Comment gérer un TRES gros capital

Salut le communauté. Voilà j’ai décidé de m’intéresser aux stratégies d’investissements car même si les gens prompt à me conseiller ne manquent dans mon environnement j’ai besoin d’avoir des avis différents car bien que je sois chef d’entreprise je ne suis pas du tout du tout porté sur l’investissement, pour moi jusqu’à présent l’argent c’est fait pour en jouir.

Sauf que les choses vont un peu changer car je possède une grosse partie des actions de l’entreprise que je dirige et que dans les 4 ans qui viennent maxi donc un peu avant 60 ans j’aurai tout vendu. J’en ai déjà vendu une partie ce qui me permet d’avoir une RP et une RS, aucun endettement et de quoi me faire plaisir en voyageant.

Sauf que le jour où je vends tout ça va faire un sacré paquet…

J’ai 3 enfants donc dans le mois qui vient je vais a priori créer une holding familiale et apporter une partie des actions de mon entreprise dans cette holding.

Si le plan se déroule comme prévu en 2028 j’arrête de travailler, cette holding liquide ces actions et se retrouve avec 10 millions € de liquidité.

Les deux banques avec lesquelles je travaille vont sans aucun doute me proposer de gérer ça mais je suis certain de me faire dépouiller en termes de frais de gestion et pas du tout certain que les choix d’investissement seront à mon bénéfice donc je vais bosser le sujet tant qu’il est temps.

Mon objectif c’est quoi ? Pas de gestion active, ou le moins possible, et avoir la possibilité de me verser de généreux dividendes genre 240k€ par an pour profiter de la vie avec ma femme autant qu’il me sera donné de vivre, tout en laissant à chacune de mes 3 enfants un capital confortable pour débuter dans le vie mais je ne cherche pas à le maximiser car cela peut sembler étrange mais je ne suis pas certain que ce soit faire un si beau cadeau à ses enfants que de leur laisser autant d’argent. En tout cas moi j’ai pas été élevé comme ça.

Tout ça est totalement vrai et il faut le dire comme c’est je me sens presque dépassé pour être franc…

2 « J'aime »

Bonjour,

Le seul conseil sensé que je peux te donner pour cette somme d’argent est d’aller voir un Conseiller en Gestion de patrimoine indépendant de type MIF 2 (payé aux honoraires et non à la commission), en voir même plusieurs… (Ce n’est pas le coût 1000, 2000, 3000, 4000 euros… qui va te mettre sur la paille ) Ne pas attendre la dernière minute afin que leur « Conseil » mûrissent avec le temps…

et réaliser un projet global à 360° avec Avocat fiscaliste, Notaire et le CGPI choisit.

7 « J'aime »

C’est naturel, je vois tout à fait ce dont tu parles.

Déjà, en t’y prenant plus de 3 ans à l’avance pour faire ton apport en holding, tu fais un bon move d’un point de vue fiscal. Ensuite, tu as trois ans pour te former aux fondamentaux de la gestion passive. Cela n’a vraiment rien d’insurmontable.

Le plus dur n’est pas la théorie, c’est d’arriver à éliminer ses biais cognitifs, d’assumer que la solution optimale consiste à ne quasiment rien faire. C’est potentiellement le point le plus ardu pour un ancien dirigeant. :sweat_smile:

Consulter un CGP indépendant comme le conseille @Pierrick-V sera un bon départ, je confirme. Tu trouveras diverses listes de lecture sur le forum, par exemple ici.

Pour caricaturer à l’extrême, avec ton âge et ton objectif de consommation, il est virtuellement impossible de te planter même en allant au plus simple : 2 ETF, un actions (ACWI, MSCI World, SRI ou non) et un obligations (Global Aggregate), peu importe l’enveloppe où tu les mets, que ce soit en holding ou en patrimoine perso te permettront de consommer 240 k€ (ajustés de l’inflation !) avec peu de risques de seulement écorner le capital.

Tu pourrais te prendre la crise de 1929 et enchaîner par les subprimes que tu n’épuiserais pas le capital. Désolé, mais à moins consommer significativement plus, tes enfants hériteront quand même. Mais statistiquement ils seront vieux donc la phase de leur vie où ils pourraient dilapider la fortune familiale en flambant sera déjà achevée. :grin:

Tu trouveras des éléments à propos des taux de retrait dans ce thread.

12 « J'aime »

Salut @Mos

Par curiosité, vu que tu as déjà 60 ans, qu’est ce qui fait que tu veux attendre 2028 ? Tu ne veux pas déjà commencer à profiter davantage maintenant ?
Car même si à 64 ans, on a des chances d’être toujours en forme, ce qui est sûr, c’est qu’en général après 75 ans, on a moins envie de faire de grands voyages, etc. Et le tps passe vite !

Avec l’énorme pactole que tu as + RP + RS, tu pourrais même te contenter de deux fois moins pour vivre une retraite très très très confortable et faire plaisir à tes proches :slightly_smiling_face:

Selon @vincent_p même 2,2 M€ est déjà un objectif sympa à atteindre pour vivre de ses rentes (+ puiser du capital) même à partir de 45 ans !!

Même s’il y aura de l’IFI à payer, je mettrai une partie en SCPI pour déjà t’apporter un revenu quasi fixe + le reste en actions via ETF. Après, tu as le temps d’étudier.

1 « J'aime »

Vision pour les enfants que je respecte parfaitement sur le partage des valeurs et le sens du travail / labeur mais la question est quand même : préférez-vous à votre décès donner 45% aux impôts en droit de succession sur le travail de votre vie (votre entreprise) ou à vos proches ?
Parce que même en gardant un rythme de vie TRES confortable, vous allez, comme le dit @vincent.p à peine entamer votre capital. Donc à votre niveau de patrimoine un CGP indépendant voire gestion de fortune et avocat fiscaliste semble le minimum requis.
Sinon j’ai mon IBAN : FR76 …:sweat_smile::sweat_smile:
Plus sérieusement, de mémoire dans un épisode de la Martingale, l’un des invités de qualité : Maitre Antoine de Ravel d’Esclapon, notaire et spécialiste en gestion de patrimoine (joignable sur LinkedIn) pourrait être un interlocuteur intéressant.

1 « J'aime »

Vision pour les enfants que je respecte parfaitement sur le partage des valeurs et le sens du travail / labeur mais la question est quand même : préférez-vous à votre décès donner 45% aux impôts en droit de succession sur le travail de votre vie (votre entreprise) ou à vos proches ?

Complètement d’accord avec @Arutha ici. Vu les montants dont on parle ça serait surprenant que vous bruliez tout d’ici la fin. Ça me semble être un sujet prioritaire.
Voici quelques pistes sur lesquelles vous renseigner :

  • donation (100 K€ par enfant tous les 15 ans, donc le plus tôt le mieux)
    La donation peut être : cash, la nue propriété d’un bien immo, un CTO dont on souhaiterait purger les plus values, des parts de sociétés… donc si vous voulez qu’ils ne flambent pas avec du cash, privilégiez l’illiquide type nue prop ou parts de sociétés…
  • présents d’usage (?K€ à chaque date importante)
  • idéalement les faires actionnaires de la holding, si necessaire pour limiter leurs influences, faire un pacte d’actionnaire où vous et votre femme garder la majo des droits de vote
  • Pacte Dutreil sur la holding
  • assurance vie avec clause bénéficiaire nominale (profiter de l’abattement de 152,5 K€).

Sans nécessairement aller directement voir un CGP, vous avez sûrement dans vos conseils actuels des experts comptables, avocats fiscalistes, CAC que vous pourriez consulter pour les montages du holding avec sujet de transmission.

Il y a aussi ici des sujets très instructifs sur l’invest via holding / société / sasu.

Concernant la question de l’investissement, je dirais que ce n’est pas fondamentalement différent d’avoir 300K€ et 10 M€. Il va y avoir au moins 80% de stratégies communes : actions / obligations / immo. Et vous pouvez être passif sur les 3 via ETF ou SCPI, et peut largement être géré en solo - donc en limitant au max les frais - avec un peu de lecture et d’informations.

Après, là on ça va peut être diverger c’est sur une poche de risque supplementaire via l’accès aux fonds de Private Equity et les fameux tickets à 100 K€, à mon avis sur ce point mieux vaut être bien conseillé (une banque privée sérieuse, voir cgp comme suggéré plus haut) et sur les leviers disponibles (credit lombard en plus du classique prêt immo).

En tous cas félicitations, l’argent n’est pas une fin en soit mais c’est un peu la médaille de l’entrepreneur et vous pouvez être super fier de vos accomplissements

Avant que la vente soit prononcée je vous invite a vous rapprocher de votre notaire pour la donation d’une partie des parts de lentreprise en nue propriété a vos enfants.

Vu les montants et votre age (n’y voyait aucune attaque!) Vous devriez acces votre investissement sur la reduction des frais de successions. Une fois encore vu les montants, les experts du milieu seront de bien meilleurs conseils.

Bonne 3eme partie de vie!

Merci beaucoup pour les conseils parce que c’est vraiment paradoxal ce que je ressens et effectivement je vois bien que je risque pas grand chose mais j’ai pas envie de passer pour un pigeon non plus après avoir fait une carrière pro dans laquelle je suis plutôt respecté. Je vais regarder cette liste.

Je viens d’avoir 54 en fait donc je vais m’arrêter l’année de mes 58 ans, ça devrait me laisser le temps d’en profiter et en fait mon dernier enfant n’ayant que 14 ans m’arrêter maintenant, même si je pourrais, à pas trop d’intérêt.
L’intérêt des SCPI par rapport à des ETF selon toi ce serait quoi?

La holding familiale est a priori un très bon moyen de réduire la fiscalité sur la transmission puisque que bien sûr mes enfants seront inclus dans cette holding.
Je vais regarder ce que je trouve sur ce notaire merci.

Merci pour le compliment. Et en fait votre remarque sur le fait de gérer 300k ou 10M correspond à une question que je me posais en regardant quelques sujets qu’on trouve ici du genre comment investir X k€ sans se prendre la tête. Est-ce que la stratégie est la même simplement on fait 100x plus du même ETF à partir du moment où on a en a un ou deux qui correspondent au besoin?

La holding familiale semble vraiment être le meilleurs moyen de gérer la transmission, en plus d’une belle économie sur la fiscalité sur la plus value si certaines conditions sont remplies.

C’est vrai que j’ai accès à des conseillers via mes banques ou mon avocat mais dans les cas ces gens sont d’une manière ou d’une autre intéressés à mes décisions alors que en effet tu as raison, on conseiller indépendant que je vais payer en one shot est sans doute plus à même de me donner un éclairage objectif. Du moins j’aurais l’impression que c’est le cas et c’est pas négligeable.

Bah franchement, si tu es à l’aise avec cette idée pourquoi pas.

De mon côté, c’est de plus en plus ce vers quoi je tends en tous cas, je suis en train de passer 70% de mon patrimoine financier en gestion libre sur des ETFs pas super exotiques.

Après, il y a évidemment une légère couche de complexité quand tu atteints ce genre de patrimoine, mais c’est plus l’architecture, le mix d’enveloppe (AV fr / AV Luxembourg / CTO, le PEA étant vite rempli), le mix de banques (mise en concurrence, pluralité de conseils, diversifier un peu et s’assurer quelques garanties d’épargne, même si à 10M€, il faudra nécessairement s’en détacher psychologiquement) que fondamentalement les lignes qui seront à l’intérieure à chaque fois.

Bonjour @Mos,

Venant moi-même du monde des conseils indépendants, je peux te dire qu’il existe une multitude de facteurs qui se distinguent entre la gestion de centaines de milliers d’euros et celle de plusieurs millions. En effet, avant même d’aborder la fiscalité et les opportunités, la stratégie patrimoniale est radicalement différente. Lorsque tu atteins ce niveau de patrimoine, tu peux aspirer à faire plus avec ton argent que simplement le placer et observer sa croissance. Tes besoins étant couverts, ainsi que ceux de tes enfants, tu peux alors t’intéresser à investir dans des projets qui te passionnent ou à aider les entrepreneurs passionnés, comme tu l’as été dans ton entreprise. Tu peux également faire des donations caritatives ou financer d’autres achats de confort personnel. L’ingénierie patrimoniale commence par savoir ce que l’on souhaite faire de son patrimoine et, une fois que tu as cette vision, les conseils indépendants comme les family offices t’aideront à l’atteindre de la manière la plus efficace et la plus agréable pour toi, en simplifiant au maximum ta vie. Apporte tes parts au plus vite dans ta holding (envisage un pacte Dutreuil pour donner l’usufruit à tes enfants), et une fois cela fait, tu auras tout le temps de réfléchir au projet qui te tient à cœur pour ta retraite.

PS : Les entrepreneurs à la retraite s’ennuient souvent. Il est bon d’avoir un but et quelqu’un avec qui parler pour y parvenir.

1 « J'aime »

Allez voir un/des multi family office qui ont l’habitude d’accompagner des clients sur ces opérations onceinealifetime/game changer. Leur réseau permettra de vous mettre en contact avec tous les professionnels que vous n’avez peut être déjà pas autour de vous (avocat fiscaliste, notaire). le rôle d’un MFO est justment d’avoir une vision complète sur cette opération. Et vous faites très bien d’anticiper.

Salut Jeh, Merci pour tes conseils qui rejoignent les précédents à savoir identifier un conseil qui soit le plus indépendant possible et bien entendu être assez clair dans sa tête sur ses objectifs. Aller au delà de la simple contemplation des taux de croissance ne fait effectivement pas partie de mes projets. Je disais à qui voulait l’entendre que le moment venu je ne ferai rien du tout hormis voir le monde avec ma femme mais plus l’échéance approche plus je me dis que ça va probablement pas être ça et que ce soit via une activité de business angel ou une fondation il y aura forcément une part de ce patrimoine qui va me servir à « créer quelque chose »… Me reste donc à identifier des conseils indépendants histoire de me familiariser avec ce monde là.
Merci en tout cas.

C’est sans doute la bonne démarche en effet, merci pour le conseil, et je serai étonné que l’avocat avec lequel je suis en train de finaliser la holding n’ait pas 1 ou 2 noms à glisser, histoire de me faire un petit carnet d’adresse.
Merci.

Aujourd’hui, on peut encore trouver des CAT à 3.75-4% sur 24 mois.
Un bon gestionnaire devrait donc vous en conseiller un maximum aujourd’hui.
S’il vous conseille bien aujourd’hui, il devrait encore le faire dans 4 ans.
Vous pouvez demander conseil à vos avocats et fiscalistes habituels qui pourront vous recommander des personnes à tester :slight_smile: Bon casting :smiley:

Bonsoir, premier conseil : il ne faut faire confiance en personne… quand on arrive avec une grosse somme…les commerciaux spécialisés arrivent tout sourire avec de belles solutions…Ne pas y souscrire.
Deuxième conseil : ne surtout pas investir sans être adossé avec de vrais pros compétents mais avec un esprit critique. Pour ma part, ingénieur de formation, je me suis formé à la Gestion de Patrimoine, j’ai bossé en Gestion de Fortune dans une grande banque sur les champs élysées mais cela ne me plaisez pas du tout… Je me suis lancé dans l’immobilier et ça m’a permis d’atteindre rapidement un patrimoine confortable avec des revenus confortables et heureusement que j’ai toujours fait attention aux conseils. Troisième conseil : sur une somme pareille, je vous conseille d’en garder au moins la moitié en biens solides et réels (mais en montant une stratégie patrimonial avec endettement pour bénéficier d’un effet de levier)… pas moins que la moitié en immo en tout cas, cela protège de l’inflation et des faillites des opérateurs même si cela demande une gestion. Avec un rendement médiocre de 5% sur 5M, on est déjà à 250.000€/an… Si on arrive à 8/9%, vous savez calculez… quoi qu’il en soit, il ne sera pas difficile d’atteindre vos objectifs de revenus sans faire fondre le capital. Il faut avoir un accompagnement complet et bienveillant en fonction de votre structure familiale et vos désirs, mais attention de ne pas céder aux mirages des ensorceleurs… les conseillleurs ne sont pas les payeurs donc vous devez vous former à la gestion de votre patrimoine et c’est bien d’anticiper.
Bonne chance, Charles

1 « J'aime »