Répartition fonds euros / obligations / actions

Dans le monde traditionnel de l’investissement, on recommande généralement d’avoir un portefeuille financier réparti de la façon suivante :

  • 60 % en actions
  • 40 % en obligations.

Certaines stratégies affinent cette répartition classique mais globalement l’idée reste la même : une juste pondération des actifs entre performance et volatilité. Sauf qu’en France j’ai l’impression que chacun a sa propre conception de ce qui se cache derrière le mot « obligations », notamment à cause de l’existence de notre « fonds euros ».

  • Epargnant 3.0 recommande de démarrer simplement : 60 % sur PEA (ETF Monde 100% actions), 40 % sur une assurance vie en fonds euros. Donc obligations ~ fonds euros.
  • Finary considère aussi implicitement que les obligations peuvent s’apparenter au fonds euros, les obligations ne sont pas mentionnées ni dans le produit dans les articles conseils : Où placer son argent en 2021 ? | Finary
  • Avenue des investisseurs fait la même chose dans sa pyramide : Comment Diversifier son épargne ? 5 Conseils Incontournables

Pour autant des gestionnaires type Yomoni font bien la différence entre ces trois classes d’actifs lorsqu’ils présentent leur portefeuille : fonds euros / obligations / actions. Exemple : Profil d'investissement | Yomoni

Ma question est donc : quelle répartition ciblez-vous entre fonds euros / obligations (hors fonds euros) / actions ? Quelle place donner au fonds euros vs. les obligations qui ne sont pas dans les fonds euros ?

1 « J'aime »

le but des obligations dans le portefeuille est de réduire de la volatilité, pas d’être un facteur de performance. c’est pour ça que le fond euro joue très bien ce rôle en France.

n’ayant pas peur de la volatilité et étant investit depuis 10 ans, je suis 100% actions sur mon portefeuille financier

2 « J'aime »

L’allocation 60/40 date aussi d’une époque où les taux directeurs étaient plus élevés. Pas sur que 40% d’obligations en moyenne de nos jours soit recommandé.

Cette allocation par ailleurs est dynamique et dépend de l’âge de l’investisseur. Le fameux 100-age représentant la partie recommandé en actions. A long terme, en phase de construction d’un patrimoine, les statistiques du passé montre qu’une stratégie full actions sera bien plus performante. En phase d’approche de la retraite, donc en phase de consommation, l’investisseur ne pourra pas se permettre à cause du facteur temps manquant de subir un krack et une stratégie moins agressive type obligations pourra être recommandée.

Après il y a des dizaines de modèles différents, mais je tenais à signaler que le 60/40 n’est clairement plus le modèle de base à adopter en 2021.L’important c’est d’avoir une répartition du risque qui correspond à ce que l’investisseur peut gérer, et surtout d’avoir un portefeuille bien diversifié si l’on veut réduire la volatilité tout en étant investi en actions, c’est l’un des rares repas gratuits qu’offre la bourse.

4 « J'aime »

Je suis totalement aligné sur le fait de ne pas prendre le 60/40 comme allocation par défaut, les taux des placements « sans risques » on drastiquement chuté depuis l’époque ou elle était viable dans une phase d’accumulation. C’est peur être en grande partie du à mon profil mais personnellement je suis exposé à 100% en actions (ETF) sur mon Assurance Vie

Idem que mes 3 collègues ci-avant, c’est un peu révolu le 60/40 sauf si tu es proche de la retraite.

Je suis à 100% actions sur Assurance Vie et PER (ETF + fonds que je suis en train de basculer car trop de frais, merci Finary !).

L’autre cas ou tu pourrais vouloir « beaucoup » d’obligations / fonds euros / fonds peu risqués c’est si tu vises un retrait à court terme (1-3 ans) car là tu t’exposerais à des variations potentielles importantes de ton capital.

1 « J'aime »

Dans ma stratégie je ne compte pas réduire mon exposition, je ne souhaite pas dépenser mon épargne mais me verser une rente inférieur aux bénéfices moyens générés (Rente de 3% ou 4%), pour l’instant je compte sécuriser mon patrimoine en jouant sur la diversification (Majoritairement ETFs, Crypto et Immo)

J’ai à peu prêt la même stratégie, peu d’actions à dividences donc plutôt je me base sur une rente fictive perpétuelle de l’ensemble de mon portefeuille de 3.5% annuelle. Après la stratégie pourra évoluer, difficile de prévoir quelle sera la prime du risque du marché dans 30 ans :slight_smile:

d’accord pour le 60/40 qui n’est plus pertinent de nos jours à cause des fonds€ qui tendent vers zéro

le 100 moins âge en actions est une bonne base de départ je trouve

le 100 % actions est bien sûr le meilleur choix mais franchement ballsy imo… Faut vraiment être certain de son employabilité (fonctionnaire ?) pour y aller

en début de carrière (et accessoirement si je m’étais intéressé plus tôt à mes finances aussi :blush:) j’aurais pu partir sur ça, aujourd’hui marié et jeune papa ça me paraît un peu chaud

sinon Warren Buffett recommande pour sa part de faire 90/10

pourquoi pas un truc hybride comme 110 moins âge en actions, un peu plus offensif que le 100 moins âge ?

35 ans et jeune papa également de 2 enfants. Quand j’ai commencé à m’intéresser de plus près à mes finances (28 ans), je suis parti sur une stratégie DCA avec une répartition PEA et AV 60/40. Puis au fur et à mesure que tu affines tes connaissances, que tu apprends de tes réactions après 1 krach boursier, que tu t’aperçois que ton reste à vivre te permet largement de ne pas toucher à ton épargne même en cas de coup dur, j’ai augmenté de plus en plus ma part d’UC pour être actuellement investi à 75% action et 25% de sécurisé (et encore je viens de basculer une partie du fonds euros vers SCI immo).

2 « J'aime »

Je parle personnellement d’une stratégie 100% ETF en bourse mais mes investissements sont diversifiés (ETF, Crypto et l’an prochain Immo), j’ai également mis en place un matelas de sécurité de plusieurs mois de dépenses et je suis confiant sur mon employabilité ou ma capacité à générer des revenues en autodidacte au besoin (Puis je suis jeune et sans enfant, ca aide)

Mon but est de ne pas jamais avoir besoin de toucher à mes investissements pour des dépenses, le jour ou je sors des liquidités ca sera surement pour un arbitrage dans ma stratégie d’investissement

2 « J'aime »

en fait ça dépend de ton patrimoine.
si t’as 10K€ tu peux faire 60/40. ça te fait 4000€ de coussin.

quand tu es as qq millions d’euros et que tu as 1 an de dépenses de côté, faire du 60/40 c’est se surprotéger

2 « J'aime »

Ces réponses ne sont pas satisfaisantes je trouve. On parle bien de patrimoine global - c’est-à-dire toute votre richesse - et pas d’un portefeuille investi.

Quand je lis : « j’ai 100% sur les actions », je trouve que c’est un mauvais conseil. Pas forcément sur le fond, mais car c’est pas la réalité. Personne n’est investi à 100% sur les actions.

2 « J'aime »

La question initiale est bien sur le portefeuille financier. Nos réponses 100% actions concernent bien cela. En tout cas pour moi.

Bien sûr qu’au patrimoine global personne n’est 100% actions…Ne serait-ce que parce qu’on a quasi-tous de l’immobilier, 1 RP ou 1 appart à louer.

Après je suis aussi d’accord avec Crabounet, ton appétit au risque va varier selon ta structure familiale (combien de personnes dépendent de toi ?), ton âge, ton employabilité…

Mais je réitère : Je pense (et je suis pas le seul) que dans tous les cas (hors besoin rapide de liquidités mais là on peut avoir un dépôt dédié 100% fonds euros sur une AV à retrait rapide ou autre, cf topic dédié) la meilleure stratégie reste un 100% ETF. Car frais imbattables. Car performances imbattables (hors cahots du marché).
Lisez la 1ère partie de « Créer et piloter un Portefeuille d’ETF » (ebook suffisant) si ce n’est pas fait c’est très instructif.

Si besoin impérieux de sécurisation (car il faut aussi pouvoir bien dormir ! et c’est un argument valide à lui seul) je pencherais plutôt vers de la pierre papier ou pierre tout court, plutôt que de basculer une partie de mes actions en FE/obligations. Avis perso.
Cf Thomas :slight_smile:

2 « J'aime »