Private Equity Linxea Spirit 2

Bonjour,

Quel fond private equity avez-vous choisi et pourquoi ? Quels sont les critères les plus importants ?

Ça va de Nextstage croissance à 1.10% de frais de gestion à APEO à 5.14% de frais ! Avec un horizon allant de 5 à 10 ans

Voici la liste spécifique au contrat Spirit 2:

Merci pour vos retours!

1 « J'aime »

perso j’en ai pris 5/6 diffĂ©rents. je suis partie du principe que les frais sont pas « vraiment Â» important quand on parle de PE. ils peuvent bien mettre 5%/an si ils font +25%/an en sortie.

par contre comme c’est très risqué, j’ai diversifié sur plusieurs pour diluer le risque en me disant que si y en a 2 qui marchent mal, ils seront compensé par les autres.

J’ai le nextstage, eurazeo, APEO, eiffel et mirova.

je les ai mis en PER plutôt qu’en AV, vu que c’est sur de la longue durée je ne sais pas si je n’aurait pas besoin de l’AV dans 5/6 ans.

1 « J'aime »

Diversification. J’allais presque oublier l’essentiel !

Par contre je ne comprends pas ta remarque sur le PER. Tu peux tout Ă  fait utiliser ton AV dans 5/6 ans sans toucher Ă  tes fonds PE ?

1 « J'aime »

oui bien sur. je l’ai fait sur le PER parce que je sais que si je dois toucher à l’AV ce sera avant le PER.
Comme les cycle de PE c’est entre 5/10 ans faut pas sortir avant que le fond ai vendu une société, ça serait dommage.

1 « J'aime »

Pour les fonds PE, il faut compter 5% de pénalité pour un rachat avant 5 ans, c’est ça ?

1 « J'aime »

Je suis pas un expert du PE mais voila ce que j ai fait pour les choisir sur mon AV linxea.
Je suis allé sur le site meilleurtaux placement qui te donne les performances de tous les fonds de PE sur les dernieres annees. C’est les memes que linxea car c’est du spirica

Pour les PE tu as un phénomène qu’on appelle la courbe en J. Au debut le temps qu’ils investissent dans les societes la performance est plate voir decroissante puis cela remonte fort pour atteindre son rendement de croisiere. Donc interessant d investir sur le fond au bon moment. Apres j’ai retiré ceux qui avaient des frais de sur performance ( a titre perso j’aime pas). Apres le PE peut investir sur des start up au demarrage, sur des societes en phase de developpement (deja rentable) ou en phase de transmission. A titre perso je prefere aller sur du PE en phase de developpement, un peu moins risqué. Et apres j’en ai sélectionné 4.
C’était il y a 1 an et a l’époque ceux qui correspondaient a mon raisonnement, c’était les fonds eurazeo et nextage croissance. A voir si d’autres y sont maintenant.
Bonne selection
Bon choix

2 « J'aime »

Sujet intéressant. Merci pour le tuyau de meilleurtaux. N’hésitez pas a mettre ici vos conclusions. Je vais m’y mettre.

Bonjour Ă  tous,
Je suis nouveau sur ce site pas pas nouveau en PE. C’est un investissement que je connais bien. En fait tous les fonds qui vous sont proposés en Ass vie sont des fonds grand public avec des ratios rendement / risque mauvais voire très mauvais (des pièges à cons).
Le PE est historiquement un investissement pour les clients haut de gamme. Et les bons fonds sont accessibles uniquement à eux. La réglementation classe les clients dans plusieurs catégories. La bonne exige d’avoir notamment 1 M d’euros en actif financiers …
Le jours ou vous atteindrez ce stade vous pourrez investir (en général 200 K€ grand minimum) dans des fonds qui ont pour objectif de ne jamais perdre de l’argent et qui selon les cas doublent voire triplent le capital en 5 ans environ soit un rendement annualisé entre 15 et 25 % par an. Qui dit mieux ?
Avec des outils pareil pour peu que vous réinvestissiez le capital et les gains votre patrimoine s’envole littéralement.

4 « J'aime »

Bonjour Marc, merci d’avoir partagé ici tes connaissances en PE.
Je comprends bien ton point de vue, nĂ©anmoins, pourquoi pas assumer que en Ă©tant un investisseur moins fortunĂ©, nous pouvons « nous contenter Â» d’attendre un rendement proche des 10% par exemple, en prenant compte un risque de 6/7 et en attribuant une petite partie de notre patrimoine?

Merci

C’est tout à fait vrai :grinning: on a fait qq topic à ce sujet.

Si l’on se place du côté de l’investisseur particulier qui n’a pas la possibilité de rentrer dans un fonds institutionnel (parce que c’est ça la problematique) cela ne me paraît toutefois pas délirant d’essayer de diversifier son allocation avec un FCPR en assurance. Vie. Le rendement n’est pas ridicule non plus et il aura une partie de son patrimoine qui ne sera pas exposée à la fluctuation des marchés. La difficulté est de bien choisir son fonds car il y a de tout.

1 « J'aime »

Avoir du 10% est déjà en effet une très bonne chose mais le souci c’est que pour essayer de gagner 10% vous prenez un risque excessif.

Soyez conscient que sur ces fonds le grand gagnant c’est la société de gestion.

3 « J'aime »

La plupart des fonds en AV sont evergreen. Ce ne sont pas les frais qui divisent le TRI par 2x vs. un fonds institutionnel du 1er quartile, c’est parce qu’il n’y a pas d’appel de fonds successifs. L’argent investi sur l’UC ne travaille pas tout de suite pour sa majeur partie. C’est comme si on te demandait 100% de ton engagement en une seule fois sur un fonds institutionnel dès le 1er closing alors que le gérant a 5 ans pour les investir, ton TRI serait mauvais. Pour autant le risque que tu prends est le même. Si on prend un fonds comme Ardian (un des meilleurs gérant europeen), tu vas retrouver dans le FCPR une partie des entreprises qui se trouvent dans les différentes stratégies des fonds ouverts aux instits. Les entreprises sont sélectionnées dans les règles de l’art. Néanmoins, pour ouvrir cette classe d’actif aux particuliers sur des montants moindres tout en assurant une liquidité, il y a des concessions à faire en termes de structuration.

Bonjour Marc,

Merci beaucoup pour ces informations.
Au vu de l’expérience que vous avez, quels sont les “points d’accès” pour accéder à ce PE de qualité ? (Façon d’y accéder).
Merci

Très intéressant, merci pour ce retour

Bonjour,

Merci pour ce point de vue.

En gros, vu la ratio performance/risque, il vaut mieux se contenter d’un rendement moyen lissé de 7% par an espéré, par ex avec un ETF World, que les 10% d’un investissement en PE via une AV?

Cela rejoint un peu la remarque faite par ADI au début de leur article (très intéressant) sur le PE (lien Private Equity : comment investir ? 7 solutions en pratique )

Après, les fonds proposés dans le cadre le AV Spirit 2 (ou Ramify), ne semblent pas aussi mauvais que ça, en tout cas, ils sont à la portée de ceux qui souhaitent diversifier leur allocation actions / risquées …

Je pense qu’il faut clarifier une chose. Il n’y a pas de mauvais ratio performance/risque en AV.

Vous investissez en une seule fois en AV vs. appel de fonds pour du direct, donc votre TRI est mathématiquement moins élevé, c’est tout (Nexstage Croissance fera bien 20% de TRI dans la réalité en prenant en compte la date d’investissement et la date de retour).

Les entreprises sous-jacentes et les gérants ne sont pas moins bons ! En contrepartie vous avez la possibilité d’investir une somme moins élevée, de sortir et rentrer à n’importe quel moment et d’avoir une valeur liquidative par quinzaine. C’est juste un produit différent, ouvert au particulier, qui permet d’être decorélé de la bourse. Un fonds PE en AV ne fera pas -50% dans un contexte économique défavorable. Sur un fonds PE institutionnel c’est 100k mini et vous ne pouvez pas sortir quand vous voulez. Un fonds venture en direct peut mettre jusqu’à 13 ans avant de vous retourner le dernier investissement.

Et contrairement à ce que j’ai pu lire, un fonds buyout ne vous sortira pas un multiple de X3 net sur un fonds institutionnel. J’en sais quelque chose puisque je puis professionnel du LBO et du PE depuis plus de 15 ans (travaillant moins même dans un fonds de plusieurs milliards sous gestion). Vous aurez du 2x/2,3x net sur un fonds du 1er quartile puis la flat tax qui s’applique.

Pour avoir quelque chose qui tient la route en PE en direct, il faut au moins 5 fonds avec des stratégies différentes sur des millésimes différents (donc à minima 500k). Ce n’est évidemment pas à la portée de tous. Les UC ont été créées pour éviter cela, au prix d’un TRI plus faible, mais cela ne remet pas en cause la qualité des fonds et peut largement être souscrit en complément d’ETFs.

Donc pour résumer, vous avez plusieurs millions à investir, vous pouvez faire du direct dans des fonds instits via family office ou gestion de fortune dans une banque. Vous disposez de 500k de patrimoine financier et vous travaillez dans la finance vous pouvez aller chez Moonfare ou Archinvest sur des fonds top quartile (voire du co-invest) TRi net 20% et multiple net 2x. Vous avez 100k à investir vous pouvez faire du fonds de fonds chez Opale, Altaroc, Ramify. Si vous n’avez pas 100k vous pouvez aller en AV avec une facilité d’accès et une liquidité (au prix d’un TRI plus faible).

5 « J'aime »

Bonjour m113,

Merci beaucoup pour vos Ă©claircissements.
Si je comprends bien, l’accès aux meilleurs fonds de PE (1er quartile) est principalement lié au montant du ticket d’entrée, et à leur bonne sélection / identification ?
Je ne saisis pas très bien la différence entre par exemple Altaroc va ArchiInvest / Moonfare (les tickets sont sensiblement les mêmes).
Histoire de fond de fond? Couche de frais supplémentaire qui vient grignoter la perf ? (Par exemple, on entends pas mal Altaroc se positionner comme porte d’accès incontournable pour 1er quartile, mais d’autre part annoncent un TRI net à 12% et x1,7 en multiple. Ce qui est quand même éloigné du 20% et x2/2,3 dont vous avez parlé. A quoi est du cet écart ? Est ce du aux frais supplémentaires ?).
En gros, cela vaut il la peine de rémunérer un intermédiaire supplémentaire tel qu’Altaroc ou autre ?
Si l’on dispose du montant suffisant, Faut il plutôt tout miser d’un coup sur un fond unique à ticket plus élevé ? Ou bien lisser sur plusieurs fonds/millesimes (ou fonds de fonds) ?
Également, le caractère fiscal ou non du fond est il un critère majeur à prendre en compte, ou bien c’est plutôt un “faux ami” ?

Enfin, en me renseignant chez un CGP, celui ci me propose par exemple :

  • FPCi ÉlĂ©vation Miriad II de InterInvest
  • Peqan Co Investissement
  • Mirova Environment Acceleration Capital S.L.P (Natixis)
  • FPCI Next Stage capital entrepreneur II
  • Next Stage Croissance
    Qu’en pensez vous ?

Désolé si mes questions sont un peu naïves, mais je découvre le PE. C’est très intéressant de pouvoir échanger avec quelqu’un qui s’y connaît et qui n’a rien à vous vendre.
Merci pour vos Ă©claircissements.

Hello @EdGe,

Il n’y a pas de questions naïves :wink: c’est une classe d’actif qui est pas facile à appréhender et qui vient tout juste de s’ouvrir au grand public. Les CGP/I se sont engouffrés dans la brèche en se formant sur le tas mais il y a encore de la marge pour maîtriser totalement le sujet. On voit effectivement fleurir tout un tas d’offres depuis 2 ans et je comprends parfaitement qu’il soit difficile de s’y retrouver. Je n’ai rien à vendre en effet car mon fonds n’est pas ouvert à une clientèle de particuliers. En revanche, je connais un certain nombre de gérants de la place pour avoir régulièrement co-investi avec eux. Je ferai pas de reco mais je vais répondre point par point à tes questions (dès que je mets la main sur un clavier :grinning: d’ici ce soir).

1 « J'aime »

Bonjour,

Pour accéder aux fonds hauts de gamme vous devez remplir 2 des 3 conditions suivantes.
Avoir des actifs hors immobiliers pour plus d’1 Md’€
Avoir réaliser X transactions sur les marchés financiers lors des 12 derniers mois
(X je n’ai plus le Nb en tête mais c’est une conditions que tout le monde peut remplir en réalisant des opérations d’achat puis de vente immédiate du même titre)
Avoir travaillé dans le secteur de la finance.
Cela vous permet d’accéder au statut d’investisseur professionnel qui vous ouvre toute les portes du PE.

Je n’ai pas dis que les frais divise le TRI par 2. Mais supporter des frais de gestion sur des montants non investi c’est terriblement pénalisant surtout lorsque la période d’investissement est de 5 ans ce qui est très très long.