[📣 Finary Talk #16] Les secrets des milliardaires avec Matthieu Broquere

Hello,

On parle souvent de nos meilleurs choix pour un PEA, de Private Equity et de bien gérer son patrimoine ici


Et en y rĂ©flĂ©chissant avec @mounir, on s’est dit qu’on aimerait crĂ©er une rencontre avec vous, notre communautĂ©, et un invitĂ© qui murmurerait Ă  l’oreille des milliardaires
 Il devrait avoir quelques trucs Ă  nous apprendre :wink:

C’est Matthieu Broquere, partner chez Cedrus & Partners, qui nous fera l’honneur de rĂ©pondre Ă  toutes vos questions mercredi 22 fĂ©vrier 2023 !

Twitter post - 18

Matthieu est un véritable expert qui accompagne 9 des 100 plus grandes familles françaises dans la gestion de leur patrimoine.

Grùce à sa compréhension approfondie des marchés financiers, il vous expliquera comment vous inspirer de ce que font les grandes fortunes pour améliorer la performance de votre portfolio.

Vous voulez connaĂźtre les secrets des milliardaires ? Ne manquez pas ce talk !

Inscription gratuite et places limitĂ©es → J’y vais

Posez vos questions à Matthieu ici, il y répondra lors du Talk !

7 « J'aime »

Quels sont les objectifs patrimoniaux, les rendements servis et les frais pratiquĂ©s pour d’accompagnement?

Merci

Quelle part aux placements exotiques ? Lesquels ? Assez de recul dessus ?

Quel est le ratio de cash disponible d’un milliardaire?
Quelle est la répartition en devises?

1/ Les milliardaires ont-ils (encore) une tendance Ă  rechercher la maĂźtrise de leur budget/patrimoine ? Dans une moindre mesure, peut-ĂȘtre ? Ça dĂ©pend des milliardaires, Ă©videmment ?

2/ Quelles sont les tendances similaires entre milliardaires ?

3/ A quel genre de profils milliardaires faite vous désormais face en 2023 (nouveaux « riches ») ? Ces derniers ont-ils une approche différente de leurs « ainés » ? Sont-ils différents ?

4/ Tiennent-ils des objectifs financiers (exemple : atteindre X € de patrimoine puis stop) ? Sinon, une « soif » infinie de fructifier ?

Je peux dĂ©jĂ  te rĂ©pondre sur ce point: une personne fortunĂ©e cherche gĂ©nĂ©ralement Ă  prĂ©server son capital plutĂŽt que de l’augmenter. Battre l’inflation est donc souvent un point clĂ©.

Questions :
Que pensent ses clients du climat Ă©conomique et social de la France Ă  moyen / long terme ?
Continuent ils d’investir dans des biens physique en France ?
Investissent ils davantage Ă  l’étranger, et oĂč ?

Patrimoine indexĂ© sur « le coĂ»t de la vie », vraiment ? Admettons que le « coĂ»t de la vie » baisse durablement de 50% (pour l’exemple, of course), serait-elle prĂȘte Ă  voir son patrimoine rĂ©duire, tant que son objectif de prĂ©servation de patrimoine est suivi ? Est-elle en capacitĂ© de comprendre la diffĂ©rence entre « diminuer » et « dĂ©valoriser » (un patrimoine peut diminuer tout en prĂ©servant sa « valeur » s’il y a indexation ; actuellement, ça dĂ©pend(rait) du rapport qu’ont les profils « fortunĂ©s » avec la notion de « monnaie » (?)) ?

Les biens physiques tout court, pour ma part (cf. « La possession ne fait que t’alourdir »).

Certains fonds de PE sont de plus en plus accessibles aux non milliardaires (à partir de 1k€).
Cette démocratisation, notamment au travers de support PEA PME (via Boursorama) est une bonne chose.

Mais que penser de la qualitĂ© de leur offre : conseillerait-il d’y investir (FCPR ODDO BHF Global Secondary Part B et FCPR Eurazeo Principal Investments Part A) ?
Des astuces pour repérer les « bons » plans / éviter les « mauvais » ?

1 « J'aime »

@Dr_IkC pourquoi pas un ETF private equity type iShares Listed Private Equity UCITS ETF dispo aussi sur bourso

Merci pour l’info !
Il ne semble pas disponible pour PEA PME : tu investis sur ton AV ou CTO ?

Je trouve le titre inutilement accrocheur. Combien y a-t-il de milliardaires Français ? Selon Forbes, 43. Pensez-vous vraiment que Matthieu Broquere « murmure Ă  l’oreille » des Xavier Niel, Vincent BollorĂ©, Mohed Altrad, Bernard Arnault, Françoise Bettencourt ? SĂ©rieusement ? Je ne pense pas qu’ils en aient besoin, avec tout le respect que je dois Ă  votre invitĂ©.

Je vais quand mĂȘme Ă©couter le talk, mais plus dans l’optique murmurer Ă  l’oreille des millionnaires.

Investir dans des societes de gestion de PE (en titres vifs ou via des ETF) ce n’est pas du tout la meme chose qu’investir dans les societes non-cotĂ© qu’elles gerent/financent.

de la meme façon que l 'achat d’actions eiffage ou bouygues btp ce n 'est pas un investissement immobilier.

Oui, bien evidemment

Pour reprendre ton exemple avec l’immobilier, un ETF REITs ou action unibail n’est peut ĂȘtre pas de l’immo pur , mais une facon de s’y exposer

Cependant j’y vois des avantages indeniables , particulierement en termes de diversification, passivite et liquidite

Faut-il crĂ©er une holding afin d’optimiser au mieux la fiscalitĂ© ?

Vu qu’on avait adorĂ© vous rencontrer lors du Diamond Dinner, on propose Ă  une poignĂ©e d’entre vous de nous rejoindre au bureau pour des verres aprĂšs le Talk.

Attention, les places sont ultra limitĂ©es (30 personnes) → Je m’inscris

HĂąte de vous rencontrer ou de vous revoir :slight_smile:

1 « J'aime »

J’aimerais y ĂȘtre mais ce ne sera possible pour cette fois-ci malheureusement et c’est bien dommage car je trouve ça top comme idĂ©e !

Merci pour la photo de l’évĂšnement par contre : on est pas mal dessus avec mes amis :wink:

Du coup, ça me fait penser, ce serait possible d’avoir les photos de la soirĂ©e Finary stp ?

Il y a de trÚs nombreux clubs deals en PE/Startups qui se créent un peu partout depuis septembre dernier, concomitamment à la chute des valorisations et de la position des VC qui disposent de moins de liquidités.
Ne pense-t-il pas qu’on va rentrer dans une nouvelle bulle cette annĂ©e ?
Enfin, si l’on souhaite ajouter cette classe d’actifs Ă  son portefeuille, comment reconnaitre un club deal avec un deal flow de qualitĂ© ?

4 « J'aime »

Merci pour ce talk trĂšs intĂ©ressant. Il disait avoir rĂ©cemment rentrĂ© plusieurs entrepreneurs partis de rien et historiquement avoir des familles fortunĂ©es depuis plusieurs gĂ©nĂ©rations. Je m’interroge sur le fait que cadres et cadres supĂ©rieurs n’y sont pas. Est ce une question de ticket d’entrĂ©e, de culture ou pour une aversion moindre au risque, moins portĂ©s sur une gestion offensive ?