DCA SP&500, CTO ou PEA?

Bonjour, je suis assez nouveau dans l’investissement et j’aimerais faire fructifier mon épargne sans forcément avoir besoin de dividendes. C’est pour ça qu’après quelques recherches je pense que faire du DCA capitalisant uniquement sur du SP&500 me semble une bonne option.

Maintenant question plus ardue pour moi, où je trouve de tout et son contraire, même quand j’essaye de faire des simulations avec l’IA. Où le faire ?

J’ai donc crée deux comptes pour le moment, un CTO chez Trade Republic et un PEA chez Bourse Direct mais je ne sais pas dans lesquels des deux faire ce DCA.

J’entends dire que pour mon cas précis, les performances long terme sont supérieurs sur le CTO par rapport au PEA grâce au frais de gestion de cet ETF beaucoup plus faible en CTO qu’en PEA, et que donc, malgré la fiscalité moins avantageuse, on a un meilleur résultat avec le CTO (voire similaire, voire légèrement inférieur).

Quel est votre avis sur mon cas ? Je ne sais pas encore si je vais rester en France car mon entreprise va possiblement me permettre de bouger et j’aime donc bien la flexibilité du CTO mais en même temps je n’entend que des éloges du PEA mais qui ne sont peut-être pas si importantes pour mon cas précis.

Merci d’avance de votre réponse et bonne journée.

Bonjour,

Effectivement si tu ne fais que du Dca sur un Sp500 et que tu ne penses pas vouloir prendre une PV rapidement tu peux rester sur le Cto .

Tu as bien fait d’ouvrir ton pea, si tu changes d’avis au moins il est la

MĂŞme en ignorant les frais de gestion du CTO. Je trouve toujours le PEA meilleur pour un placement similaire.

4 « J'aime »

En fait le PEA a un énorme avantage en France. C’est son taux d’imposition 17,2% au bout de 5 ans d’ouverture (30% sur CTO).
Mais si tu comptes partir de France dans les prochaines années alors c’est à toi de voir.

1 « J'aime »

Merci pour vos réponses, encore une fois des avis assez divergents, mais dans les deux cas je me dis que c’est toujours mieux d’investir que ce soit en CTO ou PEA que de laisser l’argent sur le livret A.

J’aimerais quand même bien savoir dans quelle condition 30 est inférieur à 17.
J’ai pas trouvé.

1 « J'aime »

Cette croyance, assez solidement ancré chez pas mal de personnes sur ce forum, que tu pourrais rattraper l’avantage fiscal du PEA en CTO grâce aux frais légèremment inférieur des ETF CTO vs PEA, me surpendra toujours.

Elle retient trop d’hypothèses totalement fantaisistes : pas de variation de la fiscalité sur des dizaines d’années, être discipliné tel un robot au point de ne pas toucher à sa stratégie pendant des dizaines d’années - peu importe les aléas de la vie -, la perf des fonds + chers seraient nécessairement moins bonnes que celles de fonds - chers…

Si tu veux mon avis, il doit y avoir quelques influenceurs finances, probablement rémunérés aux partenariats avec des courtiers non PEA, qui contribuent à diffuser cette drôle d’idée.

5 « J'aime »

Comme dit plus haut rempli ton PEA sur les grands indices. Le CTO c’est pour des des produits ou des actions non disponibles sur PEA.

4 « J'aime »

Pareil :sweat_smile:

Salut !

Comme dit précédemment, j’aimerais bien voir le calcul… J’imagine difficilement que quelques dixièmes de % de frais d’etf en moins rattrapent 12,8% d’impôts sur les plus values (a moins de ne pas avoir de plus value lors de la vente… Mais là il y a un problème…)

Le CTO c’est très bien, mais pour des placements qui ne se trouvent pas en PEA. Dans le cas d’un etf s&p 500 je pense que le pea est le meilleur choix.

De plus, il faut penser au frottement fiscale :
Si jamais tu changes d’avis dans quelques années et veux passer d’un etf s&p500 à un autre, ex Nasdaq, sur un pea tu vends ta ligne, tu en achètes une autre et basta (moins les frais de transaction). La taxation des prélèvements sociaux se fait quand tu sors l’argent du pea uniquement.

En revanche sur un CTO tu vas te faire taxer les 30% de flat taxe au moment de la vente. Du coup tu perds 30% de plus values que tu ne pourras pas investir sur ton nouvel ETF, perdant ainsi les intérêts composés.

2 « J'aime »

Merci de vos réponses, oui beaucoup de personne défendent le cto avec les frais, je n’ai pas vérifié s’ils vendaient des affiliations à des brokers mais c’est possible.

Quel SP&500 PEA me conseillez vous dans ce cas ?

BNP Paribas Easy S&P 500 UCITS ETF EUR C (FR0011550185)

2 « J'aime »

comme les frais sont jusqu’à 5 fois inférieurs sur cto, j’ai voulu faire une simulation pour savoir à quelle vitesse le CTO rattrapait le PEA. Eh bien nan, il ne le rattrape pas. Et pire, pour une raison qui me dépasse (et qui est contre intuitive), la perf sur CTO est légèrement inférieure (source justETF)

Bonjour
Je suis un adepte du CTO et de l’AV et ne possède pas de PEA, mais fiscalement rien ne bat le PEA si :

  • Vous ciblez des ETF compatibles
  • Bloquer vĂ´tre investissement pendant 5 ans n’est pas une contrainte pour vous (sinon clĂ´ture et on perd les avantages du PEA)
    Il n’y a pas de recettes miracles, le CTO a ses avantages mais pas celui de la fiscalité.
    Bonne journée.

Les ETF sur PEA sont assis sur des swaps. Cela permet de contourner le prélèvement à la source sur les dividendes américains.

15% de retenue à la source, avec 1,5% de dividendes sur le S&P, ça fait dans les 0,2% par an. La tracking error des ETF sur PEA, c’est-à-dire les frais effectifs pour l’investisseur, n’est pas aussi fortement liée aux frais annoncés sur les prospectus pour les ETF synthétiques sur PEA que pour les ETF à réplication physique !

4 « J'aime »

Après pour le PEA, rien n’empêche de prendre date avec le minimum 15€ et de repasser plus tard

Perso je trouve que le combo PEA+ETF capitalisant c’est le must

2 « J'aime »

Il y a quand même un truc qui me dérange avec sur un ETF SP500 ou World sur PEA, c’est qu’on est sur des ETFs synthétiques. J’ai beau lire et relire des explications concernant le fonctionnement des swaps, des contreparties etc… cela reste un peu nébuleux.

De base, je me dis toujours de ne pas investir dans quelque chose que je ne comprends pas… Quand tout va bien, pas de problème mais en cas de crise majeure avec des dĂ©faillances comme en 2008, qu’est ce qui peut se passer concrètement vs un ETF « classique Â» ?

J’ai peut être trop regardé le film Margin Call … :sweat_smile:

En 2008 les ETF synthétiques existaient déjà.
L’évaluation du risque spécifique est difficile.

Regarde la vidéo de xavier delmas concernant les etf. Ce qu’il faut retenir c’est qu’un etf physique n’est pas moins risqué qu’un synthétique.

1 « J'aime »