Votre Age / Votre Allocation / Vos Enveloppes

Bon, c’est un peu pĂ©nible de ne pas pouvoir passer en message privĂ© sur ce forum. J’aimerais cuisiner @TonyB sur des sujets qui ne sont pas forcĂ©ment intĂ©ressants pour la plupart des utilisateurs. :grin:

DĂ©jĂ , merci pour les conseils de lecture, @TonyB. Effectivement, je pense avoir les fondamentaux en allocation et en withdrawal, mais tu complĂštes ma liste avec quelques noms en plus. En revanche, je suis totalement bleu en alternatifs. J’avais repĂ©rĂ© « Reducing the risk of Black Swans » de Swedroe, tu me conseillerais de commencer plutĂŽt par celui-lĂ  ou par « The Good, the Flawed
 » ?

Tant mieux si c’est chiant, en finance j’ai l’impression que c’est souvent un gage de sĂ©rieux.

AprĂšs, tes prĂ©cisions sur l’optique ultra long-termiste me font me demander si cette classe d’actif est stratĂ©giquement pertinente pour moi. Je n’ai pas de vellĂ©itĂ© majeures de transmission, en tout cas pas sur mon patrimoine personnel.

En revanche, les aspects Angel Investing m’intĂ©ressent beaucoup. Tu serais disposĂ© Ă  en discuter ailleurs ?

p.s. Pour le levier et les bears, je suis tout Ă  fait en ligne avec toi. J’utilise mon levier exclusivement pour augmenter ma fraction obligataire (avec un glidepath par-dessus le marchĂ©). Je prĂ©fĂšre payer plusieurs annĂ©es de negative carry que de dĂ©couvrir au prochain vrai bear que je n’ai pas les nerfs assez solides pour rester investi avec un portefeuille >80% actions.

J ai aussi du Paasi, c est pas dingue depuis 2 ans. Ma seule ligne négative

Oui, on peut Ă©changer en direct, ça Ă©vitera d’ennuyer tout le monde avec toute ces rĂ©fĂ©rences techniques :slight_smile:
Et on peut discuter angel investing, mĂȘme si c’est faible dans mon allocation (j’ai 7 participations en tant que BA, plutĂŽt passif, et une dans une PME dans laquelle je suis un peu plus impliquĂ©) et que je suis loin d’ĂȘtre un expert du sujet.
Tu peux m’envoyer un mail Ă  [email protected]
Concernant Swedroe, tous ses livres sont intĂ©ressants, mais celui que tu cites se focalise plus sur l’impact d’ajouter des investissements alternatifs sur le comportement d’un portefeuille, que sur la description plus dĂ©taillĂ©e de diffĂ©rents types d’investissements alternatifs. Et il appelle investissement alternatif les approches de « factor investing » (momentum, size, value, etc) et du coup ne regarde que peu de « vrais alternatifs » (de mĂ©moire : alternative lending et reinsurance).

Bonjour Lionel5,

En effet depuis deux ans les performances ne sont pas vraiment au rendez-vous sur cet ETF, cependant si vous ĂȘtes sur un investissement long terme voir trĂšs long terme, il y a fort Ă  parier que dans les prochains mois voir les prochaines annĂ©es, la tendance s’amĂ©liorera.

Il s’agit Ă©galement de la seule ligne de mon portefeuille qui est en rouge actuellement, mais je conserve, voir renforcerai en cas de correction que j’estime exagĂ©rĂ©e, mon exposition est maĂźtrisĂ©e et ne remets pas en pĂ©ril mon capital, d’oĂč l’intĂ©rĂȘt de se diversifier.

Au plaisir d’échanger avec vous

1 « J'aime »

Bonjour,

22 ans, profil dynamique voir légÚrement agressif.
Investissement pour 30 ans.

Actifs risqués 50%

35% ETF / Actions.
15% Cryptomonnaies.

Actifs modérés 20 %

20% assurance vie 100% SCPI.

Actifs sécuritaires 30%

30% livrets d’épargne. ( populaire, A, jeune )

Bon week-end.

1 « J'aime »

Non au contraire, vos Ă©changes sont trĂšs instructifs ! Ca change des multiples sujets gĂ©nĂ©raux que l’on voit tout les jours


(Ă  mon Ăąge, ayant vĂ©cu toutes les crises depuis 1987 et eu des « drawdowns » jusqu’à 60% de mon portefeuille


Quel effet ça fait de vivre un krak comme 2000 ou 2008 ?

Quand on entend partout que la bourse s’effondre, que des banquiers se suicident, que des majors font faillites, que son portefeuille fait un drawdown massif 2 fois de suite, que le systùme est corrompu (Madoff)


Comment avez-vous géré/vécu tout ça ?

3 « J'aime »

J aime surtout les jeunes qu affirment qu ils vont gĂ©rer comme des machines alors qu ils n ont jamais vĂ©cu de krach boursier. Ça pose un problĂšme dans l Ă©valuation de notre profil d investisseur. Personnellement je n en sais rien car je ne l ai jamais vĂ©cu. Je ne dĂ©passe jamais 50% de mon patrimoine en actifs « risqué » car je ne me connais pas dans ces moments de stress

2 « J'aime »

Idem. Je pense que 50% en( bourse / crypto) c’est dĂ©jĂ  pas mal et c’est le max du max pour moi. Le reste en SCpi, fond euros, obli safe


Aprùs quand je vois les profils sur ce poste c’est souvent
Actifs risqué : 50%
Actifs sécuritaire : 20/25%

C’est dans les 25% restant que cela changent selon les profils


Comment j’ai vĂ©cu les crises ? J’ai Ă©tĂ© beaucoup secouĂ© et j’ai compris dans mes tripes la diffĂ©rence entre thĂ©orie et pratique ! Pourtant, j’avais vĂ©cu 1987 (avec un tout petit portefeuille mais quand mĂȘme, -22% sur une journĂ©e, on s’en souvient
), et ayant une solide formation financiĂšre et travaillant dans le secteur financier, j’avais en thĂ©orie tous les Ă©lĂ©ments en main :). Les annĂ©es 1996-2000 ont Ă©tĂ© incroyables (un peu comme 2010-2021). Et dĂ©but 2000, je me croyais invincible :), investi 100% en actions, ayant fait x3 en quelques annĂ©es ! J’avais tout compris ! Et puis patatras, mon portefeuille a perdu plus de 50%, mes quelques investissements dans des startups ont fini Ă  0, et la baisse du marchĂ© a durĂ© plus de 2 ans. Quand on le vit avec un portefeuille trĂšs exposĂ©, ça parait interminable (heureusement Ă  l’époque on n’avait pas de smartphone et Finary pour regarder son portefeuille tout le temps :))
 et comme j’étais 100 % actions, je ne pouvais pas rebalancer mon portefeuille
 pas cool
 Je suis devenu plus raisonnable, j’ai fait du DCA 70-75% actions, 25-30% fonds euro/Oblig, j’ai mis en place des couvertures Ă  la baisse avec des options, etc, et en 2008, j’étais revenu Ă  peu prĂšs Ă  rattraper 2000
 et lĂ  patatra
 - 60%, toutes les certitudes qui s’effondrent, des obligations que je croyais « safe » qui ne l’étaient plus du tout, des protections Ă  la baisse qui n’ont que partiellement fonctionnĂ©, etc. Et pendant des mois des « news » de fin du monde ! Beaucoup de stress, d’autant que, travaillant dans le secteur de la finance, mon job et mon bonus (sans parler des actions de mon entreprise), tout cela Ă©tait mis en risque par le marchĂ© baissier et la crise financiĂšre profonde (j’étais moi-mĂȘme une sorte de risque actions en plus de mon portefeuille, pas trĂšs diversifiĂ© tout ça
)
 Bon, le fait d’avoir un bon bagage thĂ©orique et une approche trĂšs quantitative m’a permis de rester relativement calme, de ne pas sortir de mes positions, et de faire le dos rond
 sinon, les pertes auraient Ă©tĂ© trĂšs difficiles Ă  compenser et je n’aurais pas pu profiter des formidables 15 annĂ©es suivantes (j’ai Ă©tĂ© trĂšs chanceux, il faut bien le dire, Ă©tant trĂšs exposĂ© actions - environ 70% de mon patrimoine total - sur toute la durĂ©e). J’ai alors adaptĂ© ma gestion, en modĂ©lisant de façon encore plus fine, en simulant plus rigoureusement des stress tests, en introduisant des gestions alternatives pour diversifier encore plus mon portefeuille, etc. Et je me suis aussi rassurĂ© sur le fait que si j’avais survecu Ă  2000 et 2008, il ne pouvait plus rien m’arriver :slight_smile: (la suite a montrĂ© le contraire
 COVID, 2022, 
). Bref, j’ai continuĂ© Ă  apprendre, j’ai mieux compris quel niveau de risque, de levier, de liquiditĂ© je pouvais supporter et Ă  partir de quel moment j’avais du mal Ă  dormir :). Mais effectivement, difficile de savoir comment on rĂ©agira Ă  une crise avant d’en avoir traversĂ© une ou deux. Et nul ne sait de quoi demain sera fait 


10 « J'aime »

Je vois. En somme, mĂȘme si on investi intelligemment, on se retrouve toujours Ă  livrer un combat contre soit mĂȘme.

Merci beaucoup pour ce partage, ça apporte beaucoup de valeur !

J’ai vu la thĂšse « No portfolio is an island Â» qui traite de ce sujet :
un dev dans une boĂźte tech investi sur le sp500 est beaucoup plus risquĂ© qu’un ouvrier dans le btp investi sur le NASDAQ. Il avait mĂȘme sorti une grille de corrĂ©lation entre les mĂ©tiers et les diffĂ©rentes classes/secteur d’actifs.

1 « J'aime »

Pour complĂ©ter le message de TonyB ; la crypto est trĂšs bien pour se rendre compte rapidement de ça. J’ai traversĂ© des bears, des bull, et pour moi les bull sont plus durs Ă  vivre que les bears :slight_smile:

1 « J'aime »

Je trouve qu’il y a aussi un autre phĂ©nomĂšne, dĂ©veloppĂ© avec internet, et l’impression que l’argent n’a plus la mĂȘme valeur qu’il y a 20/30ans. Tous paraĂźt plus simple et plus facile.
Alors c’est peu ĂȘtre moi
.

2 « J'aime »

Bonjour !

Pour ma part, 36ans, pacsée, 1 enfant

Parties Risqué 75%/25%

ETF Sur PEA 75%

  • S&P500 60%
  • RUSSEL 2000 20%
  • STOXX 600 10%
  • EMERGING MARKET 10%

Allocation plus risqué 25%

  • Or argent 10%
  • Crowdfounding 5%
  • Etf smart beta 3%
  • Crypto 2%
  • Crowdlending 5%

Partie Sécurisé 26%
Scpi 20%
Fonds daté 60%
Fonds euros lucya cardif 20%

En espérant que cela vous a aidé :slightly_smiling_face:

J’adore ton post, qui rĂ©sume tellement bien la situation ! Tu as donc connu la pĂ©riode oĂč le chroniqueur Jean-Pierre Gaillard lisait les cours des actions Ă  la clĂŽture de la Bourse de Paris dans son bureau au Palais Brognard, la folie internet, l’arrivĂ©e d’une multitude de courtiers sur la place parisienne (engendrant Ă  ce moment lĂ  une forte baisse des prix des transactions)
 Et puis les diffĂ©rentes crises, la SociĂ©tĂ© GĂ©nĂ©rale qui a fait porter le chapeau Ă  Kerviel, la Baring – la banque de la reine quand mĂȘme !!! – qui s’est fait racheter pour 1$ Ă  cause d’un seul individu, Nick Leeson

Tu sais donc parfaitement que ce qui compte, c’est surtout la gestion du risque, au delĂ  de la façon d’investir (Long/Short; Options ; Types d’actifs)
 Et Ă©galement, comme tu le dis si bien, « de pouvoir dormir avec ses positions Â», quoi qu’il puisse arriver, y compris la fermeture quelques jours [ou plus !!] de la Bourse en cas de situation exceptionnelle.

2 « J'aime »

58 ans
J’ ai un gros patrimoine financier ( pls centaines de K)
30 % obligations
17% monetaire
41 % livrets A codevi, livret boosté fortuneo
5% Fip et FCPI ( a perte)
Le reste en Sci et scpi (remake)
Je fait des placements financiers depuis 35 ans, dans le passĂ© j’ ai beaucoup Ă©tĂ© investi en actions via des OPCVM et sicav . Contrairement Ă  TonyB lors des des gros crash je n’ ai pas fait le dos rond, suis pas un guerrier, j’ ai fuit
 je suis sorti Ă  perte de suite et je pense avoir ainsi limitĂ© la casse a chaque fois ( seul gros plongeon les fonds H2O , arbitrĂ©s a la vente un jour trop tard, et tres grosse perte ). Je pense me repositionner sur les actions en ETF Ă  partir de mars avril , par petites touches mais pour le moment je le sent pas , la bourse est trop haute, je pense que l’ ukraine ne tiendra plus trĂšs longtemps fasse au roulot compresseur russe
 il y a qq facteurs un peu alarmants en ce moment
Bref j’ attend .

Oui, la recherche « No portfolio is an island Â» est vraiment trĂšs intĂ©ressante ! J’avoue que je m’en suis inspirĂ© pour bĂątir mes allocations (mĂȘme si je trouve les auteurs trop prudents sur leur allocation actions et que je suis plus agressif :)). Dans le mĂȘme esprit, et Ă©crit plusieurs annĂ©es avant, il y a le livre de Moshe Milevski (« Are you a stock or a bond? Â») qui apporte beaucoup d’idĂ©es intĂ©ressantes. Je recommande cette lecture (en anglais, malheureusement, et avec des rĂ©fĂ©rences au systĂšme de retraite US, mais on peut transposer sans trop de difficultĂ©).

Effectivement, en ayant traversé plusieurs krachs, on apprend à se connaßtre.
Par exemple je sais maintenant que au quotidien je ne supporte pas la volatilité, mais aussi que je peux accepter de prendre une perte de -70/80% ou plus (coucou les cryptos) juste pour libérer la charge mentale que représente une grosse MV latente.
On apprend aussi que les actions ça baisse, que le marchĂ© est la somme de l’irrationalitĂ© des acteurs qui le composent, que la dĂ©corellation n’existe pas vraiment (quand ça panique tout part dans le mĂȘme sens sans aucune logique), que les backtests c’est bien mais que ce n’est que de la thĂ©orie, etc.

Mouais
 Je pensais ça aussi, aillant commencer Ă  investir fin 2021 en crypto, je trouvais que c’était plutĂŽt tenable
 Mais c’est normal, quand la crypto bear, y’a qu’à pas regarder son tel, et les influenceurs se font rare.

Mais quand c’est la bourse mondiale qui s’effondre, c’est une tout autre histoire je pense. C’est littĂ©ralement des pans entiers de l’économie qui souffrent, une bonne partie des emplois sont menacĂ©s, et lĂ  tu as tout les mĂ©dias qui en parle, ta famille, tes amis


Bref, je pense qu’il faut se tenir prĂȘt, surtout quand je vois comment des pros mĂšnent pas large dans ces moments lĂ , alors des novices comme nous


1 « J'aime »

D’oĂč l’intĂ©rĂȘt de rester liquide pour Ă©viter de se liquĂ©fier.:stuck_out_tongue_winking_eye:

1 « J'aime »

Bonjour Ă  tous,

Je me prĂȘte au jeu.
J’ai l’impression d’ĂȘtre trĂšs / trop dĂ©fensive !

32 ans, mariée, 1 enfant + 1 à venir

**Actifs risqués 35% **
ETF World - PEA + AV Lucya Cardif / Placement Direct Vie - 30%
ETF S&P 500 - CTO - 5%

**Actifs modérés 20% **
RĂ©flexion en cours d’allouer 100K sur des SCPi en AV Spirit 2

Actifs SĂ©curitaires 45%
Fonds € / Obligations - AV Lucya Cardif / AV Placement Direct Vie - 36%
Fonds monétaire - AV Placement Direct Vie - 4%
Livret A / LDD - 5%

Objectif d’investissement long terme, peut-ĂȘtre revoir l’allocation.
Preneuse de savoir si quelque chose vous interpelle !