeuble de 2015 qu’elle avait gardé de côté et remonte son taux de rendement a 4.5%. Elle atteint ainsi artificiellement son objectif.

J’ai retrouvé le lien de la vidéo où CORUM explique leur raisonnement et il y a une partie fiscalité qui est non négligeable et que j’avais oublié dans mon précédant message (regarder à 47min 54) :

En gros, lorsqu’une SCPI ne distribue pas le report à nouveau, l’associé paie quand même un impôt dessus.

3 « J'aime »