Idées de livres quali autour de la finance

Je suis en train de lire ‹ Misbehaving › de Richard H. Taler, je peux que le recommander, c’est sur la finance comportementale, ça permet d’avoir le bon état d’esprit et de renforcer son éducation face à nos biais lors de nos investissements :wink:

sur le meme sujet Jason Zweig Your Money and Your Brain: How the New Science of Neuroeconomics Can Help Make You Rich
et puis la référence en matière de biais comportementaux « Thinking, Fast and Slow » de Daniel Kahneman (traduction française système1, système 2)

2 « J'aime »

L’Avare de Molière :money_mouth_face:

Le père Noël me ramène épargnant 3.0 d Édouard petit. Et sûrement son 2e livre pour mon anniversaire en janvier. Des livres que je pourrais faire lire à mes filles le moment venu

2 « J'aime »

Le dernier livre de Tony Robins est bien aussi

Deux ouvrages qui s’ancrent dans un prisme plus large qui m’ont particulièrement marqué :

  • Système 1 Système 2 les deux vitesses de la pensée de Daniel Kahneman prix Nobel d’économie et père des biais cognitifs
  • Dieu ne joue pas aux dés avec la Bourse de Jan Longeval
1 « J'aime »

6 « J'aime »

The intelligent Investor - The definitive Book on Value Investing par Benjamin Graham avec des commentaires de Jason Zweig. Benjamin Graham a été le mentor de Warren Buffet. Daté, à lire par curiosité… pur Value Investing…

1 « J'aime »

Je viens de finir Family Inc et c’est un excellent livre ! Merci pour la reco :slight_smile:

Il résume et vulgarise bien la gestion de pat’. J’aime beaucoup son approche « fixe » pour la partie safe du pf : 3-6 mois de dépense en cash, 1-3 ans pour des projets courts/moyens termes en oblig/fonds € et tout le reste en ETF world, avec éventuellement 15% en fun (stock picking, private equity,…). Il challenge le modèle 60/40 et ses ratios en %. Très intéressant, surtout qu’il admet que ce genre de pf (le sien, pas le 60/40) requiert des nerfs solides.

J’aime bien aussi la vision 360, des études jusqu’à la retraite. La gestion du budget avec des exemples de fichier excels et de graphe est bien aussi. Clairement dans mon top 3 des livres à recommander pour un apprentis CGP.

Je reste un peu sur ma faim concernant le levier avec le crédit, mais dans un autre topic vous dites que ce n’est pas « game changer »… Vous pouvez expliquer pourquoi ? Avez vous d’autres lectures sur ce sujet ? (lifecycle investing ?)

Bonjour et merci pour ce retour !

Content que ce livre ait été utile, je le trouve moi aussi excellent.

Pour répondre à la question

Je voulais dire que l’assurance vie luxembourgeoise ne m’a jamais permis d’obtenir de meilleurs taux que mes AV ou banques françaises (c’est juste mon expérience personnelle, d’autres auraient peut être su négocier de meilleures conditions).
Au-delà de cela, il y a, il me semble (ce que confirme Google Trends) un effet de mode sur l’AV au Luxembourg et sur le crédit lombard. A vrai dire, la promotion du crédit lombard pour la clientèle fortunée est un moyen bien connu des banques privées pour attirer ou retenir des actifs financiers et prendre des marges 2 fois au lieu d’une (1 fois sur les placements, 1 fois sur le crédit). D’autant que les clients sont séduits par les calculs de rentabilité, qui montrent un gain potentiel, sans comprendre que leur risque a généralement augmenté au passage (l’augmentation du risque permettant justement d’augmenter la rentabilité - parfois seulement apparente - de l’opération, qui permet de faire passer les frais et marges…).

Pour ce qui est de la question
Avez vous d’autres lectures sur ce sujet ? (lifecycle investing ?)
Je ne connais pas vraiment de bons ouvrages dédiés à ce sujet, mais il y en a surement.
Lifecycle investing est intéressant même si difficile à mettre en œuvre, il amène à se poser des questions, et réfléchir autrement. Donc oui.
Sinon, je recommande cet article sur le sujet : https://www.aqr.com/-/media/AQR/Documents/Insights/Alternative-Thinking/Alternative-Thinking-Why-Do-Most-Investors-Choose-Concentration-Over-Leverage.pdf
Nettement plus aride, pour comprendre les différents types de levier et leurs impacts, lire « efficiently inefficient » de Lasse Pedersen. Warning : c’est un ouvrage « technique » plutôt pour les financiers (ouvrage destiné à des étudiants en MBA)
Sinon, je crois que @vincent.p recommande aussi le site ERN (Start here - Early Retirement Now), je ne me suis pas plongé dedans, mais cela a l’air très riche sur le sujet et plein d’autres…

Tant que j’y suis, j’en profite pour partager quelques réflexions plus « techniques » (malheureusement…) - vous pouvez zapper :slight_smile: - et qui alimentent la question sur « game changer » :
1. Attention, les raisonnements que l’on trouve dans les ouvrages sont souvent théoriques (ils font l’hypothèse que l’investisseur peut se financer au taux sans risque (j’aimerais bien !) et qu’il n’y a pas de fiscalité (j’aimerais encore plus !)… avec ce genre d’hypothèse, on arrive à des choses du type (exemple illustratif): « le portefeuille qui maximise le sharpe ratio est 40% actions, 60% obligations, et avec votre appétit pour le risque (gamma = X), vous devriez avoir un levier de y (150% par exemple), amenant à une exposition actions équivalente à 60%. Donc vous avez intérêt à emprunter un montant de 50 % de votre patrimoine et le réinvestir ».
Mais, malheureusement, ces conditions théoriques, ce n’est pas pas ce que l’on trouve dans le monde réel (souvent les taux d’emprunt sont 1% au dessus du taux sans risque, et il y a des effets fiscaux à prendre en compte); et, du coup, dans le monde réel, le levier est moins attractif, voire peut ne pas l’être du tout. Exemple, avec un taux d’emprunt égal au taux de mon fonds euro + 1% ou 1,5%, et une fiscalité marginale à 17,2% (CSG) ou 20% (pour prendre un chiffre « rond » et intégrer un peu d’impot sur les plus-values), je vais peut être trouver que j’ai intérêt à avoir un levier faible ou pas de levier du tout, et viser directement un portefeuille à 60 % d’actions pour espérer un rendement correct.
Ceci est la vision levier, mais d’un point de vue liquidité, je peux vouloir emprunter, quitte à avoir un petit « cout de portage / carry » pour financer mes besoins de liquidité, ou me créer de la « poudre sèche » pour investir le jour venu, ou éviter de vendre des titres en forte plus value et payer une fiscalité élevée. Si j’ai une société / holding, et si je peux trouver des montages qui permettent la déductibilité des intérêts, alors l’emprunt peut à nouveau être attractif. Bref, dans la vraie vie, c’est subtil et au cas par cas.
2. Il faut bien distinguer dans ses raisonnements levier et accès à de la liquidité additionnelle :
1. levier : plusieurs moyens d’en obtenir : futures, options, SRD, ETF à levier, crédit bancaire classique, crédit lombard, avances assureur, etc. Bref, il n’y a pas que le crédit lombard, et encore moins que l’assurance vie luxembourgeoise
2. liquidité : j’ai réellement besoin de « sortir du cash » (pour faire un achat, réaliser un versement suite à un appel de fonds par un PE, etc) : crédit ou avances remboursables. En pratique, bien comparer les différentes options en connaissant les formules pratiquées par chaque assureur pour leurs avances.

Bref, le levier et le crédit pour obtenir de la liquidité sont des outils très intéressants à condition de vraiment bien comprendre les risques et de modéliser.

En pratique, j’utilise 2 feuilles de calcul distinctes qui me permettent de bien modéliser pour aller au-delà de l’effet de mode :slight_smile:
1. une de vision globale / allocation stratégique pour estimer la part d’actif risqué dans mon portefeuille, et le levier optimal (en utilisant le taux de financement réel, et un taux de fiscalité marginal). Point d’attention, ce que je cherche à maximiser dans cette feuille, ce n’est pas ma rentabilité, mais mon utilité (en utilisant une fonction CRRA) ou le « taux de rendement ajusté du risque équivalent » (« risk adjusted return »).
2. une pour usage ponctuel, d’analyse comparée de scenarios face à une décision à prendre : si j’ai besoin de X de cash, je compare plusieurs options : faire un rachat partiel de fonds euro (mais je perds le rendement futur net de CSG, voire de fiscalité de ce fonds) ; emprunter auprès d’une banque à taux x% ; obtenir une avance remboursable auprès de mes différents assureurs (ils ont chacun leur formule de calcul du taux, et il y a des écarts significatifs qui variant au cours du temps) ; sortir du cash du compte courant d’associé de ma holding ; etc. Et je compare les chroniques de cash flow, la rentabilité, le risque embarqué des différentes options…

Désolé, c’était un peu long … :scream:

6 « J'aime »

Merci beaucoup pour ces informations très complètes.
Et quel assureur / AV Lux avez vous retenu pour satisfaire à vos critères ?

En fait, j’avais ouvert un contrat en 2008, chez Fortis Vie Lux, société qui a ensuite été intégrée à Cardif Lux Vie (mon contrat est toujours chez Cardif Lux Vie aujourd’hui, et j’en suis très satisfait - mais je ne sais pas dire s’il y a mieux ailleurs aujourd’hui…).
Je ne l’avais pas du tout ouvert pour des raisons de crédit Lombard mais pour 1) pouvoir investir dans des fonds alternatifs (hedge funds, private equity) en capitalisant, 2) en vue d’une expatriation qui n’a finalement pas eu lieu, 3) en mineure, pour les protections additionnelles offertes aux assurés par ces contrats.
C’est ce contrat que j’avais en tête en citant les avantages et inconvénients dans ma réponse AV au Luxembourg : Vos avis? - #12 par TonyB

Merci beaucoup pour vos éclaircissements.
Je dévie du sujet initial, que nous pouvons peut être poursuivre dans cet autre fil, où justement j’avais une interrogation en particulier sur le PE en AV / Capi Lux :

Merci

Bonjour,

Est-ce que le livre « Investissez votre épargne » vaut le coup et ne fait pas trop doublon quand on a écumé le site ADI? Je pense le prendre quoiqu’il arrive, pour au pire le passer à des proches, mais si certains d’entre vous qui l’ont lu peuvent m’éclairer :wink:

Je l’ai acheté, je ne suis pas déçu.

Je n’ai pas vraiment explorer le forum adi mais quoi qu’il arrive je préfère avoir un livre .

C’est trier par chapitre, avec des liens, tu peut aussi remplir ta situation, remplir tes objectif…

J’ai retrouvé pas mal d’informations du forum finary dans le livre mais le fait de pouvoir ouvrir le livre et atterir dans le chapitre voulu sans avoir a chercher des heures j’adore.

C’est un peu tout AVI déroulé en une méthode, je trouve le déroulé très pédagogique avec quelques exercices pour réfléchir à sa situation. J’ai notamment apprécié leur manière de créer son allocation patrimoniale qui s’éloigne du simple et parfois caricatural « 100-âge ». Je l’ai lu sur un week-end pluvieux, il est top pour les débutants ! Je l’ai offert à mon père pour son anniversaire et il le lit assidûment :ok_hand:
Ils n’ont pas non plus réinventé la roue dans leur livre. Il ne faut pas s’attendre à une analyse poussée sur blockchain Ethereum, du crédit lombard, des ETF smart beta ou de la manière de gérer un portefeuille obligataire. Cependant, je suis pleinement satisfait du livre ! Si auparavant on recommandait aux nouveaux dans l’investissement personnel Épargnant 3.0, I will teach you to be rich ou Père Riche Père Pauvre (que je n’ai pas vraiment apprécié parce qu’on n’y apprend pas grand chose, je trouve), etc., aujourd’hui je recommanderai Investissez votre épargne.

J ai bien aimé "la psychologie de l argent "de Morgan Hausel .
Des concepts essentiels bien expliqués et Illustrés par des histoires vraies

3 « J'aime »

Merci à tous pour vos retours.

@Kevin44 En effet ce serait assez pratique d’avoir les infos littéralement sous la main plutôt que de faire des recherches chronophages sur internet

@Raphael64 Je pense que tu as résumé l’image que j’en ai => reprise des éléments du site sur un seul support, avec une approche peut-être un peu différente du fait du format livre. Acquérir et éveiller à la culture de base. C’est sûr que je m’attends pas à trouver du lombard, de l’analyse technique graphique ou analyse fondamentale de boites :sweat_smile: . Mais le but c’est aussi de pouvoir le prendre pour mes proches pour pouvoir commencer à mieux gérer nos patrimoines, de la grand-mère au neveu en primaire. Qu’on ai un minimum de billes pour développer notre culture financière et sortir des livrets bancaires et AV sur fonds euro qui battent même pas l’inflation…

@Lionel5 J’ai vu passer cette suggestion déjà, je vais y faire un tour :wink:

1 « J'aime »