SASU -> EURL: Récupération dividendes ou conservation trésorerie?

Bonjour,

Tout d’abord, mes excuses si le thème a déjà été abordé dans un autre post, j’ai cherché mais n’ai pas trouvé de réponses à la problématique que j’ai aujourd’hui.

Concrètement:

J’ai créé une SASU où j’ai dégagé un excédent de trésorerie sur les 2 dernières années, et sur laquelle je n’ai pas eu besoin de me rémunérer.

Je compte transformer ma SASU en EURL pour pouvoir optimiser la rémunération que je vais commencer à me verser cette année.

Ma question est donc: Vaut-il mieux tout sortir en dividendes pour les récupérer à titre personnel (en passant par la case flat tax à 30% sachant que j’ai déja payé l’IS), ou est-ce plus intéressant de conserver de la trésorerie qui sera transmise sur l’EURL, afin de pouvoir investir à partir de la société ?

Je n’ai pas besoin de récupérer l’intégralité en dividendes pour ma vie quotidienne, mais j’ai l’impression de « perdre » en faisant ce calcul simple suivant (qui est peut être erroné / réducteur):

Sur 100k€ de bénéfices, si je les récupère à titre personnel, je paierai 30% de flat tax. J’obtiendrai donc 70k€.

Si je transfère mes 100k€ de bénéfices sur l’EURL, et que je fais un gain de 40% via l’entreprise, j’arriverai à 140k€. Si je souhaite ensuite les récupérer à titre personnel, en comptant l’URSSAF + IR (soit environ 50%), j’aurai du coup récupérer 70k€ à titre personnel.

Dans ce cadre, j’ai du mal à comprendre l’intérêt d’investir via mon entreprise et pourquoi ne pas tout récupérer à titre personnel, mais je dois sans doute rater des éléments.

Je vous remercie par avance pour l’aide que vous pourrez m’apporter.

1 « J'aime »

Salut !

  • Quelle projection de CA tu penses pouvoir faire sur ton EURL sur les 12 et 24 mois à venir ? Quelle rémunération mensuelle envisages-tu de te verser ?
    Pourras-tu te verser le salaire + cotisations souhaités SANS toucher aux réserves, les 100K ?

  • Quel est ton âge et est ta conviction sur la retraite ?

Y a surement d’autres questions mais ça permettrait déjà d’avoir une idée. Car récupérer en perso 70K, c’est très bien, rien ne dit que dans X temps la flat taux existera tjs. Mais aucun point de retraite dessus.
Donc si tu as cotisé en parallèle (salarié en parallèle ?), verse toi en perso. Si par contre tu penses que tu dois utiliser ces réserves pour te verser un salaire à minima de 40k net annuel + cotisations sur les 3-4-5 ans à venir, ça change la donne.

Hello,

Merci pour ton retour.

Je pense faire environ 200k€ / an en CA sur l’EURL, client stable, à priori pas de raisons que cela descende (mais on ne sait jamais)

Concernant la rém mensuelle, cela dépend des avantages à investir via l’EURL… j’hésite entre soit tout me verser (environ 120k€ net / an en enlevant les charges de mon CA), sachant que cela me fait rester dans la tranche de 30% TMI, ou bien baisser pour optimiser ma trésorerie. Mais ne sachant pas où l’investir, je ne sais pas.

Oui, je pourrai me verser le salaire sans toucher aux réserves que je ferai basculer de ma SASU vers EURL. Je n’ai d’ailleurs pas besoin de me verser autant de salaire…

J’ai 39 ans, et ma conviction sur la retraite… disons que j’ai le sentiment que ça ne part pas dans le bon sens, et pas sûr d’en avoir une un jour :slight_smile:

Oui, j’ai cotisé mes trimestres en retraite en parallèle (ARE)

Mais en réalité, je ne comprends pas l’intérêt de laisser l’argent sur la société, car même sans parler du passage de la SASU vers EURL, si je me projète juste sur une année d’EURL:

  • 200k€ de CA (environ 185k€ après charges)
  • Si je me verse un salaire de 40k net annuels (ce qui suffirait dans l’absolu), cela équivaut à laisser environ 125k€ sur l’EURL (soit 98k€ après IS).
  • Si je les retire sur une année N+1 ou N+2, je devrai forcément me le verser en rémunération exceptionnelle de ce que je comprends, donc je ne toucherai qu’approximativement 49 à 50k€ nets d’impots sur cette tréso excédentaire. Ce qui me fait dire qu’en gros je paierai l’IS + à nouveau 50% pour les cotisations URSSAF + IR personnel… Donc autant maximiser mes revenus, en minimisant au maximum l’IS non ?
2 « J'aime »

Je pense que tu ne devrais pas payer IS 2eme fois mais en revanche oui IS deja paye sera « perdu ».

Je suis dans un cas similaire au tien. Cette année, j’ai gardé la trésorerie dans ma EURL et je ne sais pas si investir depuis l’EURL (juste Yomoni pour commencer) est finalement si avantageux que ça. L’avantage à long terme que je vois pour le moment, c’est que cela permet de ne pas trop charger la TMI 30 sur IR en gardant l’argent dans la société et de pouvoir le prélever au besoin en gardant la TMI 11 dans future… mais peut-être que je me trompe. Le deuxième avantage serait dans le même sens, car garder treso diminue la remuneration donc ca permet d’économiser sur les charges URSSAF et CIPAV, donc de pouvoir investir davantage. Mais le jour où l’on se paie, on paiera également ces charges, sauf si on évolue de l’EURL vers la SASU et que l’on opte pour une sortie en dividendes. Mais je suis loin d’être expert

Hello,
Je suis dans la même situation que vous. Ma transformation en EURL va intervenir sur ce premier semestre.

Le point qu’il faut avoir en tête est que tôt ou tard l’impôt sera payé donc quoi qu’il arrive, il n’y a selon moi pas de bonne ou mauvaise solution dans le contexte d’un freelance (Pour une autre nature de société, la réflexion peut être différente).

Selon moi les questions clés à se poser :

  1. Est-ce que vous envisagez d’être freelance à plus de 5 ans ?
  2. Est-ce que vous avez de gros projets (immobilier ou autre) qui demanderait un bon apport de cash à court terme (< 3 ans) ?

Dans les deux cas, si la réponse est oui, il y’a plus intérêt à laisser dans la boîte et :

  • Soit investir sur des produits comme des CTO, SCPI etc. (Scenario 1) pour éviter aujourd’hui le deuxième frottement fiscal après l’IS et profiter des intérêts composés
  • Soit, pour le scénario 2, dans l’attente du projet, se réfugier vers des placements sécurisés (type compte à terme) et potentiellement réfléchir à utiliser sa boîte comme un levier du projet d’investissement à venir (par exemple, montage avec une SCI en immobilier pour utiliser plus de cash de sa boîte en apport).

Dans les autres cas, je pense que prendre des dividendes en SASU pour investir en perso est plus pertinent (produits avec une fiscalité souvent plus avantageuse, pas de « complexité » avec le comptable).

En revanche, je n’ai pas bien compris pourquoi « garder treso diminue la remuneration donc ca permet d’économiser sur les charges URSSAF et CIPAV, donc de pouvoir investir davantage. » ?

Si vous facturez toute l’année N, vous n’avez pas besoin de la trésorerie N-1 pour vous payer et elle n’a a priori que peu d’impact sur votre rémunération normalement.

1 « J'aime »

Pardon, j’ai du mal m’exprimer. En gros, sur une EURL en général, on se verse un maximum en rémunération (pour éviter l’IS) même si on n’en a pas besoin. Car en tant que freelance, si je n’ai pas d’investissements, garder la trésorerie pour payer l’IS ne sert pas à grand-chose. Donc, au lieu de me faire une prime de gérance, j’ai gardé cela en trésorerie, ce qui fait baisser la rémunération personnelle car j’ai conservé l’argent dans la trésorerie de la société.

Hello & merci pour vos retours.

Piotr1: Effectivement, si un jour je suis sur le TMI à 11%, cela présente probablement un intérêt et finalement de se payer de façon « lissée ». Cela dit, je ne suis pas sûr que cela arrive un jour - ma femme a des revenus autour de 60K€ et nous sommes donc rapidement dans la tranche à 30% dès que je me verse un salaire…

En phase sur la stratégie relative à l’EURL, on m’a aussi recommandé de prendre le maximum en salaire pour éviter l’IS, sinon on se retrouve à priori dans le même cas de figure que ma problématique de base, à savoir payer une année N l’IS, puis en N+1 ou N+2 lorsque l’on veut retirer la tréso de payer les 50% approximatifs d’URSSAF + IR.

Ce qui conforte mon incompréhension sur l’optimisation d’investissement à partir de l’EURL.

FKS, pour répondre à vos questions:

  1. Difficile à dire, même si j’aurai tendance à dire oui
  2. Nous avons déja notre résidence principale, et justement, ce surplus de trésorerie, nous souhaitons l’investir (que ce soit via l’EURL, ou en nom propre après retrait dividendes) - étant donné le montant & le CA que je continue à réaliser, l’investissement immo est effectivement une option qui nous intéresse (idéalement en diversifiant avec d’autres produits).

En fait, le seul intérêt que j’arrive à matérialiser concernerait un scénario où en gardant cet argent sur l’EURL, je crée une holding & une SCI pour investir via la SCI effectivement dans de l’immobilier.
Mais dans ce cas de figure, si je comprends bien, je ne récupérerai jamais l’argent en nom propre - l’achat immobilier, les revenus locatifs etc seront au nom de la SCI et non à « nous ».

Vive Finary où on peut discuter de ces problèmes avec des gens dans la même situation.

J’ai commencé avec une EURL, CA oscillant de 200 à 250+k. Ma femme gagne bien sa vie donc TMI 41%. Je n’ai jamais payé l’IS car je me versais tout. Je me demandais si je n’aurai pas du créer une SASU au lieu d’une EURL d’ailleurs. Au final j’ai décidé de créer une SASU holding pour investir via la holding et de continuer à me verser mes salaires (mais beaucoup moins) via mon EURL. Je me demande encore si j’aurai peut être du transformer mon EURL en SASU, me verser ce dont j’ai besoin en salaire et investir via cette SASU (en faisant bien attention à ce que les statuts le permettent) mais j’ai fait le pari qu’avoir 2 tranches d’IS à taux réduit contrebalancerait les 2x compta/banque pro/CFE etc.
Donc à terme, je ferme mon EURL et je commence à me verser des dividendes par ma SASU.

1 « J'aime »

Lau29,
Effectivement, pas simple d’aborder ce type de sujets avec beaucoup de monde sans passer par un professionnel … je compte d’ailleurs voir ça aussi en parallèle, j’ai un rdv programmé en fin de mois.

Je comprends votre montage, et d’ailleurs en vous versant moins de salaire, cela permet d’optimiser les investissements via la holding. Quel type d’investissements peut-on faire via la SASU en Holding - Plutôt placement financiers qu’immobilier ?

Autre question, lorsque l’on fait passer de l’argent entre l’EURL & la SASU en Holding, est-ce que l’on paie tout de même de l’IS sur ce montant au niveau de l’EURL ? et au niveau de la SASU ? Je comprends qu’il y a 2 tranches d’IS de votre message, cela reste rentable ? (Désolé si j’ai mal compris)

Et si je comprends bien, afin de ressortir l’argent pour le récupérer en nom propre, c’est plus optimal pour vous de passer par la SASU vu que votre TMI est à 41%

@Piotr1 : Je comprends l’idée mais je ne dirai pas que cela vient réduire la rémunération personnelle. Question de sémantique :wink:

@Guillaume215 : J’ai eu la même conclusion que vous à la fin. Une fois ces généralités dites, l’optimisation est très dépendante de chaque situation (patrimoine actuel, fiscalité, objectif: transmission, retraite, augmentation de patrimoine…).

Actuellement, je suis plus à l’aise à sortir des dividendes et investir en perso.

Mais rien ne dit que dans quelques années, je ne serai pas mieux en revenant en SASU pour :

  • Me payer a minima pour valider les trimestres de retraites
  • Maximiser les dividendes OU investir via la SASU.

D’ailleurs @Lau29, je pense effectivement que vous pourriez directement passer par de la SASU.

Tout cela étant dit, c’est des sujets qu’il vaut mieux discuter avec un CGP indépendant pour confirmer le scénario qui colle le mieux à son profil et ses objectifs.

Curieux d’avoir un retour de ce rdv.

Dans ma situation, pour investir en perso, je devais payer URSSAF puis IR (donc 41% sur une partie), je me suis dit qu’uniquement faire du PER n’était pas pertinent.

Donc en effet, je préfère me verser ce dont j’ai besoin en rémunération puis faire travailler le reste sur le compte de mon EURL (CAT pour le moment) et à la fin de l’exercise je dois en effet payer de l’IS sur ce qu’il reste puis faire « remonter » le net dans la holding (et la holding doit également payer de l’IS sur 5% de ce qui est remonté, donc 0.75% ; soit 750 euros pour faire remonter 100k).
Donc oui, on doit payer 2 fois l’IS (bien que la 2e fois est à un taux très bas).

L’EURL et la SASU ont tous les 2 une tranche d’IS à taux réduit, ce qui contrebalance les frais de compta, etc. Apres j’aurai peut être pu passer en SASU puis par la suite créer une holding mais j’ai préféré la solution de facilité.

Dans la holding, je vais investir dans la bourse (stock picking), SCPI et peut être du crowdfunding (Enerfip à priori, rien d’autre ne m’intéresse). A terme je vais peut être aussi créer une SCI pour investir dans de l’immo en direct, mais après quelques années au plus tôt.

L’idée est uniquement d’investir dans la holding (ne rien sortir) et de juste réinvestir les loyers, intérêt etc. Je ne commencerai à me verser des dividendes (en provenance de la SASU/holding) que lorsque je serai en phase de conso.

Hello à tous,

Je suis dans la même situation que vous et j’ai un peu étudier la situation.
Au-delà de l’aspect financier, je pense qu’il faut mettre dans la balance la facilité de gestion.
J’ai fait une simu entre tout sortir après flat tax (140K€ avant PFU) et continuer à investir via CTO perso vs investir directement via ma SASU.
Chaque année je continue à investir 40K€ (donc 28K€ en perso).
Je pars du principe que l’on investi en ETF avec imposition des plus-value latente en PRO.

Après 10 ans, on a:
738K€ en SASU
590K€ en CTO perso

Si on sort l’argent après 10 ans:
516K€ en SASU
517K€ en CTO perso

Bref, il n’y a pas une différence énorme…
L’intérêt est de pouvoir adresser des supports qui sont moins avantageux en perso comme l’usufruit de SCPI européenne, assurance vie luxembourgeoise avec prêt lombard (c’est mon objectif ;)) et éventuellement sortir de l’argent au fil de l’eau pour continuer à cotiser à la retraite et partir un peu plus tôt que prévu.

Je te renvoi vers le post investir via sa SASU où il y a quelques pistes pour ceux qui veulent se faire des noeuds au cerveau !

1 « J'aime »

Le meilleur montage et simple pour ma part :

Créer une holding EURL qui détient la Sasu d’exploitation.

  • rémunération via la holding (via mandat social, régime TNS)
  • Remonté de dividendes vers la holding (seulement une quote part de 5% sera taxé avec le régime mère fille)
  • réinvestissement (placement, immo, bourse, etc. ) grâce au cash de la holding

C’est ce que j’ai fait et c’est efficace :+1:

2 « J'aime »

Ça c’est bien quand on ne souhaite récupérer que de la rémunération via l’EURL, et que l’on accepte de ne plus toucher de dividendes / de les réinvestir systématiquement.
Mais qui dit rémunération dit impôts potentiellement élevés et charges sociales inutiles au delà d’un certain seuil.
Cela dit c’est probablement le meilleur montage quand l’objectif est de réinvestir les dividendes tout en récupérant quand même un peu via la rémunération, quand pas d’autres sources de revenus par ailleurs.

Merci à tous pour vos réponses.

Pour info, après avoir eu qques RDV avec un conseiller en gestion de patrimoine, je pars sur l’option de sortir tous les dividendes pour les récupérer à titre personnel & investir directement en nom propre en diversifiant via:

  • Assurance Vie
  • PEA
  • SCPI
  • LMNP

Je garderai un peu de bénéf une fois l’entreprise transformée en EURL & investirai à partir de là soit en SCPI en Usufruit / contrat de capi / PER.

Dans ce cas, en EURL, l’intérêt se limite à 10% du capital + comptes courant. au delà il y aura les 45% de charge TNS en sus.

Moi je suis en pleine réflexion du cas inverse, EURL vers Holding SASU :wink:

Sujet intéressant, à ne pas sousestimer l’EURL avec dividendes. Certes, les dividendes sont soumis à cotisations, mais lorsque ces cotisations sont prises en charge par la société, cela permet de réduire votre IS et vos cotisation sociales sur dividendes. C’est ce qu’il y a de plus efficace en terme de rémunération optimisée (rentabilité > 55%, même sur des gros chiffre d’affaires, et vous pouvez rajouter un PER par dessus avec plafond de déductibilité élevé pour rester dans la TMI à 30% par exemple).

Vous avez ce simulateur de rémunération / dividendes en EURL qui est très bien fait : Freelance | Simulation de revenu, retraite et dividendes (par statut)

Après c’est une question d’opinion sur le système de retraite, investir via votre structure pro vous permettra d’éviter l’impôt pour le moment, mais l’EURL à l’IS est très puissante et permet de ne pas sacrifier ses droits à la retraite. Avis au TMI elevées xD.

Non, aussi contreintuitif que cela puisse paraître, les cotisations sociales sur dividendes en EURL sont intéressantes. Pour ce qui est du fameux taux d’imposition à 45% des dividendes en EURL, il faut savoir que les cotisations sociales des TNS sont degressives, ce qui fait que le taux de cotisations auquel seront soumis les dividendes sera proche de 20%. Pour le reste, tout est expliqué sur le site indiquéa au poste suivant.

merci pour le lien. J’ai impression que il y’a un bug soit dans ce simulateur soit dans ma tete concernant le dividends :smiley: En etant EURL depuis >10an avec 100€ capital social j’ai toujours été persuade que dividende sert a rien pour mon cas mais peut etre pas… Faut que je digère ca :smiley:

C’est une gymnastique comptable et juridique mais c’est fondé juridiquement, comme vous pouvez le voir sur internet, où de nombreux avocats et experts-comptable en parlent.

Après on parle de quelques % en plus de renta par rapport à l’hypothèse du full rémunération, avec également un peu moins de droits pour la retraite.